Implication des institutions et structures dans la lutte contre les effets nocifs des changements climatiques : Le Mali vers la coordination des efforts des principaux acteurs

0

Afin de relever le défis de la coordination des questions d’environnement et des changements climatiques, de contribuer à la mise en œuvre du soutien au secteur de l’environnement et du changement climatique à travers le financement de l’appui au renforcement des capacités des institutions et structures en charge de la coordination de l’environnement et du climat, le Mali et ses partenaires techniques et financiers ont initié un atelier national de validation du rapport provisoire de l’étude de formulation du programme de renforcement des capacités des institutions et structures, le mardi 24 août 2021 au parc national du Mali. C’était sous la présidence du ministre de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable, Modibo Koné, en présence des partenaires techniques et financiers, du Directeur général de l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable, ainsi que d’autres acteurs en charge de la question environnementale.

 « Depuis plusieurs années, le Mali fait face à de multiples problèmes environnementaux gérés dans un contexte fortement caractérisé par diverses insuffisances au niveau des Institutions et structures techniques, administratives et politiques. Ces insuffisances concernent aussi bien la gestion que la gouvernance politique et institutionnelle des questions d’environnement et de climat », a rappelé le ministre de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable, Modibo Koné.

Avant de signaler que dans ce contexte, le principal défi est la mise en œuvre des conventions, accords et traités internationaux qui font désormais partie de son dispositif de développement durable, notamment  la priorité accordée à la prise en compte de la dimension environnementale et du développement durable dans toutes les politiques ; la conduite d’une politique de décentralisation permettant aux acteurs des collectivités de participer et de prendre une part plus active dans le processus de développement économique, social et culturel du pays ; la facilitation et la création de cadres de partenariat entre tous les acteurs du développement (Etat, Collectivités, société civile, secteur privé, partenaires de coopération etc.

Selon le ministre, le présent programme de renforcement des capacités des institutions et structures en charge de la coordination des questions d’environnement et de changements climatiques soumis à l’appréciation des différents acteurs prenant part à l’atelier propose un plan sur cinq ans (2022-2026), en approfondissant les actions d’éducation et de formation des organes de coordination sous les composantes suivantes : renforcement des mécanismes institutionnels et de concertation ; renforcement des capacités techniques et scientifiques des institutions et structures centrales ; la gestion des connaissances, communication, éducation environnementale et du changement climatique, l’accès aux ressources financières ; le renforcement des cadres de concertation et appui au développement territorial ; la coordination et suivi-évaluation. Le ministre a invité les participants à l’atelier à examiner sans complaisance le document qui leur sera soumis et à engager des débats fructueux dans une dynamique d’échanges d’informations et de partage de connaissances.

L’intervention du représentant de l’ambassade du Royaume Uni au Mali et chef de file des partenaires techniques et financiers environnement et changements climatiques, Ilyas Malek, a porté sur la mobilisation des fonds. Ce dernier  a rassuré le ministre de l’environnement qu’ils joueront leur partition pour permettre au Mali de faire face aux défis environnementaux.

Quant à Karin Isaksson de l’ambassade de Suède au Mali, elle a fait ressortir les multiples efforts consentis par son pays afin de permettre au Mali de faire face aux multiples effets nocifs des changements climatiques.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here