Vladimir Poutine : La Russie « réoriente ses exportations et importations vers de nouveaux marchés »

2

En présence de son homologue Kazakh à Moscou, le président russe Vladimir Poutine a mis en avant les efforts de la Russie, qui cherche à « réorienter ses exportations et ses importations vers de nouveaux marchés », particulièrement vers l’Asie.

Lors d’une rencontre à Moscou avec le président du Kazakhstan Kassym-Jomart Tokaïev ce 28 novembre, Vladimir Poutine a déclaré que la Russie mettait en œuvre « des mesures importantes pour réorienter ses exportations et ses importations vers de nouveaux marchés ».

« Les travaux avancent pour construire et augmenter l’efficacité de nouveaux principaux corridors internationaux est-ouest et nord-sud », a-t-il ainsi précisé, soulignant qu’un projet avec le Kazakhstan visant à augmenter la capacité de passage des postes-frontières automobiles était en cours de réalisation.

« Des conditions sont réunies pour intensifier le transport du fret par voie maritime, notamment via la mer Caspienne et la rivière Irtych. L’alliance eurasiatique des chemins de fer fondée par la Russie, le Kazakhstan et la Biélorussie fonctionne et assure une liaison stable et sécurisée entre les pays du continent eurasiatique », a encore expliqué le chef d’Etat.

Plaidoyer multipolaire

Mi-octobre, lors du sommet de la Conférence pour l’interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA), Vladimir Poutine avait déjà évoqué des « changements majeurs dans la politique et l’économie mondiale », parmi lesquels l’émergence de l’Asie qui entraîne selon lui la construction d’un monde « véritablement multipolaire ». « Les pays de la région asiatique sont la locomotive de la croissance économique mondiale », avait-il notamment déclaré.

La mise en avant d’un monde multipolaire constitue un leitmotiv récurrent de la ligne politique de Vladimir Poutine sur la scène internationale. Le président russe fustige en effet régulièrement l’hyperpuissance américaine et les ambitions hégémoniques qu’il attribue aux dirigeants occidentaux, louant à l’inverse l’émergence d’un monde dominé par une multitude d’acteurs.

source : RT France

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Il est en très mauvaise posture le petit tsar ….. il ne sait plus ou son ses alliés d’hier et d’avant hier qui lui ont tourné le dos (Chine, Inde) ou qui jouent un beau double jeux (Turquie)

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here