Maison centrale d’arrêt de Bamako : la vie du jeune artiste Sidiki Diabaté !

1

Détenu depuis fin septembre 2020, à la maison centrale de Bamako (MCA), le jeune artiste Sidiki Diabaté adopte un comportement que d’aucuns ne pouvaient imaginer.

En vérité, on n’en finit pas de noter des informations concernant ce jeune artiste depuis sa détention à la MCA en fin septembre 2020 dans une affaire de femme l’incriminant. En clair, si certains citoyens qui, par connaissance de cause ou d’autres motifs, le qualifiaient de hautain, d’arrogant, de buveur, d’autres qui, par estime ou des raisons propres à eux, demeuraient persuadés que l’enfant de Toumani Diabaté (Sidiki Diabaté) a toujours été un homme de bien, selon un agent de la MCA. Sans prendre trop de risque, nous avons préféré nous pencher sur le comportement de l’artiste, en détention à la maison centrale de Bamako. Mais les renseignements obtenus attestent que Sidiki Diabaté a un comportement étonnant. « Je ne sais pas comment Sidiki Diabaté se comportait avant d’être venu à la prison centrale de Bamako. Mais la manière dont il se comporte ici (prison centrale de Bamako où il est actuellement détenu) est vraiment remarquable et étonnante », confie un agent de la MCA.

Partant des renseignements, le jeune artiste est, contrairement à ce que beaucoup de détenus s’imaginaient, resté « modeste que possible et sociable » avec les autres prisonniers de la maison centrale de Bamako. « Personnellement, confie notre source, je me pose la question à savoir si réellement Sidiki avait des mauvais comportements dont il faisait l’objet de réprimande. Parce qu’il n’a aucune attitude d’agressivité ici. Non seulement il se respecte, mais il respecte aussi tout le monde. Actuellement dans la prison centrale, Sidiki n’a aucun problème, il entretient aussi des bons rapports avec tout le monde. ». Mais en réalité, nous a-t-elle confié, il se comporte comme « un simple détenu » à la prison centrale. « Il est très respectueux et est toujours présent dans la mosquée de la prison pour les différentes prières. En un mot, dit-elle, il se comprend avec tout le monde. Il cause et échange avec tout le monde. On ne sent même pas en lui qu’il est une star. Mais il  s’habille très humblement avant d’aller à la mosquée pour ses prières ».

Et de préciser qu’il y a un « grin » dans la cour de la MCA, où le jeune Diabaté  s’assoie pour ses causeries avec les autres détenus. Notre source qualifie de « fake news » les informations laissant croire au monde que Sidiki Diabaté est en train de tuer des bœufs pour les autres détenus. « Tout ce que les gens disent est faux, comment quelqu’un qui vit en prison peut se permettre d’en faire un lieu de festin. C’est faux, Sidiki n’est pas en train de tuer des bœufs pour les détenus de la prison centrale », a-t-elle rajouté.

Une chose est quand même sûre : la star ne consomme pas le même plat que les autres. Cela est valable pour tout autre détenu qui vient d’une famille riche ou ayant peu de moyens, a-t-on appris de source sûre.                                                                                                Mamadou Diarra

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Foutrz nous la paix avec ces médiocres histoires fe moeurs .laissez la justice faire. De toute façon en prison il ne peut que garder profil bas .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here