Attaque au Burkina Faso: le point sur l’enquête

0
Attaque au Burkina Faso: le point sur l'enquête
Un officier de la police scientifique devant le Splendid Hôtel, à Ouagadougou, le 18 janvier 2016. © REUTERS/Joe Penney

A Ouagadougou, les enquêteurs poursuivent leur travail sur les lieux des attaques de vendredi, dont le bilan est passé à 30 victimes après la mort des suites de ses blessures lundi soir d’une Franco-Marocaine. Cette photographe avait été touchée par plusieurs balles alors qu’elle se trouvait sur la terrasse du restaurant Le Cappuccino. Premier enseignement de l’attaque survenue au Burkina Faso : la menace Aqmi évolue dans la sous-région.

Plusieurs gendarmes, policiers et experts de la section antiterroriste du parquet de Paris assistent la justice burkinabè dans l’enquête. Les carcasses de véhicules incendiés ont été enlevées.

Désormais, on sait que les assaillants sont arrivés sur les lieux avec un véhicule loué à Ouagadougou. Ils ont abattu le chauffeur dudit véhicule et ont jeté son corps sur la voie avant de s’attaquer aux clients du restaurant Cappuccino. Une vidéo de surveillance du Splendid Hôtel a été récupérée par les enquêteurs et est en cours d’analyse par les experts du FBI américain.

Une vingtaine de personnes ont été interpellées depuis dimanche, selon des sources sécuritaires. Certaines ont été relâchées mais les interrogatoires se poursuivent pour d’autres.

Le café-restaurant Cappuccino ciblé

Le processus d’identification des victimes se poursuit également. Trois d’entre elles viennent d’être identifiées : deux Canadiens et un Burkinabè. Il reste donc quatre corps à identifier par les experts français et burkinabè qui travaillent dans trois morgues à Ouagadougou.

Certaines informations laissent croire que la cible des assaillants était ce restaurant Cappuccino, très prisé des expatriés du Burkina Faso. La plupart des victimes de l’attaque étaient dans cet établissement, à l’intérieur ou sur la terrasse. Les autres corps ont été retrouvés au Splendid Hôtel et au restaurant Taxi-Brousse, où s’est terminé l’assaut et où ont été tués trois jihadistes.

……lire la suite sur rfi.fr

SOURCErfi.fr
PARTAGER