Le père Hans Joachim Lohre dit Ha-Jo, porté disparu à Bamako : Les pistes possibles

0

«…Le père Hayo, père blanc de l’Institut de Formation islamo-chrétienne (IFIC) et responsable du Centre Foi et Rencontre de Hamdallaye, est porté disparu depuis hier matin… (ndlr : dimanche)  Ensemble portons le dans nos prières».

 C’est par ce message de l’hebdomadaire chrétien d’informations « Missions » que les Maliens se sont réveillés avec la triste nouvelle ce lundi 21 novembre 2022. Des informations recueillies auprès de sa Communauté, le père Ha-Yo devrait se rendre dans la Communauté de Kalaban Coura (Paroisse Sainte Monique de Badalabougou) pour la messe dominicale.

« Pendant la journée du dimanche, ne le voyant pas revenir, nous avons d’abord pensé que le père était dans d’autres courses après la messe. C’est le soir que nous avons commencé à nous inquiéter avant d’alerter la police », affirme le Frère Patient Nshombo, supérieur de la Congrégation des Père blancs missionnaires d’Afrique.

A ce stade, aucune conclusion n’est avancée. Cependant, dans la cour de l’IFIC, le véhicule du père a été retrouvé, avec une portière ouverte, sans les clés. La croix qu’il portait a été retrouvée par terre. « Tout semble indiquer qu’il y a eu des luttes ».

De sources proches du dossier, on n’écarte pas un enlèvement par des groupe djihadistes, ou opérant pour eux. La grande surprise est que cet enlèvement a été fait en plein cœur de Bamako ! Acte crapuleux ?, cette piste n’est pas non plus écartée par les enquêteur.

Ce qui est évident, c’est que le père Hans Joachim Lohre n’avait « aucun conflit connu avec qui que ce soit » nous confirme le  frère Patient Nshombo,

« Apôtre» du dialogue interreligieux, le Père Ha-Jo croit fermement à la cohabitation pacifique des religions. Il vit au Mali depuis une trentaine d’années et parle couramment le Bambara et le Bumu, Ha-Jo dispense des cours de dynamique de groupe, d’initiations aux valeurs ou encore de réflexions chrétiennes sur les autres religions, à l’Institut de Formation islamo-chrétienne (IFIC). Il est par ailleurs, responsable du Centre Foi et Rencontre, qui vient d’organiser le samedi 12 novembre 2022, une conférence-débat sur le thème « Wari-ko » La perception de l’argent et de la richesse en Christianisme et en Islam, animé par Dr. Sidy Bouaré, DG de Takaful Mali Assurance Islamique, et l’abbé André S. Dembélé, SG Commission Finance Église Catholique au Mali.

Depuis l’annonce de sa disparition, une chaine de prière se met en place pour le soutenir. Des anciens de l’IFIC aux communautés chrétiennes de base, des veillées de prières sont organisées un peu partout. Ainsi, la Communauté Sainte Thérèse de l’enfant Jésus de Attbougou a organisé une veillée de prière et des récitations de chapelet lundi dernier.

« Père Ha-Yo, nous pensons à toi, nous prions pour toi. Que le seigneur lui-même touche le cœur de tes ravisseurs afin que tu nous reviennes sain et sauf », entend-on dans les prières.

 

Etienne Fakaba Sissoko

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here