Affaire Commandant de la Forsat : Les autorités de la transition courbent l’échine

21

L’affaire du Commissaire divisionnaire, Oumar Samaké, fait couler beaucoup d’encres et de salives au Mali. Incarcéré le matin du vendredi 3 septembre 2021 après son inculpation dans les tueries des 10, 11 et 12 juillet 2020 à Bamako, le commandant de la Force spéciale antiterroriste (FORSAT) a recouvré la liberté dans la soirée suite à une « démonstration de force » des policiers devant la prison centrale de Bamako. L’acte a été qualifié de « rébellion », de « chantage » et d’ « intimidation » par les syndicats des magistrats du Mali. Et pour l’AMDH, c’est une atteinte grave à la Démocratie et à l’État de droit au Mali.

Les autorités de la transition ont dû courber l’échine devant une horde de policiers en colère, le vendredi 3 septembre dernier. Le scenario est rocambolesque. Le Commissaire divisionnaire, Oumar Samaké, commandant de la Force spéciale antiterroriste (FORSAT), mis sous mandat de dépôt dans la matinée du vendredi 3 septembre 2021 dans l’affaire dite des tueries des 10, 11 et 12 juillet 2020 à Bamako (14 manifestants, dont deux enfants, ont été tués à Bamako par les forces de l’ordre au cours de ces journées de manifestation), a été libéré quelques heures plus tard. Arrêté par le juge Dembo Macina du cabinet d’instruction du tribunal de Grande Instance de la commune III de Bamako, l’ancien commandant de la Force Spéciale antiterroriste «FORSAT», avait été déféré à la Maison centrale d’arrêt de Bamako.

Il a été libéré, quelques heures plus tard, par des policiers en colère et armés qui ont pris d’assaut la Maison d’arrêt de Bamako après son arrestation. Selon le sergent de police, Boubacar Arama, porte-parole de la synergie des syndicats de la police, la libération du Commissaire divisionnaire, Oumar Samaké, est une démonstration de force. « Cette démonstration de force était nécessaire, légitime et motivée. Il fallait une véritable démonstration de force. Trop, c’est trop ! La police a vraiment subi ces derniers temps. Nous sommes restés observateurs de la loi. On ne va plus l’accepter. À l’heure actuelle, la situation pour laquelle nous nous sommes rassemblés est d’ores et déjà réglée. Nous sommes les acteurs de la sécurité, c’est la police qui protège les institutions de l’État », a soutenu le porte-parole de la police, Boubacar Arama.

Rébellion », « chantage » et « intimidation »

Une journée après les évènements, le samedi 4 septembre, des syndicats des magistrats et l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH) ont haussé le ton en condamnant « la rébellion d’un groupe d’agents de sécurité lourdement armé ayant orchestré, vendredi, l’ « évasion » de la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako du Commissaire Divisionnaire Oumar Samaké, commandant de la Force Spéciale Anti-Terroriste (FORSAT). » Selon le Syndicat Autonome de la Magistrature (SAM), le Syndicat Libre de la Magistrature (SYLIMA), la mission constitutionnelle d’exécution des lois ainsi que des décisions de justice est du seul ressort du pouvoir exécutif. « Toute carence dans l’accomplissement de ce devoir met à mal, inopportunément, l’autorité de l’État qui devrait pourtant demeurer intacte », précise, dans leur communiqué, les deux syndicats de la magistrature. Ils ajouteront : « Le pouvoir judiciaire qui est prêt, engagé et déterminé à combattre le crime sous ses multiples formes ne cédera ni au chantage ni à l’intimidation encore moins à une quelconque forme de manipulation. Il exige que ses décisions soient exécutées par le Gouvernement et que force demeure à la loi et à elle seule.» Pour les deux syndicats de la magistrature, « faute d’actions rigoureuses et vérifiables dans les meilleurs délais contre les auteurs et complices de cette rébellion, les syndicats de magistrats en tireront les conséquences par des actions syndicales dissuasives pour vaincre toute forme d’atteinte à l’autorité et à l’indépendance du pouvoir judiciaire .»

Pour l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH), cette situation déplorable constitue une atteinte grave à la Démocratie et à l’Etat de droit au Mali. Elle a demandé aux « plus hautes autorités à s’assumer. » L’AMDH a, dans son communiqué, fustigé « cette obstruction au travail de la Justice par des agents chargés de l’application de la loi et les encourage à la retenue et au respect des règles de la déontologie et des principes républicains. » « L’AMDH s’étonne de l’attitude des plus hautes autorités face à la situation et les exhorte à prendre des mesures à la hauteur de la situation en restaurant la décision de la justice et en prenant des sanctions exemplaires contre des personnes impliquées», précise-t-elle. Selon l’AMDH, la lutte contre l’impunité doit se poursuivre sans discrimination aucune et elle craint que cette situation sape des efforts en cours en matière de la lutte contre l’impunité et risque de ternir l’image de la justice si des mesures idoines et rapides ne sont pas prises pour restaurer l’autorité de l’État et l’indépendance de la justice.

Madiassa Kaba Diakité

 

Commentaires via Facebook :

21 COMMENTAIRES

  1. Il se sont mis le dos au mur parce qu’ils ont un syndicat incompétent qui réagit toujours comme une organisation voyou (dirige par un provocateur orgueilleux Bougouna Dembele). Il sera devant les juges …ce n’est pas pour rien qu’on a ciblé le commandant de la FORSAT-police …et non de la Forsat-gendarmerie ou Forsat-gard-nat….. car c’est celle de la police qui serait déployée vraisemblablement par l’état profond du régime IBK..tout simplement parce que la police malienne a toujours cette attitude plus ou moins légère ( manque de professionnalisme stricte) pour accepter n’importe quoi venant des puissants… au lieu de penser a son propre sort.
    Je ne suspecterait pas Boubou ici vu qu’il ne gérait pas l’état profond (défense du pouvoir par la SE et la famille présidentielle & co).. mais l’état visible (l’administration de l’argent )

  2. 500 000 QUFAAROHW
    500 000 QUALACHIW
    500 JOURS DE NETTOYAGE DE L ISLAM DJIHADISTE ET DEBILISANT DES VILLES ET SES SUPPORTS

  3. Avec des putchistes colonels planqués à kati, il ne faudrait pas s’attendre à un miracle.
    Ce sont nos colonels putchistes qui ont donné la voix à toutes sortes de défiance envers les institutions du pays. Alors pourquoi les policiers n’en feraient autant ?

    On est dans cette sorte de République qui n’a pas de nom, une République indescriptible !

    Une République sans tête ni queue, voilà le Mali dans lequel on vit!

    • LE MIRACLE N EXISTE PAS!
      LES CIVILS SONT DES VOLEURS!
      LA RELIGION MUSULMANE A DEJA TUE LES INSTITUTIONS!

      🙂 ISSIAKA, SI TU ES JEUNE ALORS LEVE-TOI, SINON ELEVE TES ENFANTS A AIMER LA PATRIE ET A NE PAS PRIER DES DIEUX ETRANGERS 5 FOIS PAR JOUR, MAIS REFLECHIR 5 FOIS PAR JOUR PLU|OT 🙂

  4. 🙂 JE PENSE QU IL EST TEMPS QUE LES FORCATS SE REPOSENT ET QUE LA JEUNESSE QUFAAROH PRENNE LE NETTOYAGE DU MALI EN MAIN A PARTIR DE BAMAKO, RUE PAR RUE MAISON PAR MAISON 🙂

    🙂 A DICKO ET AUX PEULHS ,Y’AURRA PAS D ETAT THEOCRATIQUE AU MALI 🙂

    🙂 LE PEULH EST EXCITE PAR LE SANG, LES PSYCHOLOGUES ET PSYCHIATRES DOIVENT ETUDIER LA CHOSE, UNE MALADIE MENTALE 🙂

  5. ARRÊTONS CE MYTHE QUI CONSISTE A DIRE QU’UN ORDRE A ÉTÉ DONNÉ AUX MANIFESTANTS DÉMOCRATES, PATRIOTES VRAIS SOFA DE LA RÉPUBLIQUE D’EXERCER LEUR DROIT (manifestation sans armes)! Même demain si la mauvaise gouvernance revenait nous allons sortir a la Place KURUKANFUGA ( Place de “l’indépendance”) . Nous n’allons ni déborder dans l’anarchie ni s’engager dans une lutte de mauvaise cause …mais hélas aucun politicien civil carrieriste ne sera plus jamais élu dans ce pays pour faire ce qu’il veut lui sa famille avec les milliards de nos impôts! Nous allons modifier la constitution:

    – les mandats présidentiels seront de 4 ans
    – les ministres pourront être interpellés par la cour suprême jette devant d’autre tribunaux non par la seul cour fantôme dite “haute cour”
    – la peine de mort sera mis en application
    – les élections ne seront plus gérées que par l’Organe unique
    – la durée des prescriptions sera de de 20 a 25 ans

  6. ARRÊTONS CE MYTHE QUI CONSISTE A DIRE QU’UN ORDRE A ÉTÉ DONNÉ AUX MANIFESTANTS DÉMOCRATES, PATRIOTES VRAIS SOFA DE LA RÉPUBLIQUE D’EXERCER LEUR DROIT (manifestation sans armes)! Même demain si l’on la mauvaise gouvernance revient nous allons sortir a la Place KURUKANFUGA ( Place de “l’indépendance”) . Nous allons ni déborder dans l’anarchie ni s’engager dans lutte de mauvaise cause …mais hélas aucun politicien civil carrieriste ne sera plus jamais élu dans ce pays pour ce qu’il veut lui sa famille avec les milliards de nos impôts! Nous allons modifier la constitution:

    – les mandats présidentiels seront de 4 ans
    – les ministres pourront être interpellés par la cour suprême jette devant d’autre tribunaux non par la seul cour fantôme dite “haute cour”
    – la peine de mort sera mis en application
    – les élections ne seront plus gérées que par l’Organe unique
    – la durée des prescriptions sera de de 20 a 25 ans

  7. IL FAUT CRIMINALISER L ENVOIE DE NOS FRERES A LA CONFRONTATION PHYSIQUE ET LA DESTRUCTION DE L ETAT

    ARRETONS TOUT D ABORDS CEUX QUI ONT DONNE DES OREDRES POUR CASSER MES BIENS, LES BIENS ACQUIS AVEC LES TAXES COLLECTES SUR MON PERE ET MA MERE, MON GRANDPERE ET MA GRANDMERE….

    TIEHNEKEH DIARRA PAYE LE NINSONKON DE SES ENFANTS ET DE SA FEMME, LE MALI CONSTRUIT ET ACQUIERT DES BIENS , PUIS UN CRIMINEL DU M5-RFP, UN CRIMINEL COMME DICKO PSEUDO-IMAM, un AFFAME DE POUVOIR COMME CHOGUEL, UN ISLAMO-TRUAND COMME KAOU DJIM SORTI DES CUISSES DE LA MANIPULATION ENVOIENT DES IDIOTS LES DETRUIRE CRIMINELLEMENT, ALORS LES FORSATS N ONT FAIT QUE DEFENDRE MES BIENS< NOS BIENS< CE QUI APPARTIENT A LA NATION, LA NATION TOUTE ENTIERE DE DIBOLI A KIDAL DE TAOUDENI A ZEGOUA….

    • JPMagufuli: SEUL NOS JUGES POURRONT VENIR A BOUT des predateurs politiciens et donc sauver le Mali. Il ne peut plus avoir deux hipopotames males dans une meme riviere au Mali ...

      @RBS: “ARRETONS TOUT D ABORDS CEUX QUI ONT DONNÉ DES ORDRES POUR CASSER MES BIENS,”
      on n’arrêtera personne… car personne n’a donné d’ordre aux manifestants patriotiques, convaincus de sortir dénoncer un régime oligarchique qui pendant 7 ans n’a fait qu’affaiblir notre pays a travers une gestion familiale catastrophique. Moi je suis sorti dans presque toutes les manifestations du M5-rfp et personne ne m’avait donné quelconque ordre .. seul mon sens de devoir patriotique et de combat contre l’injustice… Je te jure de Dieu que le jour où on a tuée des manifestants devant la mosquée de l’Imam Dicko j’étais la-bas! Je l’ai fait pour mon pays ..et pour l’avenir de nos enfants …. et parce que j’étais 100% convaincu qu’il fallait absolument faire partir ce régime de faillite qui a divisé les maliens et amplifié la corruption.

      • 🙂 NOUS VOUS ASSURONS AUSSI QU IL N Y AURRA PAS D ETAT THEOCRATIQUE DU MACINA 🙂

      • PKAGAME, TU CONFONDS ENTRE MON COUSIN ET MOI! LE POST VIENT DU COUSIN. C’EST VRAI QUE NOUS PENSONS TOUS DEUX QU’IL FAUT ARRETER TOUS LES VOYOUS DU M5/RFP QUI ONT DETRUIT LES BIENS QUI APPARTIENNENT AU PEUPLE MALIEN!
        POURQUOI ETAIS-TU CHEZ L’IMAM NAIF?

  8. On verra comment aboutira cette défiance de la police insoumise. LE PEUPLE NE COURBERA JAMAIS JAMAIS L’ÉCHINE A QUI QUE CE SOIT!

    • Tu as raison le bulldozer, le Commandant Samake va etre arrete et juge devant la justice de son pays, il n’est pas au dessus de la loi!

  9. Nous disons et rappelons la vérité

    *Fait mal fait souffrir agonise tourmente torture les malhonnêtes Les met en colère échauffe leurs biles les irrite les horrifie les agace les exaspère Et les met hors d’eux les rend incontrôlés les rend maboules les rend fous les rend barjos les rend cinoques les rend cinglés les rend toqués les rend branquignoles les rend brindezingues les rend détraqués les rend timbrés les rend cerveaux fêlés les rend cerveaux embrouillés

    Mais apaise calme tranquillise rassure soulage réconforte les honnêtes et les rend heureux les remplit de joie les rend sereins imperturbables

    *Assimi Goïta Ismaël Wagué Malick Diaw (Officier En Période De Guerre Porteur De Grands Boubous De Bonnets De Chéchias De Babouches Identiques à Ceux de L’Imam De La Mosquée De Fan Hock Et Qui Refuse Avec Force Et Énergie D’être En Treillis

    Vous Devez Mettre Aux Arrêts Les Responsables Des Syndicats De La Police

    Et Les Mettre à La Disposition De La Justice ou à

    Pour Trouble à L’Ordre Public

    Et Tentative D’Insurrections

    Aux Fins Que Plus Jamais Et Au Grand Jamais De Telle Chose Ne Se Reproduit Dans Le Nouveau Mali

    *L’Habitude Est Une Seconde Nature Qui Revient Toujours Rapidement Au Galop

    L’Impunité L’Injustice L’Iniquité L’Inégalité 2 Poids 2 Mesures

    Étaient Reines Sous IBK

    *Ainsi Le Soi-Disant Syndicat Des Policiers Se Croit Toujours Dans Le Royaume Omerta D’IBK

    *Le Responsable Des Forces Spéciales Qui Dirigeait L’Opération Sur La Mosquée De Badalabougou

    Ayant Entrainé Mort D’Hommes Doit Être Entendu Pour Identifier Le Commanditaire Ou Les Commanditaires

    *Aux Fins Qu’Ils Soient Mis à La Disposition De La Justice Pour Comparution Devant Une Juridiction Spéciale Ou Devant Une Cour Martiale

    Pour Haute Trahison Association Avec Les Ennemis Du Mali Pour Assassinat Génocide Et Crime Contre L’Humanité

    *Dans La Vraie Démocratie Personne N’est Au-Dessus De La Loi

    Le Nouveau Mali Qui Se Veut Être Une Vraie Démocratie Ne Peut Donc Se Déroger à Ce Principe Sacro-Saint

  10. Je soutien à 100% la police dans sa demande de l’équité de justice , au Mali la justice va à deux vitesse , les politiciens du M5 dont Issa kaou djim ont donné l’ordre à leurs militants de casse, brule ,saccage , emporte et même vole les biens publics et privés ,les cas de l’ORTM , l’AN , surtout la Direction générale du Budget tout les matériels de cette direction ont été emporte par les hommes sous des politiciens du M5 dont issa kaou Djim …..Mais la justice reste muette face cas grave mieux encore les grands criminels au Nord et au centre Iyad Agaly et amadou Kouffa sont jamais inquiète par la justice malienne , la JUSTICE MALIENNE SE CONTENTE DE FAIRE PLAISIR A LA HAINE DE LA RUE DE BAMAKO , CETTE RUE DE BAMAKO EST AVEULE PAR L’EGOISME

  11. If not already done Commander of FORSAT should be relieved of duty thereof having only authority of common citizen. Any officers carrying out former FORSAT commander orders should be fired. Former FORSAT commander should be returned to custody unto released in compliance with law if released at all. This blatant disregard for law must be quickly plus effectively managed by government or/ plus military if necessary. Without order Mali is not nation only collection under circumstance of this instance of criminals who law to fit their desire.
    Why was former FORSAT commander allowed to be taken without battle? All cowards who were holding him in custody should be fired.
    Military leadership have decision to make that will haunt Mali unto Mali destruction if decision not made in compliance with law.
    Lawlessness plus terrorism will become normal thereof preventing Mali from being nation if government unable to manage it’s police force. Therefore government certainly is unable to win war against terrorists/jahadists/violent criminals. Goita transitional government is being skillfully sabotaged by numerous parties associated with political class. Their evil efforts must be nipped in bud.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  12. Si Oumar Samaké et ses camarades pense qu il est blanc comme nège c est devant nos tribuneaux qu ils doivent aller defenddre cela et non dans la rue. Personne n est au dessus de la loi!!!!!

    • TRIBINEAUX????????? JE COMPRENDS POURQUOI L’IDIOT KINGUIRANKE’ EST D’ACCORD AVEC TOI!
      TES ENSEIGNANTS AURONT DES MAUX DE TETE EN LISANT TES…… TRIBINEAUX!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here