Comité de suivi de l’Accord : Coup d’accélérateur au désarmement

1

Les parties signataires du document se sont retrouvées hier, par visioconférence, et l’une des particularités de la session a été la participation des femmes. Une présence saluée par le Premier ministre, Dr Boubou Cissé qui a pris part à l’ouverture de la rencontre

Le chef du gouvernement a participé à l’ouverture, hier au siège de la Minusma, par visioconférence, de la 40è session du Comité de suivi de l’Accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger (CSA).

Présidée par le premier responsable du CSA, l’ambassadeur d’Algérie au Mali, Boualèm Chébihi, la rencontre a enregistré la présence des membres du gouvernement, notamment le ministre de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale, Lassine Bouaré, des membres de la Médiation internationale, ainsi que des représentants des mouvements signataires de l’Accord.
Le fait majeur de cette session a été la participation des femmes issues des différentes parties signataires de l’Accord. Ainsi, l’honneur est revenu à la ministre déléguée auprès du Premier ministre, ministre de l’Économie et des Finances, chargée du Budget, Mme Barry Aoua Sylla de représenter le gouvernement.

La participation des femmes à la rencontre a été saluée par le ministre de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale qui dira que c’est une valeur ajoutée et également la solution à une problématique soulevée depuis un certain temps. D’après Lassine Bouaré, un espace dans lequel les femmes n’ont pas leurs représentantes, peut être considéré comme incomplet.

Le ministre Bouaré a, en outre, évoqué l’opérationnalisation de la dimension économique de l’Accord, annonçant que le Fonds de développement durable qui est un instrument financier prévu par l’Accord, est aujourd’hui doté à hauteur de 40 milliards de Fcfa. Il a ajouté que certains bailleurs de fonds ont déjà fait des annonces de contribution, notamment la France avec 2 millions d’euros (environ 1,3 milliard de Fcfa). Selon le ministre de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale, ce fonds a déjà reçu des propositions de projets émanant des collectivités territoriales et également des services techniques. Ces projets sont en train d’être instruits pour être réalisés et rattachés à la mise en œuvre de l’Accord, a-t-il-indiqué. Concernant le DDR (Désarmement, Démobilisation et Réinsertion), le ministre Bouaré dira qu’il a été décidé de reprendre le désarmement des éléments armés des différents mouvements et accélérer ce processus tel que cela est prévu dans l’Accord.

…….lire la suite sur lessor.site

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Comité de suivi de l’Accord : Coup d’accélérateur au désarmement MENSONGES CAR VOICI CE QUE VOUS RAPPORTEZ PAR RAPPORT A CETTE QUESTION: “…Concernant le DDR (Désarmement, Démobilisation et Réinsertion), le ministre Bouaré dira qu’il a été décidé de reprendre le désarmement des éléments armés des différents mouvements et accélérer ce processus tel que cela est prévu dans l’Accord…”.
    l’eSSOR, VOUS DESINFORMEZ LA POPULATION AU LIEU D’ETRE A SON SERVICE

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here