Lutte contre le terrorisme : La stratégie offensive donne des résultats probants

1

Le président de la République, chef suprême des Armées, dans son adresse à la Nation d’il y a quelques jours, a instruit à l’Armée de privilégier désormais une posture offensive. Comme pour montrer que cette instruction du chef de l’état a été bien comprise, les Forces armées maliennes (FAMa) sont d’attaque et obtiennent de plus en plus des résultats fort encourageants, suite aux opérations qu’elles mènent ces derniers temps. à ce propos, la mutualisation des efforts entre les FAMa et la force Barkhane dans la traque des terroristes au Mali est déterminante.

Ainsi, l’Armée malienne informe que leurs actions conjointes à travers les opérations « Tiessaba » 6 et « Bourgou » 4 dans la Région de Mopti ont permis, courant la journée de dimanche dernier, de récupérer un véhicule FAMa abandonné à 3 km au sud-est de Boulkessy. Une fouille du village de Boulkessy a permis de récupérer des caisses de munitions, des gilets pare-balles, un pistolet traditionnel, un engin explosif improvisé (EEI), des médicaments, une pièce pour appareil de détection EEI.

Poursuivant leur mission régalienne de défense de l’intégrité du territoire national et la sécurité des populations, dans la matinée de dimanche dernier, rapporte la même source, les FAMa ont interpellé trois suspects à Hombori (Mopti).

Les intéressés avaient trouvé refuge dans une famille dont les membres étaient apparemment absents. Les trois suspects des Groupes armés terroristes (GAT) interpellés sont  tous de la localité de Boulkessy (2 Maliens et 1 Burkinabé). L’un d’eux confirme avoir été déjà interpellé par les FAMa puis relâché.

En plus des personnes interpellées, nos soldats ont aussi récupéré sept motos neuves retrouvées avec les suspects. Ces motos ont été incendiées sur la place publique à Hombori. Quant aux trois suspects, ils ont été remis  à la Gendarmerie à toute fin utile.

…….lire la suite de l’article sur essor.ml

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. les autorités doivent interpeller les chefs de villages ou de fraction qui donnent abris à des inconnus venant de je ne sais où. Que le Président de la république se donne le privilège de les convoquer ici à Bko qu’ils viennent s’expliquer, quel est leur rôle dans la sécurité de ce pays. Il faut que chaque malien rende compte surtout quand on est chef de village, chef de fraction, patriarche, les notabilités de ces contrées qui feront l’objet d’attaques de genre boulkessy; Dioura etc. Il peut y avoir des attaques sans que des complices ne se côtoient avec des ressortissant des sites visés.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here