Tombouctou : Abdoul Majid Ag Mohamed confirmé Chef général de la Tribu Kel Antassar

3
Des Arabes créent un nouveau mouvement armé
Une vue de la ville de Tombouctou, dans le Nord du Mali,

Réunis en Assemblée générale, à Raz-el-Mâ, cercle de Tombouctou, le 21 novembre 2015, les chefs de fractions Kel Antassar de la région de Tombouctou et la plupart des alliés, ont « reconnu à l’unanimité, Abdoul Majid Ag Mohamed Ahmad dit Nasser, comme Chef général de la Tribu Kel Antassar de Tombouctou, en remplacement du regretté Mohamed Elmehdi Ag Attaher (Chef général de la Tribu Kel Antassar de Tombouctou de 1946 à 2014) », indique un communiqué de presse, déposé à notre rédaction.

Selon ce communiqué de presse (à l’issue du Conseil général de la Tribu Kel Antassar de la région de Tombouctou), en date du 26 novembre 2015, « la reconnaissance consacrée à Raz-el-Mâ est la confirmation par une importante assemblée regroupant plus de 250 représentants des fractions et grandes familles d’un statut implicitement assumé par le Chef général de la Tribu entrant, depuis le décès du titulaire en fin 2014 ».

Sous le parrainage des chefs traditionnels, les populations Touarègues de la région de Tombouctou soucieuses de consolider l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, une rencontre intercommunautaire a été organisée, du 20 au 22 Novembre 2015 à Raz-el-ma dans le cercle de Goundam. Cette rencontre de concertation avait pour but de renforcer la cohésion sociale entre les touaregs eux-mêmes et leurs voisins, indiquent nos sources.

Rencontre intercommunautaire

Cette rencontre a mobilisé les militants des différents mouvements, des sociétés civiles, les leaders d’opinions, les cadres de l’intérieur et de l’extérieur de la région de Tombouctou,

Face aux différents leaders de fractions et de villages, les femmes et les enfants ont lancé leur ras- le bol quant aux actes de banditisme, de vol, de pillage, de braquage et d’enlèvements de tous genres (animaux, motos, véhicules), indique une note de la rencontre. Ils ont ainsi invité les acteurs, sédentaires et nomades, noirs et blancs à l’unité des cœurs et des esprits pour contribuer à la restauration de l’unité nationale.

Les tamasheks noirs ou blancs, ont rappelé aux milliers de participants, les liens séculaires qui les unissent depuis des lustres. Ils ont ainsi exprimé la nécessité de la sécurité pour le bien-être des populations. A travers la voie du dialogue et la concertation entre les communautés, les initiateurs de cette rencontre de Raz-el-ma espèrent gagner le défi de la paix ardemment souhaitée par tous.

Moussa Dagnoko

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Ce bonhomme fair sa publicité.la tribu est une vieille histoire.comme IBK aime les tribus voilà pourquoi les reseaux soxiaux sont payés pour la publicité notre petit Douanier Integré et deserteur .en suite revenu par la bénedictiion de son Ex patrone de l’aeroport à la qu’elle il lui a promi mariage mais la trahi vers la fin .

  2. Raz-El-Ma c’est le cercle de Goundam mon cher .Mais la communauté à laquelle vous faites allusion réside dans presque tout le nord du Mali

  3. Un peu de respect a vos lecteurs, aller a l’information si vous souhaiterez être plus crédible, RAZEL-MA est un village de l’arrondissement qui porte son nom “arrondissement de Razel-ma” cercle de Goundam et non Tombouctou.

Comments are closed.