Radios privées : Le ministre Yaya Sangaré plaide pour une information de qualité

0

Le ministre de la Communication, chargé des Relations avec les institutions et Porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré a visité, avant-hier, les radios Bamakan, Liberté et Guintan, pour comprendre et connaître davantage leur mode de fonctionnement, et recueillir en même temps les besoins et difficultés auxquelles elles sont confrontées.

Arrivé dans cette perspective à Bamakan, première étape du périple, le ministre Yaya Sangaré a visité le studio, avant d’échanger avec le personnel. Prenant la parole à cet effet, le président d’honneur de cette station FM, Modibo Diallo a reconnu la nécessité, aujourd’hui, de muer vers les Technologies de l’information et de la communication (TIC). Pour y arriver, le patron de Bamakan a sollicité l’appui du ministre pour l’acquisition de matériels informatiques.

Présent à cette rencontre, le célèbre animateur Solomane Sy «alias Sy Solo», semblait avoir une autre préoccupation et non la moindre. Le décrypteur de l’actualité en langue nationale bambara a attiré l’attention du visiteur du jour sur le besoin de formation des jeunes animateurs en bambara. Afin, selon lui, de les aider à mieux expliquer l’actualité sans la déformer ni choquer les auditeurs. Des préoccupations presque similaires ont été exprimées par les responsables de la radio et télévision Liberté. Le promoteur de ce groupe de presse, Almamy Samory Touré a évoqué la cherté du prix des matériels de la Télévision numérique terrestre (TNT). Ainsi, pour faciliter leur acquisition par les médias, M. Touré a demandé des mesures d’accompagnement de la part du gouvernement, afin de leur permettre de réussir la transition numérique.

Quant à la promotrice de la radio des femmes (Guintan), Ramata Dia, elle a promis de recenser les préoccupations et besoins de sa station de radio dans un document qu’elle adressera dans un bref délais au ministère de la Communication.
En réponse aux besoins et préoccupations soulevés par ses différents interlocuteurs, le ministre Yaya Sangaré leur a réitéré son soutien. Il a ajouté que, face à la situation, «nous verrons quel cap fixer aux médias, tout en tenant compte des TIC», lors de la 4è Journée de l’information qui sera bientôt célébrée.

Porteur d’un message à l’endroit des radios visitées, le ministre de la Communication, chargé des Relations avec les institutions et Porte-parole du gouvernement a demandé aux responsables et agents de ces stations de faire en sorte que l’information donnée soit citoyenne et utile à l’apaisement des cœurs et esprits des Maliens. «Considérez-vous comme des soldats en défendant le Mali dans tous vos projets», a exhorté le ministre Sangaré.

Amadou B. MAïGA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here