4e édition «Nuit Kèwalé people»: Momo de Paris remporte le prix du jeune le plus influent de la diaspora

0

La 4e édition de la nuit de récompense des jeunes les plus influents du Mali a eu, le 25 mars dernier, à l’Institut Français Bamako. Parmi les 21 jeunes finalistes, il y avait Mohamed Lamine Sangaré dit Momo de Paris, fondateur de la marque Momo Uno. Le trophée de l’homme du 21e siècle au Mali est revenu au prédicateur Ousmane Cherif Madani Haïdara.

-Maliweb.net- La nuit de récompense des jeunes les plus influents du Mali est une initiative de Cheick Abass Koïta, promoteur du Magazine Kèwalé people. Depuis 2015, le magazine récompense les jeunes maliens qui ont excellé dans leur domaine d’activités. Pour cette édition 2018, plusieurs personnalités de renom, des jeunes, étaient sur la liste. Il s’agit entre autres de: Zeïnabou Wallet Amidi, présidente de l’Association des Policières du Mali; Bouba Fané; Gaspi; Ballinu Montana, Kyassou P, Abou Guitteye, patron de Africa Scène…

Au cours de cette soirée, Cheick Abbas Koïta a indiqué que l’initiative vise à récompenser et à encourager les jeunes maliens. Elle vise aussi à inspirer la nouvelle génération dans le développement de notre pays. Cette année, Ibrahima Diawara, promoteur d’Ibi Group a remporté le trophée «Madou Dakolo» du jeune le plus influent du Mali en 2018. Le jeune entrepreneur succède ainsi à Moussa Mara; à Arouna Modibo Touré, actuel ministre de l’Economie numérique et de la Communication ou encore au jeune opérateur économique, Mama Lah.

Parmi les heureux bénéficiaires de cette 4e édition figurent Mohamed Lamine Sangaré dit Momo de Paris. Le Jeune entrepreneur et acteur majeur du showbiz malien basé à Paris a remporté le Prix du jeune le plus influent la diaspora. Momo de Paris s’est fait connaître à Bamako, ces dernières années, pour ses actions en faveur du développement social, du divertissement et de la culture. Récemment, il a fait don de 10 millions de FCFA aux enfants des militaires et paramilitaires tombés sur le champ de bataille.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here