Rendre la ville de Bamako coquette : La plus propre commune du District sera connue le 28 octobre 2017

0

Lancé depuis le 29 avril dernier, sous l’égide de la Première Dame, le Concours «Bamako, ville propre» sera couronné  le 28 octobre prochain avec la remise des prix décernés à cet effet. En attendant, les différentes communes font leur charme de beauté pour enlever la 1re place.

 Pour rendre Bamako, notre capitale, propre et attrayante, le  Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, à travers la Direction Nationale de l’Assainissement et du Contrôle des Pollutions et Nuisances (DNACPN),  a lancé le concours «Bamako, ville propre». C’est un projet d’assainissement piloté par le Service Régional du District de Bamako. Il met aux prises toutes les six (06) Communes de la ville de Bamako à travers ses 72 quartiers. Sont mis en compte dans ce concours, les meilleures initiatives individuelles. Il s’agit des particuliers intervenant dans le domaine de l’assainissement.

Mme Niafo Nia Fatoumata Ascofaré, Directrice Nationale adjointe de la DNACPN qui pilote ce projet parle du bien-fondé de cette initiative.

A ses dires, la question d’assainissement concerne tout le monde.

Loin d’être un simple slogan, cette initiative entre dans  le cadre de l’amélioration du cadre de vie des populations. Chaque citoyen résidant dans un quartier du District de Bamako est appelé à jouer sa partition en vue d’assainir la ville des Trois Caïmans.

Des critères sont définis pour la sélection des meilleures communes.  Chaque commune participante est tenue à s’y conformer pour être dans la course.

Les particuliers ne sont pas laissés en marge dans cette initiative visant à rendre la ville de Bamako de plus en plus propre.

Et à la Directrice d’ajouter : «Nous ne pouvons pas gagner la guerre contre l’insalubrité sans les femmes. A cet égard, celles-ci doivent faire sien ce projet concours Bamako propre».

A l’encontre de ceux qui se mettent au travers de cette initiative, elle prévient que nul n’est censé ignorer la loi. Face à tous ceux qui s’adonnent à des pratiques visant à salir la ville, les services compétents opérant sur le terrain leur interpelleront. Des sanctions sont prévues à leur encontre. Celles-ci vont du paiement de 17.500 à 60.000 francs CFA.

Ainsi, les populations sont invitées à dénoncer auprès de ces services pour tout comportement visant à salir la ville.

Pour les prix mis en jeu

 La Commune classée 1ère aura droit à un camion Benne et un kit de matériels d’assainissement conséquents ; la 2e  Commune aura cinq motos tricycles et un kit de matériels d’assainissement et la 3e   Commune, trois motos tricycles et un kit de matériels d’assainissement.

Il y aura des prix spéciaux pour toutes les Communes participantes  et pour les meilleures initiatives individuelles.

La remise officielle de ces prix est prévue pour le 28 octobre prochain, à Bamako, sous l’égide de la 1re Dame, Mme Kéïta Aminata Maïga.

Messieurs les Maires à vos marques !

Ambaba de Dissongo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here