Et Général Moussa Traoré peut s’en délecter

5

L’ancien chef de l’Etat en disgrâce, le Général Moussa Traoré, passait la semaine dernière pour l’ultime recours national pour dénouer la situation politique qui oppose principalement les acteurs de la démocratie malienne. Au grand dam desquels l’un des dictateurs le plus honnis de l’histoire contemporaine d’Afrique a été remis sur selle et hissé au rang de référence nationale crédible et exclusive dans le sauvetage des institutions de la 3ème République. Bref, on ne saurait mieux rendre service à Moussa Traoré pour qui veut lever les équivoques sur sa réhabilitation, lui qui ne doit sa liberté qu’à une grâce présidentielle. L’ancien homme fort de l’UDPM en a sans doute savouré du petit lait surtout qu’il peut se délecter par ailleurs de partager le même mauvais sort tragique que l’un de ses plus célèbres bourreaux après sa déchéance. Comme GMT, en effet, l’ancienne procureur de son procès, Manassa Danioko, ne résiste que très faiblement à la tragédie des appels à sa démission. Son refus de rendre le tablier ne repose que sur les fondements constitutionnels d’un mandat septennal, mais avec le vide créé autour d’elle par d’autres collègues de la Cour constitutionnelle elle risque de connaître le même sort que celui qu’elle avait obligé à se décoiffer : quitter contre gré le fauteuil auquel elle s’attache tant.

L’origine de la barbe d’IBK

Les Maliens ont été étonnés de voir leur président à peine moins barbu qu’Amadou Kouffa, le redoutable djihadiste du Centre. À certains, le phénomène a inspiré de la stupéfaction mais la grande majorité en a plutôt éprouvé de la commisération de voir leur président les traits tirés, pensifs et méditatifs comme s’il était affectés par l’exacerbation de la situation socio-politique ainsi que par les appels à sa démission. Soit, mais le président de la République en est-il préoccupé au point d’en avoir plus pour son look et son élégance habituelle ? Pas évident. Plus plausible l’explication donnée par certains proches du palais présidentiel. Il nous a été rapporté, en effet, qu’IBK a récemment subi une intervention chirurgicale au menton. C’était même, semble-t-il, l’objet de son déplacement à une destination restée longtemps énigmatique, mais qui, selon toute évidence, serait lié à une rage dentaire. En définitive, la barbe inhabituelle d’IBK s’explique par la plaie provoquée par son opération. Personne ne l’aurait aperçu si l’état de son visage ne s’était révélé à la faveur d’une visioconférence, l’une des rares fois où il est apparu sans le masque qui lui servait visiblement pour un double usage ces derniers temps : le protéger contre le Covid-29 et cacher les transfigurations que sa santé a fait subir à son visage.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. En tout cas j’aime être sous le régime de GMT que d’être sous les régimes de tous ces présidents qui l’ont succédé car le Mali n’a guerre progressé, tout au contraire.

    • Je pense que vous n’avons pas connu ce régime. C’est Moussa qui a introduit la corruption et l’impunité de la corruption au Mali. Les n’ont fait que les maintenir et les faire prospérer.

  2. Sangare, je respecte ton point de vue.Bien que nous ayons des opinions differentes.
    GMT et IBK c’est pas la meme personalite.
    Moussa peut avoir des defauts comme toute personne.
    J’ai pas vecu le coup de temps de 1968.
    Mais dans les annees 1980 j’ai vue le titre d’un journal que tous les Africains ont presque oublie.
    Ce journal s’appelait’ Afrique Nouvelles’ et etait publiee a Dakar
    Le tire etait: ‘La foule a Bamako lors du renversement du regime de Modibo Keita..mais aujourd’hui la desolation.’
    Donc GMT a ete applaudi
    Comme l’a ete ATT
    Comme l’a ete Aya
    Comme l’a ete IBK
    Un proverbe Bambara dit: ‘Fanga manjugu a gerefe modo de kajugu’
    Le pouoir n’est pas mechant c’est l’entourage qui l’est’.

  3. SEYDOU
    Quand on parle du régime du GENERAL MOUSSA TRAORÉ, on ne parle pas de la PERSONNE PHYSIQUE de MOUSSA TRAORÉ, mais de la PERSONNALITÉ du GENERAL MOUSSA TRAORÉ.
    Autant on parle de SOUNDIATA KEITA des siècles après, autant on parlera du GENERAL MOUSSA TRAORÉ des siècles après la disparition de l’homme MOUSSA TRAORÉ.
    LA PERSONNALITE INCARNE LES ACTES POSÉS PENDANT L’EXERCICE DU POUVOIR.
    On parle de la PERSONNALITÉ du GENERAL MOUSSA TRAORÉ, pas de MOUSSA TRAORÉ chef de famille de plus de quatre-vingts ans qui vit une retraite paisible.
    Quand on se réclame du GENERAL MOUSSA TRAORÉ ça veut dire qu’on partage les ACTES POSÉS par son régime.
    Il en est de même quand on se réclame de MODIBO KEITA, D’ALPHA OUMAR KONARE, d’ATT, d’IBK.
    Donc dire, il faut laisser MOUSSA TRAORÉ en paix, c’est insensé.
    Il faut aussi laisser SOUNDIATA KEITA, SAMORY TOURE…..en paix.
    Quand les manifestants vont déloger les statuts des personnes décédées il y a plusieurs années, on ne vise pas leurs personnes physiques, mais les actes qu’ils ont posés.
    Imaginer qu’un partisan de MOUSSA TRAORÉ soit au pouvoir, qu’il élève son monument comme on l’a fait pour MODIBO KEITA, quels arguments va t’il mettre en-avant pour justifier son geste?
    Répondre à la question, on comprendra que ce n’est pas la personne physique de MOUSSA TRAORÉ qui nous intéresse.
    Le lieutenant MOUSSA TRAORÉ, ensuite le GENERAL MOUSSA TRAORÉ, est certes rentré dans l’histoire,mais les ACTES POSÉS ne peuvent pas servir d’exemple pour la génération future.
    Le lieutenant MOUSSA TRAORÉ a fait le coup d’État à un homme politique qui était engagé pour la décolonisation des ESPRITS des maliens comme l’ont fait les asiatiques expliquant leurs avancées actuelles.
    Le GENERAL MOUSSA TRAORÉ a commis des crimes horribles pour défendre son régime.
    Ce sont des faits de l’histoire qui seront relatés des siècles après.
    On ne citera le nom du GENERAL MOUSSA TRAORÉ que pour évoquer ces faits lugubres comme vient de le faire l’ancien ministre et député LANCENI BALLA KEITA pour avertir son KORO IBK en évoquant le cas d’un des descendants de SOUNDIATA KEITA “KALIFA faible d’esprit, faute de résultat sur tous les plans pendant son règne 1274 à 1275,le peuple s’est révolté contre lui pour aller le tuer dans son palais”.
    Le public connaît SOUNDIATA KEITA, KANKOU MOUSSA parcequ’ils ont posé des actes énormes.
    Mais il ne connaît pas KALIFA.
    On ne parle de lui que pour avertir ses lointains successeurs.
    Il en sera de même pour le GENERAL MOUSSA TRAORÉ.
    MOUSSA TRAORÉ et ses thuriféraires s’agitent pour donner une image rayonnante au régime incarné par le GENERAL MOUSSA TRAORÉ, c’est peine perdue.
    Les historiens ne verront aucun acte qui puisse servir d’exemple pour la génération future.
    IBK, en faisant de MOUSSA TRAORÉ son conseiller, se réclame aussi de la personnalité du GENERAL MOUSSA TRAORÉ dont on constate qu’il répète les mêmes ACTES POSÉS qui explique qu’il a du mal à faire face aux obligations de l’État comme le GENERAL MOUSSA TRAORÉ à la fin de son règne.
    Donc quand on parle du GENERAL MOUSSA TRAORÉ, ne croyez pas qu’on parle de ce vieil homme de plus de quatre-vingts ans.
    C’est comme si on parle de MODIBO KEITA, on pense qu’on s’adresse à ce corps inanimé dans la tombe.
    Dans les activités politiques, on s’adresse à la PERSONNALITÉ,pas à la PERSONNE PHYSIQUE.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  4. Je crois qu’il faut laisser le Gal Moussa Traore en Paix.
    C’est une grave erreur de croire que tous les problemes du Mali c’est GMT.
    Tout le monde ne peut pas etre president.
    Quand Dieu te donne la chance d’etre president faites en sorte que tout le monde se sente en securite, la paix une realite.
    Moussa malgre son age et son rejet par une partie des Maliens il a toujours un bon coeur pour le Mali.
    GMT toujours disponible pour le Mali.
    Longue vie au General d’armee Moussa Traore.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here