ANR: Le Mouvement “la sentinelle” appelle à la participaton de tous “J’invite les Maliens à participer aux assises, afin de décider ensemble de l’avenir du pays” dixit Mme Coulibaly Dina Dolo, présidente du mouvement “la sentinelle”

0

Le Mouvement “la sentinelle” est un mouvement patriotique pour défendre les valeurs du Mali. Il est surtout, comme son nom l’indique, un mouvement de rempart pour la partie nationale. Nous avons approché sa présidente, Mme Coulibaly Dina Dolo, non moins membre du CNT, pour savoir davantage la vision, l’objectif de son mouvement dans la construction du Mali Kura. Entretien !

22 Septembre : Qu’est ce le Mouvement “la sentinelle”?

Dina Dolo: Le Mouvement “la sentinelle” est un mouvement patriotique que nous avons créé au lendemain du changement du régime en août 2020. Il regroupe en son sein des associations de femmes, de jeunes qui ont le même sentiment, celui du patriotisme envers leur patrie mère qui est le Mali. Le Mouvement est implanté dans le district de Bamako à travers la commune 1 et 2.

22 Septembre : Quels sont les objectifs de votre Mouvement ?

DD : Comme je le disais tantôt, c’est un mouvement patriotique qui défend le Mali. Il a été créé pour soutenir les autorités de la transition afin qu’elles puissent accomplir la mission que le Malien leur a confiée. Le Mouvement contribue aussi à instaurer un climat de cohésion entre les filles et fils du pays. Les objectifs du Mouvement “la sentinelle” sont  nombreuses. Il s’est donné aussi la mission de sensibilisation de la population sur la citoyenneté. Nous comptons implanter le Mouvement à l’intérieur du pays, voire à l’étranger car la diaspora compte beaucoup dans la construction du Mali.

22 Septembre : Quelles sont les activités déjà menées par le Mouvement ? Et que comptez vous faire dans l’avenir ?

DD: Nous avons organisé des activités de salubrité dans les quartiers du district de Bamako qui consistaient à curer les caniveaux. Nous organisons des matchs de football entre les jeunes car le sport est un véritable facteur de rapprochement et de cohésion sociale. Nous formons les regroupements des femmes à la savonnerie et autres. Dans l’avenir nous comptons mener d’autres activités telles que la sensibilisation aux bonnes pratiques de la citoyenneté comme le Code de la route et même la jeunesse sur quelques comportements civiques. Je profite de l’occasion pour remercier les jeunes et les femmes du Mouvement qui abattent un travail remarquable sans un financement venu d’ailleurs.

22 Septembre : Quel appel avez vous à lancer au peuple malien afin de surmonter les difficultés du moment ?

DD: J’invite le peuple malien dans toute sa composante à l’union sacrée autour de la patrie et des autorités de la transition. En ce qui concerne l’organisation des Assises nationales de refondation, j’appelle les maliens à y prendre part massivement pour prendre ensemble les grandes décisions qui vont construire le Mali de demain. Ceux qui sont encore réticents qu’ils participant, afin que leurs préoccupations soient prises en compte dans les révolutions. En plus de cela j’invite aussi les Maliens à soutenir les autorités de la transition, car elles produisent pour le moment des effets positifs dans la quête du changement voulu par les Maliens et les Maliennes.

22 Septembre : Quel est votre mot de la fin ?

D.D: Mon mot de la fin est un appel à la cohésion entre les Maliens. Plus unis, nous sommes forts. J’invite les Maliens à faire bloc derrière notre armée, afin de requinquer leur moral contre l’ennemi commun ( le terrorisme). Je vous remercie !

Interview réalisée par

Seydou Diamoutene

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here