Mali : Le colonel Assimi Goita qualifie les sanctions de la CEDEAO’’ d’illégitimes et inhumaines’’ et appelle à une mobilisation générale

1

Après le double sommet de la CEDEAO et de l’UEMOA avec son lot de sanctions contre le Mali,  le Président de la transition, le Colonel Assimi Goïta, a pris la parole hier soir à la chaîne nationale pour appeler «au rassemblement des maliens  autour de la patrie ».

Habillé en treillis militaire, le colonel Goïta  a regretté que  les dirigeants de la CEDEAO  n’est pas pris compte de la complexité de la situation au Mali  et  qu’ils aient ignorés des efforts des autorités de la transition. Face à la lourdeur des sanctions,  le chef de l’Etat a sonné l’heure du rassemblement de tous les Maliens sans exclusif pour réaffirmer leurs  positions de principe et défendre  la  patrie. « Chaque Malienne, chaque Malien où qu’il se trouve, doit se comporter en défenseur des intérêts supérieurs du Mali. J’en appelle à une mobilisation constante et à une résilience face à la situation », a appelé Colonel Assimi Goïta.

Et de poursuivre par ailleurs que  l’histoire sociopolitique  du Mali  a prouvé à maintes reprises qu’il fallait impérativement revoir en profondeur le système de gouvernance du pays  afin d’éviter un éternel recommencement. D’après le Président de la transition, c’est ce qu’il a tenté de faire comprendre à la CEDEAO  en transmettant  via  une mission interministérielle les conclusions des Assises nationales de la Refondation assorties d’un chronogramme des élections.

 Appelle au dialogue

Sur la chaine nationale, le Colonel Goita  dit regretter le caractère  ‘’illégitime, illégal et inhumain’’ de certaines décisions, mais précise que le  Mali reste ouvert au dialogue avec la CEDEAO  afin  de trouver un consensus entre les intérêts supérieurs du peuple malien et le respect des principes fondamentaux de l’organisation.  Lors de cette sortie, il a réaffirmé son engagement pour un retour à l’ordre constitutionnel normal, apaisé et sécurisé. Puis il a également appelé  la  CEDEAO, une fois de plus, à une analyse approfondie de la situation du Mali  en plaçant l’intérêt supérieur de la population malienne au-dessus de toute autre considération.

Aux maliens, il dit être  conscient des inquiétudes quant aux conséquences des sanctions  prises lors du sommet de la CEDEAO. Mais, il rassure que « des dispositions sont prises pour faire face à ce défi et que les actions d’approvisionnement se poursuivront »

 Une mobilisation générale ce vendredi

 Plus tard dans la journée du lundi,  le colonel Assimi Goïta a  présidé à Koulouba un conseil de ministre extraordinaire  durant lequel  des  mesures ont été prises.  Parmi lesquelles l’appel du gouvernement à  l’ensemble de la population et de la diaspora à une mobilisation générale sur toute l’étendue du territoire national, le vendredi 14 janvier 2022.  L’exécutif de la transition demande  l’organisation des séances de prières dans tous les édifices de culte, décide de l’élaboration d’un plan de riposte pour sauvegarder la souveraineté et préserver l’intégrité  du pays. Aussi,  il invite l’ensemble des partenaires sociaux à une trêve afin de faire face aux défis de l’heure et  félicité  les Forces Armées et de Sécurité pour les résultats obtenus dans la lutte contre le terrorisme et la sécurisation du territoire.

 

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. « Dans la vie des Nations et des peuple, il y a des instants qui semblent déterminer une part décisive de leur destin, ou qui en tout cas s’exprime au registre de l’histoire en lettres capitales, autour des quelles les légendes s’édifient, marquant de façon particulière au graphique de la difficile évolution humaine des points culminants, des sommets qui expriment les victoires de l’homme sur lui-même, et sur le milieu naturel qui l’entoure. » fin de citation de Sékou TOURE Ex-Président Guinéen de Conakry, le grand Panafricaniste.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here