Mahamadou Abdoulaye Doumbia, nouveau S.G. de l’UJ RPM C.IV: «La Section qui existait avant avait des défaillances»

1

Fraichement élu Secrétaire Général de l’Union des Jeunes RPM de la Section IV du District de Bamako, Mahamadou Abdoulaye Doumbia, Gestionnaire des Ressources Humaines parle ici de ses priorités et de sa volonté de rassembler l’ensemble de la jeunesse de la Commune IV autour de l’idéal du Président IBK : «Nous sommes obligés d’aller ensemble, on n’a pas le choix s’il s’agit de défendre l’intérêt du parti, de défendre la volonté du Président de la République, de défendre l’intérêt du Mali on est obligé d’aller ensemble». Lisez plutôt.

 Le Progrès : Bonjour Monsieur Doumbia. Présentez-vous à nos lecteurs

Mahamadou Abdoulaye Doumbia: Bonjour le journal Le Progrès. Je suis Mahamadou Abdoulaye Doumbia, Gestionnaire des Ressources Humaines, nouveau Secrétaire Général de l’Union des Jeunes de la Section RPM de la Commune IV du District de Bamako.

 Le Progrès: Vous venez d’être élu nouveau Secrétaire Général de l’Union des Jeunes RPM de la Commune IV à l’issue de la Conférence de Section, quelles seront vos priorités ?

 M.A. Doumbia: Tout d’abord l’une des mes priorités sera de rassembler l’ensemble de la jeunesse de la Commune IV autour des idéaux du Président de la République, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta. Ce travail de rassemblement, je ne veux nullement le faire en solo. Je compte travailler avec l’ensemble des membres du bureau que je dirige et au-delà, l’ensemble de la jeunesse RPM de la Commune IV sans exclusion aucune. Mon intention à travers cette démarche inclusive, c’est de ne pas faire des frustrés. Je ferai en sorte qu’aucun jeune RPM de la Commune ne se sente lésé comme par le passé. Je suis à la disposition de tout le monde, non seulement les militants RPM, mais aussi les militants d’autres partis politiques ainsi que l’ensemble de la population de la Commune. Mais il faut que l’ensemble de la jeunesse sache que nous sommes là pour l’intérêt du parti.

Le Progrès: La conférence qui a vu l’élection d’un nouveau bureau était intitulée «conférence de mise en place de la Section RPM du Renouveau»  est-ce à dire que l’ancien bureau de la Section IV RPM avait des défaillances ?

 A. Doumbia: Bien sûr ! La Section qui existait avant avait des défaillances. C’est justement à cause de ces défaillants que nous avons effectivement pris des initiatives pour aller vers un Renouveau. Mais cela n’implique pas qu’il y a rupture, on est ensemble. On est ensemble pour aller de l’avant et pour l’intérêt du parti. Nous sommes ouverts au dialogue et à l’apaisement. Nous sommes obligés d’aller ensemble, on n’a pas le choix s’il s’agit de défendre l’intérêt du parti, de défendre la volonté du Président de la République, de défendre l’intérêt du Mali on est obligé d’aller ensemble.

Le Progrès : Vous êtes obligés d’aller ensemble et vous prônez l’union sacrée autour des idéaux du parti et du Président de la République. Est-ce  à dire que quelque part, la Section dirigée par Bakary Issa Kéïta a failli ? Que reprochez-vous en réalité à cette Section ?

M.A. Doumbia: Ce que je reproche personnellement à cette Section, c’est qu’elle n’a pas su gérer la population qui était autour d’elle, notamment les militants RPM de la Commune voire mettre qui à la place qu’il faut. Ils ont essayé d’écarter certains parce qu’ils n’ont peut-être pas les mêmes idéaux qu’eux. Mais en réalité ils ont failli, c’est pour cela que nous sommes allés vers le Renouveau. Cela n’implique pas qu’on n’est pas ensemble. On a les bras ouverts pour accueillir tous ceux qui veulent nous rejoindre.

Le Progrès: La tendance Bakary Issa si je ne me trompe, accuse certains d’entre vous d’être versatiles, c’est-à-dire qu’ils ne sont que des transhumants politiques. Que dites-vous par rapport à ces accusations ?

 M.A. Doumbia: De transhumance ? Je ne vois pas cet exemple chez-nous. Je ne vois pas effectivement quelqu’un chez nous qui a fait d’autres partis ou bien qui veut un poste s’il n’a pas ce poste il va ailleurs. Pour le moment, je n’ai pas connaissance de tels cas. C’est de fausses allégations tendant à écarter certains. C’est tout.

Le Progrès : Vous soutenez tout au long de votre intervention que cette nouvelle Section sera celle du Renouveau; quel sera votre mode opératoire pour rassembler l’ensemble des militants RPM de la Commune IV ?

 M.A. Doumbia: Nous sommes là pour tout le monde, pour toute la population de la Commune IV. Nous allons effectivement mener des activités politiques pour rassembler et ce, dans tous les huit (8) quartiers. Quand je parle d’activités politiques il y a le théâtre, il y a le sport, il y a des salubrités, la formation professionnelle, la formation des militants. Nous sommes là pour faire en sorte que tout le monde puisse être autour de ce grand parti.

Au cours de mon mandat, je travaillerai sans exclusion avec tous les jeunes. Nous allons ensemble car on a les mêmes objectifs, on a la même vision on veut que ça réussisse et ça va réussir inchallah.

Par ailleurs, par rapport aux élections à venir, nous allons mener beaucoup d’activités politiques, beaucoup de sensibilisations pour la réussite des ces élections  régionales et communales à venir.

 

Le Progrès : Quel  message  à l’endroit des jeunes du Mali et de la Commune IV ?

 M.A. Doumbia: Il faudrait qu’on aille vers le réalisme. Il faut que les jeunes prennent conscience de faire la politique, qu’ils sachent que sans la politique, on ne peut pas construire. C’est avec la politique qu’il y a un Etat fort, des Institutions fortes. J’interpelle tous les jeunes à travailler à l’idée d’union, de ne pas faire frustrer les gens. Car quand on commence la politique, c’est pour toute une vie. Quand on y entre on doit chercher à aller de l’avant. Or, on ne peut aller de l’avant en faisant des exclusions, en essayant d’écarter certains.

Donc, je dis aux jeunes d’étudier beaucoup afin de relever les défis de demain car ce pays là a besoin de nous, de jeunes capables. J’invite tous les jeunes à  s’unir derrière les idéaux du Président de la République, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta.

Entretien réalisé par B. KANTE

PARTAGER

1 commentaire

  1. Ok une chose est de remplir sa bouche du cousse-cousse séche une autre est d'avoir assez de salive pour le rendre consommable. Tant que le RPM est statutaire et que moi Olivier en est un membre toi tu ne pourras pas être le militant que tu souhaites être. honneur à notre connaissance pour toujours ; mais moi on me trembale pas dans la boue dans la fausseté et je t'en avait assez alerté; bon courage et rira bien le dernier qui rira le premier!!!

Comments are closed.