Paix et réconciliation au Mali : Le Comité Mali en marche se prononce sur les Accords du 15 mai 2015

0
Meeting de soutien à la paix et la réconciliation au Mali : Mouvement « Mali en marche » réconcilie la jeunesse malienne

Le Comité Mali en marche a animé, le samedi 28 Mai 2016, un point de presse pour se prononcer sur les questions brûlantes de l’heure notamment l’affaire des 27 milliards concernant l’honorable Soumaïla Cissé et les avancées significatives de la crise du Nord. «Le MNLA s’est désolidarisé des groupes djihadistes, terroristes, tels qu’Ançardine, AQMI, etc. Le désarmement, la démobilisation, conformément à l’esprit des accords du 15 mai 2015, sont en marchent, certes y a des retards dans son application mais cela ne saurait occulter la bonne volonté du président de la République, IBK à aller de l’avant…», Selon le conférencier, Youssouf Guindo.

Concernant les 27 Milliards de FCFA, pour le Comité Mali en marche «c’est une accusation grave » pour laquelle Soumaïla Cissé devrait porter plainte pour diffamation, pour atteinte grave à son honneur et demander réparation des préjudices moraux subits». Concernant la situation du Nord du Mali, il dira qu’il y a eu des avancées significatives : «Le MNLA s’est désolidarisé des groupes djihadistes, terroristes, tels qu’Ançardine, AQMI, etc. Le désarmement, la démobilisation, conformément à l’esprit des accords du 15 mai 2015, sont en marche », indique le conférencier. Pour lui, la mise en place des agences de développement régional (ADR) est faite. Et cela a permis la nomination des Gouverneurs des deux régions Taoudéni et Ménaka. «L’adoption par l’Assemblée Nationale des projets de textes relatifs aux autorités intérimaires, etc. toutes choses reconnues et indiquées par M. Ramtane Lamamra au cours de son point de presse qui consacrait l’an I de l’accord dit d’Alger», a dit le conférencier, Youssouf Guindo.

Moussa Dagnoko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER