Sénégal : Des dizaines d’interpellations lors des manifestations

1

– Jeudi dernier, des manifestations ont éclaté dans plusieurs localités du pays, suite à la condamnation de l’opposant Ousmane Sonko à deux ans de prison ferme.

Au moins cinquante personnes ont été interpellées à Mbacké, dans le centre du Sénégal, lors d’une série de manifestations survenues entre jeudi et vendredi dans ce chef-lieu départemental situé entre Diourbel et Touba, a annoncé, ce dimanche, l’agence de presse sénégalaise (APS/Officiel), citant une source sécuritaire.

Des manifestations ont éclaté jeudi dans plusieurs localités du pays, notamment dans la capitale Dakar et à Ziguinchor (Sud), suite à la condamnation de l’opposant Ousmane Sonko à deux ans de prison ferme, et se sont poursuivies vendredi. Un bilan officiel fait état de 15 morts en 48 heures.

« Au total 50 personnes sont interpellées à Mbacké dans les manifestations, dont quatre pour appel à l’insurrection et 46 pour participation à une manifestation non déclarée et troubles à l’ordre public », a rapporté l’APS.

« 15 pertes en vies humaines sont dénombrées entre jeudi et vendredi, notamment dans la capitale sénégalaise et à Ziguinchor la principale ville du sud du pays dont Ousmane Sonko est le maire. Des sites publics ont été saccagés, des commerces pillés, des maisons de responsables politiques incendiées et des véhicules brûlés », a ajouté l’agence sénégalaise.

Accusé de viol et menace de mort suite à une plainte déposée en février 2021 par une employée d’un salon de beauté, Sonko, président des Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef), a été finalement condamné jeudi à deux ans de prison ferme pour le délit de “corruption de la jeunesse”, le tribunal ayant disqualifié les faits de viol et menace de mort.

L’opposant voit, ainsi, ses chances de se porter candidat à la présidentielle de février 2024 s’évaporer, puisque la loi sénégalaise interdit les candidatures à la magistrature suprême des personnes condamnées à des peines supérieures à six mois de prison ferme.

Source: https://www.aa.com.tr/fr/

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Macky!Macky!Macky! Un véritable écervelé politique d’une incapacité notoire à pouvoir anticiper des scandales capables de sauver des vies humaines dans son pays, à quoi sert ces morts? Ce qui fait mal et très mal, c’est que des grands intellectuels de ce pays s’y mêlent sans regret, quelle ignominie? Comment les hommes de justice du Sénégal peuvent-ils rentrer dans de tel cinéma sans broncher? Ils ont bu quel type de potion magique? pour accepter de détruire leur pays comme çà sur la base de mensonge et de tricherie sans valeur. Nous sommes dans quel Sénégal aujourd’hui? Macky tue la démocratie sénégalaise en disqualifiant des candidats de taille capables de construire ce pays; d’abord c’était Karim WADE, ensuite arrive successivement Kalifa SALL, Barthélémy DIAZ et maintenant Ousmane SONKO, cela fait mal et très mal pour nous démocrates du monde sur cette planète. Nous prions afin que les SATAN de ce mauvais Président ne puissent pas avoir le dessus sur la route normal de l’avancée de ce grand pays qui ne mérite pas çà. Prions en ces termes:
    « Prière et salut d’Allah sur notre prophète (PSL). Que ce jour nous apporte joie, bonheur, bénédictions, opportunités, bons moments avec nos proches. Qu’Allah accepte nos prières et sacrifices en nous offrant le pardon de nos pêchés, le soulagement de nos difficultés et l’accès au paradis. Allah dissipe nos soucis, afflictions et angoisses, accroit nos ressources et la satisfaction de nos besoins. Paix au Mali. Repos éternel aux défunts, santé aux malades.» Acar TOURE

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!