Sahly Alhadji Cissé, marabout : “Les disciples coraniques ne doivent pas servir de commerce”

0

Sahly Alhadji Cissé est un jeune marabout originaire de Niafounké. Il a plusieurs disciples coraniques. Il leur enseigne le Coran, la religion musulmane et l’ésotérisme spirituel. Sahly est à Bamako pour quelques temps. Il nous a accordé une interview sur l’éducation coranique et la mendicité.

 

Mali Tribune : Quand est ce que les étudiants coraniques ont commencé à mendier et pourquoi ?

Sahly Alhadji Cissé : Cette pratique remonte au Royaume Peulh du Macina. Le roi Sékou Amadou avait créé un royaume basé sur la “Dina”, religion musulmane. Beaucoup de gens y ont envoyé leurs enfants pour étudier le Coran. Du coup, ils sont devenus nombreux. Pour subvenir à leurs besoins de nourriture, le roi a décrété qu’au moment des repas, les enfants disciples passent devant les portes et demandent à manger. Les habitants du royaume avaient l’obligation morale de leur donner à manger. C’était pour permettre aux différentes écoles de pouvoir nourrir les élèves.

 

Mali Tribune : Cela n’est plus le cas aujourd’hui. Certains maîtres envoient leurs disciples leur chercher de l’argent. A défaut, ils les châtient sévèrement. Que pensez-vous de cette pratique ?

S .A. C : Très malsaine, cette pratique n’est pas bonne du tout. Les disciples coraniques ne doivent pas servir de commerce. L’islam le condamne. On ne doit pas imposer à un être humain ce qu’il ne peut pas faire. Il y’a des cas où l’enfant paye le maître toutes les semaines, mais ce sont les parents qui doivent faire cela. Mais il faut reconnaître que la dureté de la vie peut pousser certains maîtres à faire des choses pas biens. Sinon le souhait de tout bon maître c’est de pourvoir au moins aux besoins de ses élèves sur le plan alimentaire, vestimentaire et sanitaire. Malheureusement, ils n’ont pas les moyens.

 

Mali Tribune : L’école coranique n’est plus comme elle était dans le passé, pensez-vous que cet enseignement finira par disparaitre ?

S. A. C : A vrai dire, l’enseignement coranique n’est plus comme avant. Elle n’a plus la même attirance. Les gens veulent tous envoyer leurs enfants à l’école. La seule chose que nous pouvons dire, est que la religion a une place très importante dans la vie de l’être humain. Celui du musulman, passe par l’enseignement du Coran et les autres sciences de l’islam. Donc les autorités du pays et les responsables de l’islam doivent tout mettre en œuvre pour sauver l’enseignement coranique. Ils doivent réadapter cet enseignement aux réalités de nos jours. Des rencontres doivent avoir lieu sur le sujet. Il faut reconnaitre que le programme suivi par un disciple coranique pour être savant du domaine religieux est bien élaboré. Il faut sauver cette méthode d’enseignement.

Dossier réalisé par Bintou DIAWARA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here