Diaspora malienne : Passe d’armes entre Mohamed Chérif Haïdara du CSDM et Habib Sylla du HCME

4

Les responsables des deux organisations faîtières répondant  des Maliens de l’étranger  devant le gouvernement ne soufflent pas dans la même trompette. Habib Sylla reproche au CSDM de « propager des fausses informations », Mohamed Chérif Haïdara rétorque : « vous êtes un détracteur indélicat qui se sent menacer dans son existence, en raison du génie et de la vivacité du conseil supérieur de la diaspora malienne ».

– Maliweb.net-  Le président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME), Habib Sylla déclarait dans la presse  que le CSDM  « propageait des fausses informations »  au sujet de l’aggravation des conditions de sécurité des citoyens maliens en Libye, Algérie et en Mauritanie. Ces  propos ont suffi pour susciter la colère du CSDM, dont son président Mohamed Chérif Haïdara a indiqué, lors une conférence de presse le samedi  dernier, qu’en tant que premier secrétaire général chargé des questions de la diaspora au sein des organisations de la société civile, il ne peut pas se taire sur la situation difficile de ses compatriotes  dans ces trois pays.

Selon lui,  le CSDM a interpellé le ministre Amadou Koïta par rapport par l’arrestation de nombreux maliens Mauritanie, Libye et en Algérie en lui demandant d’annuler son voyage de dix jours aux Etats Unis pour s’occuper des cas urgence.   « Cette interpellation est légitime, car la situation des maliens de l’étrangers en Mauritanie, Libye et Algérie est déplorable», se défend Mohamed Chérif Haïdara, qui a  révélé que  le ministre des maliens de l’extérieur s’est entêté à se rendre aux USA afin de préparer la visite du Président IBK en septembre prochain. «  Il n’est pas parti pour s’occuper  de la diaspora malienne. Les chefs d’Etat du G5 Sahel ont émis le souhait de rencontrer les Nations-Unies pour  trouver un financement. Vu que le Président de la République a été hué  à l’approche de la présidentielle de juillet 2018 aux USA, le ministre est parti pour préparer les esprits afin qu’un tel scénario ne se produise …», a-t-il annoncé.

Par ailleurs, Mohamed Chérif Haïdara a expliqué le CSDM a été créé pour s’occuper des problèmes des Maliens de l’étrangers, car beaucoup d’insuffisances ont été  relevées dans les activités du HCME.  « Le CSDM est cohérent, correcte. Il critique et propose des solutions aux gouvernants », a-t-il déclaré.  Très en colère, Mohamed Chérif Haïdara a qualifié Habib Sylla de «  détracteur indélicat qui se sent menacer dans son existence, en raison du génie et de la vivacité du conseil supérieur de la Diaspora malienne.  Notre interlocuteur de renchérir, «  cette organisation consacre de plus 2/3 de son intervention à se définir par rapport l’Etat et ses démembrements… Beaucoup d’observateurs finiront par se rendre compte que ce recours régulier  à l’Etat est un aveu d’impuissance,  car il ne peut exister qu’à travers lui … ».

Bref, le CSDM reproche à son rival du HCME, dont le président vient de lui déclarer la guerre dans les médias,  son incapacité à assumer  son rôle d’organisation d’utilité publique. Ce, en échouant à rassembler la diaspora,  à créer une dynamique pour booster l’investissement économique et de résoudre l’énorme attente de la diaspora relative à l’obtention des logements. A l’en croire, le seul domaine dans lequel le HCME excelle est l’accueil et l’accompagnement des autorités publiques dans les pays de  résidence de la diaspora. Au même moment,  dira-t-il,  leurs compatriotes de l’étranger croupissent  dans les prisons en Algérie, Lybie, Mauritanie, France et les Etats Unis.

Pour Mohamed Chérif Haïdara, le CSDM, depuis sa création en 2015, est  parvenu à négocier avec le gouvernement la question de la représentation des maliens de l’extérieur à l’Assemblée nationale,  en réussissant à obtenir un report des élections législatives pour que cette question puisse connaître une disposition constitutionnelle. Egalement  à trouver une réponse à la problématique de l’habitat en mettant en place une procédure d’accès sécurisée qui offre à la diaspora malienne des logements de qualité, et en définissant un plan d’investissements économique lors du grand forum économique africain, qui a connu sa deuxième édition le 21 juin dernier à Paris.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Avec le racisme qui prend une nouvelle dimension:brutalites policieres,expropriations des biens des Maliens ,emprisonnements arbitraires,il est important que ceux qui se presentent comme representants des Maliens a l’exterieur, informent le plutot les Autorites Maliennes de ces violations graves des droits des immigrants Maliens.Ces representants doivent etre prets a defendre la securite et les biens des Maliens de la Diaspora.Une fois ,je suis arrive dans un pays de l’Afrique Australe,le gouvernement de ce avait arête tous les Maliens de la ville :hommes .femmes et enfants et les avait mis en prison ou le colera faisait des morts. Je me suis rendu a la prison et j’ai menace les Chefs de prison d’attenter a la vie des innocents.Tout cela parce qu’un Malien avait essaye de sortir des emeraudes illegalement.Une autre fois ,dans un pays Europeen,la police a tue une femme en detracquant son “pace Maker” ,stimulateur cardiaque, avec leur instrument de detention de metal alors que la femme avait montre une note qu’elle portrait un pace-maker.Quand je me suis rendu a la police de l’Areoport ,le chef de police tremblait.A la fin des discussions ,il m’a dit qu’il allait contacter l’Ambassade de la femme et que rien ne se passera.Et rien ne s’est passé.
    Ils ont menti que la femme a eu un arret cardiaque et que malgre leur effort a la Clinique de l’Aeroport,la femme etait morte.Un medecin m’a informe plus tart qu ‘il etait dans le meme avion,et lorsqu’il avait vu la femme ,elle etait decedee depuis 15 minutes.Il y a de nombreux cas pareils.Des representants des membres de la Diaspora sont utiles pour que ces cas tragiques ne tombent dans l’oubli de la bureaucratie.Il y a une vingtaine d’annees,certains pays Africains chassaient les Etrangers et prenaient leurs biens:maisons,boutiques ,
    voitures,bijoux ( a l’Aeroport}.

  2. Je suis d’accord avec M HAIDARA, le HCME ne défend point les maliens de la diaspora. D’ailleurs, il se croit réellement un démembrement du gouvernement à l’extérieur alors qu’il doit défendre les maliens de la diaspora et lutter pour leurs causes au niveau des gouvernants. Le CSDM vise beaucoup plus les intérêts des maliens en général de la diaspora. M. SYLLA n’a jamais apprécié la création du CSDM car il le considère comme quelque chose qui va à l’encontre de ses intérêts. Du courage au CSDM, nous vous encourageons et nous vous attendons dans tous les pays où il y a un malien.

  3. CSDM et HCME, deux organismes folkloriques et inutiles qui ne représentent que les autorités leurs leaders à leur tête.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here