Le nouveau représentant spécial de l’UE pour le Sahel, Angel Losada : “Le premier élément de mon mandat est de suivre le processus de paix au Mali”

0

Le tout nouveau représentant de l’Union européenne pour le Sahel, l’espagnol Angel Losada,  était le vendredi dernier face aux hommes de médias. A travers cette rencontre avec la presse, il s’agissait pour le diplomate de définir les grandes lignes de son mandat.

D’entrée de jeu, le  représentant de l’UE pour le Sahel, Angel Losada, a rappelé qu’il a eu comme premier élément de son mandat, de suivre le processus de paix au Mali. “Car il ne saurait avoir de paix dans le Sahel sans la paix au Mali ” a souligné le diplomate européen.  Il a rappelé que l’Union européenne accorde une importance particulière au retour de la paix, à la stabilité et au développement du Sahel. C’est pourquoi, selon lui, l’Union européenne a été la première organisation à élaborer, depuis  2011, une stratégie pour le Sahel. Laquelle se résume à la sécurité et au développement.

“Cette  stratégie est dotée d’un  plan d’actions avec quatre éléments. Il s’agit de la lutte contre la radicalisation, de trouver une solution aux difficultés auxquelles la jeunesse fait face, de pouvoir bien gérer les frontières et la migration” a souligné le conférencier. Avant de révéler l’organisation, très  bientôt, d’une rencontre des jeunes du G5 Sahel à Bamako.

En outre, le conférencier d’expliquer que l’UE  accorde une place importe à la régionalisation du G5, laquelle permet selon lui de trouver un groupe qui ont les mêmes problèmes et leurs faiblesses  afin qu’ils puissent mutualiser leurs efforts. Il a saisi cette opportunité pour évoquer quelques actions de l’Union européenne, notamment le renforcement des capacités de nos forces de sécurité à travers des programmes de formation comme Eucap et Eutem, qui vont être adaptées et étendues à d’autres pays du Sahel comme le Niger.

Il faut rappeler que le diplomate espagnol succède au Français Michel Reveyrand-De Menthon.

 

              Kassoum THERA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER