Trois nouveaux ambassadeurs du Mali reçu par la Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération internationale

0

Kamissa Camara, Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération internationale, a reçu en audience le vendredi 22 février 2019 trois nouveaux Ambassadeurs maliens. Ces trois ambassadeurs sont notamment Ali COULIBALY, ancien directeur général des Douanes, Ambassadeur du Mali à Rome en Italie, de Didier DACKO, ancien Chef d’État-major général des Armées et commandant de la force conjointe du G5 Sahel, Ambassadeur du Mali en Chine et Modibo TRAORE, directeur sortant du protocole de la République, Ambassadeur Guinée Conakry. Cela intervient quelques jours après leur nomination, apprend-on de la page Facebook du ministère des Affaires étrangères-coop-int.

Mopti: Les ‘’wotro_tigui’’ (conducteurs de pousse-pousse) dénoncent l’état de la route qui mène vers la digue

Dans la journée du samedi 23 février 2019, les ‘’wotro_tigui’’ (conducteurs de pousse-pousse) ont observé, pendant des heures,  une cessation de travail dans la Venise malienne. La raison  de leur grève : dénoncer l’état très chaotique de la route qui mène vers la digue. Aux dires d’un habitant de Mopti proche de ces conducteurs en colère, l’état de la route menant vers la digue est plus que mauvais. Elle est « catastrophique ».  Selon ce qu’il avance,  en plus du mauvais état de la route, les ‘’wotro_tigui’’ sont confrontés à d’énormes problèmes avec les commerçantes au bord de la route. « Les grévistes se plaignent aussi des commerçantes qui étalent leurs marchandises au bord de la route, puisque quand les wotro-tigui touchent à ces marchandises en conduisant, ils sont contraints de les rembourser », nous rapporte notre interlocuteur.

Selon lui, pendant plus de trois heures, les conducteurs  de pousse-pousse n’ont pas circulé dans la ville de Mopti. Les conducteurs comptent continuer ce combat jusqu’à la satisfaction de leur doléance.

 Washington interdit son sol à cinq personnalités  congolaises

C’est dans un communiqué diffusé le vendredi 22 février 2019 que le secrétariat d’État américain accuse cinq personnalités de la République démocratique du Congo, RDC, d’être impliquées de façon significative  dans les affaires de corruption liées aux élections. Désormais, les cinq responsables sont inscrites, selon le correspondant de la RFI  aux USA, dans une liste noire élaborée  par   Washington  et qui les interdit formellement de se rendre dans chacune  des nations  qui compose  les États-Unis d’Amérique. Parmi ces personnalités sanctionnées pour entre autres : de  corruption, d’enrichissement personnel et de  délabrement du processus électoral au Congo, figurent en première ligne  le président de la commission électorale congolais (Céni), Corneille nangaa et  son vice-président, Norbert Basengezi ainsi que l’un  de ses conseillers.

Cette sanction frappe  également le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku aussi bien que  le président de la cour constitutionnelle, Benoit Lwamba Bindu. Toutes ces personnalités et leurs familles sont interdites de rentrer sur le territoire américain : « Ces individus, écrit le département américain le vendredi, se sont enrichis personnellement par la corruption ou en supervisant des violences contre des personnes exerçant leur liberté d’expression à se rassembler pacifiquement ».

Trois Casques bleus tués à Siby

Vendredi 22 février 2019, trois Casques bleus de la MINUSMA ont trouvé la mort à Siby. Un autre a été blessé ainsi qu’un civil.  Il s’agirait d’un assassinat. Dans un communiqué de la MINUSMA, on pouvait lire qu’« Ils partaient en permission à bord d’un véhicule de location ». Ce même communiqué précise qu’ils ont été attaqués par des hommes armés non identifiés. Cet acte a énormément choqué le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU, Mahamat Saleh Annadif, indique ledit communiqué. Celui-ci explique: « Attaquer les Casques bleus, c’est attaquer la paix même au Mali », rapporte le communiqué. Il précise : « La MINUSMA reste déterminée à travailler à l’œuvre de paix aux côtés des Maliens.»

Repas de consolidation et de renforcement de l’esprit de corps à la DTTA

Dans le cadre du renforcement et de la consolidation de l’esprit  de corps à la DTTA, la Direction des Transmissions et des Télécommunications des Armées (DTTA) a organisé le vendredi 22 février 2019 un grand repas à la place d’armes de ladite direction, avons-nous lu sur la page Facebook des Forces armées maliennes. Cette cérémonie était placée sous la présidence du Colonel-major, Moussa Traoré, directeur de la DTTA. Cette occasion a été favorable pour le directeur de demander aux uns et aux autres de conjuguer  leurs efforts pour augmenter les flambeaux des transmetteurs, lit-on sur la même page.

La tombée des rideaux de la rentrée littéraire à Tombouctou

Samedi 23 février 2019 a eu la clôture de la rentrée littéraire du Mali à Tombouctou. Présidée par le préfet, cette cérémonie de clôture s’est déroulée dans la pirogue de l’Iheri-Ab. Elle  a été l’occasion d’aborder plusieurs problématiques auxquelles des solutions ont été proposées dans le cadre de la promotion de la culture malienne. À cette occasion, l’association Lecture Vivante a remercié les auteurs ayant effectué le déplacement. Parmi ces auteurs, il y a Aly Ould Sidi, Chirfi Moulaye HAIDARA, Hamidou Magassa. Elle a remercié également les auteurs issus de Tombouctou, notamment Salem Ould Elhadje, Sane Chirfi Alpha, Alhousseyni Aboudjé Touré et Oumar Mahamane Dedeou. La population de Tombouctou ainsi que Sahel Vision ont également été remerciés.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here