Mali : Nominations personnelles au Conseil national de transition

4

Le Conseil national de transition (CNT) a tenu une séance plénière, hier, mardi 5 janvier 2021, au Centre international de conférence de Bamako (CICB). Au cours de cette séance plénière, le CNT a procédé à des nominations personnelles. Ainsi, 6 membres du CNT vont représenter le Mali au Parlement Panafricain. Parmi ces six membres figure Mme Haïdara Aïchata Cissé dite Chato. Le Magistrat Hamèye Founé Mahalmadane est nommé au parlement de CEDEAO. Marimathia Diarra de l’Adema PASJ est membre du Comité Interparlementaire (CIP) de l’UEMOA. L’ancien député, Badjan Ag Hamatou est choisi pour le CIP du G5 Sahel.

Les travaux de cette séance plénière étaient présidés par le président du CNT, Colonel Malick Diaw, en présence des autres membres du CNT. Un seul point était inscrit à l’ordre du jour à savoir : les nominations personnelles. Ainsi, six membres du CNT ont été retenus pour représenter le Mali au sein du parlement panafricain. Il s’agit de Mme Haïdara Aïchata Cissé dite Chato, de Salif Keïta, Moctar Mariko, Mme Amina Fofana et de Aly Koné. Six autres membres du CNT ont été désignés pour le parlement de la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest). Ce sont Hameye Founé Mahalmadane, Mohamed Ould Sidi Mohamed, Abdoul Karim Daou ; Mme Nana Aichata Cissé, Mariam Koné Koné, et Seydou Badini. Adoul Madjid dit Nasser Ag Mohamed Ansary, Marimathia Diarra, Boubacar Amadou Amadou Coulibaly, Salif Doumbia, Mme Fatoumata Namory Keïta ont été nommés pour le Comité Interparlementaire (CIP) de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest africaine). Badjan Ag Hamatou, Moussa Ag Acharatoumane, Abdoulaye Gakou, Akli Ikan Ag Souleymane, Lassine Tounkara, Abdallahi Mouhamedoun Alansari, Amadou Keïta, Mme Zeinab Diawara, Mme Hawa Macalou sont des membres du CNT qui ont été choisis pour le CIP du G5-Sahel. Après l’adoption du règlement intérieur du CNT, le président du CNT, Colonel Malick Diaw a fait savoir que l’organe législatif de la transition est désormais doté de bureau et des commissions. « En outre, nous avons procédé à la désignation de nos représentants dans certaines organisations interparlementaires. Nous pouvons dire que le CNT est dorénavant bien structuré », a souligné le président du CNT, colonel Malick Diaw. Par ailleurs, il a souhaité l’union sacrée autour du Mali. Enfin, il a exhorté les membres du CNT à plus d’engagement patriotique.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Avec une transition qui doit théoriquement durer quelques mois seulement, mais dont les acteurs ne pensent qu’à l’éternel partage du gâteau “Mali”; ce pays aura encore du chemin à faire.

    Pensées rebelles.

  2. Oui Kinguiranké, encore CHATO… !
    Je comprends ton désir d’exigences pour que ça change réellement au Mali. Mais dis toi que, nous ne devrions pas nous priver de certaines COMPÉTENCES dont CHATO.
    Rappelles-toi, quand en 2012-2013 le pays a été envahi par les troupes du MNLA et leurs mercenaires… Cette DAME surnommée ” CHATO ” et un groupe de Patriotes ont sillonné l’EUROPE pour faire face à la propagande diplomatique des représentants de la rébellion en EUROPE. CHATO et ses Compatriotes rencontraient des ONG, des Députés, des Commissaires Européens…, mais aussi des Médias Européens dont certains se montraient complaisants avec la rébellion, sans vraiment connaitre le Mali et ce qui s’y passe, sans connaitre la nature même de cette rébellion…
    Oui, il faut que ça change…
    Seulement tenons compte du fait qu’il y avait des COMPÉTENCES qui faisaient avec les anciens Régimes sans en être les réels décideurs ni des complices.
    C’est des Gens qui veulent juste travailler pour leur pays sans voler ni tricher. Ceux là, le Malikura ne devrait ni les ignorer ni les confondre avec les despotes qui s’approprient le pays et ses biens.

    Vivement le Mali pour nous tous.

    • Juste analyse des éléments. Si CHATO est membre du CNTje suis persuadé que ce n’est pas par opportunisme. Je que cette dame aime son pays

  3. Pauvre Mali, comme me le disait ma grand-mre: Plus ca change Plus c’est la meme chose. Alors Chato va encore aller dormir dan le parlement Panafricain et la pauvre population de Bourem va continuer a souffrir et a mourrir dans la misere et la pauvrete!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here