Axe Kalabambougou-Kabalabougou-Samaya : Des usagers rackettés par des agents du 9è Arrondissement !

0

Les agents  de police ont principalement pour mission  de sécuriser dans la cité les personnes et leurs biens. Dans leurs  faits et gestes, ils  doivent  obéir  à des règles préétablies et leur  conscience professionnelle.  Toutefois, pour mener  à bien  leur  noble  mission, les agents de police   doivent  aussi et surtout  nouer  une  relation de complicité avec les populations dont ils sont censées  assurer leur protection.  Ce qui ne semble pas du tout être le cas entre certains  limiers du 9è Arrondissement de police et les populations de Kalambabougou, Kabalabougou et Samaya. Lesquelles, constituant l’essentiel des usagers, sont quotidiennement rackettées  l

C’est hélas  une  triste réalité : les usagers de l’axe  routier Kalabambougou-Kabalabougou-Samaya sont constamment  rackettés par des éléments du 9è Arrondissement de Police. Cette accusation  est bien vérifiable.  Modus operandi : Quotidiennement, quelques policiers  prennent  position  dans des carrefours  de cet axe routier bien fréquenté : en général aux heures de pointe.  Ils  bloquent,  avec  leur pick-up ou souvent  à motos,  ces carrefours. Ainsi, ils   arrêtent  systématiquement  tous  les automobilistes et cyclistes qui y passent  pour des vérifications de pièces. Là n’est pas le problème !

Cependant, lors de ces contrôles, il arrive très souvent  qu’un policier  demande à l’usager  de lui montrer  sa vignette,  visite technique ou encore  son assurance auto  alors que  lesdits documents,  habituellement apposés sur le pare-brise,  crèvent  ses yeux. Cette ignorance  notoire  constitue une preuve   tangible que le boulot  auquel  le policier du commissariat du 9è Arrondissement  est en train d’exécuter, n’est pas du tout le sien. Mais  plutôt  celui d’un agent en service  à   la Compagnie de Circulation Routière  (CCR) qui en est certainement   le spécialiste.  Ce qui amène  certains usagers avisés  à s’interroger : Ces policiers sont-ils  vraiment  en mission ou sont-ils en train d’œuvrer pour leur propre compte ? S’ils sont en mission, pourquoi ignorent-ils que l’essentiel  des pièces du véhicule auto sont apposées sur le pare-brise ? Etc.

Une chose est de toute façon certaine : en mission ou pas, ces agents qui opèrent quotidiennement sur l’axe Kalambabougou-Kabalabougou-Samaya ne sont  pas animés de la conscience professionnelle. Ils ne roulent  que pour eux-mêmes. D’autant que  s’il arrive  que  la date  desdites pièces réclamées   est périmée, au lieu d’amener  les véhicules  saisis  à la fourrière pour le payement d’une amende qui rentrerait  dans les caisses de l’Etat,  ces policiers véreux   préfèrent réclamer  à l’usager  le payement  d’une somme de  1000 FCFA au moins  qu’ils empochent  sans fournir de reçu au contrevenant.  Ce phénomène  est en train d’agacer les paisibles  citoyens qui, sur le chemin du travail ou du retour à la maison, se font constamment  racketter par des policiers véreux.  Qui ne travaillent  visiblement  pas pour  la sécurité des personnes et de leurs biens. Mais pour leur propre gain !

Notre pays est actuellement  plongé  dans une insécurité  aussi  grandissante qu’endémique.  Au lieu de racketter  les paisibles citoyens,  les limiers  du 9è Arrondissement  n’auraient-ils pas mieux fait   de procéder  à des contrôles de sécurité. Ainsi, ils pourraient    systématiquement vérifier si  les automobilistes ou les cyclistes   ne cacheraient  pas sous  leur capot,  coffre,  boite à gants  ou sous leur selle des armes ou d’autres objets ou produits  prohibés.  De tel  geste pourrait  certainement démasquer   d’éventuels  malfaiteurs. Ce qui   permettrait, sans nul doute,  de lutter contre cette insécurité endémique que vit notre pays.

Le Commissaire   de Police du 9è Arrondissement, le   Directeur  national  de la Police  ainsi que  le ministre  de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civile sont  donc  vivement interpellés afin qu’ils mettent  fin aux actes quotidiens   de racket de ces agents de police véreux qui ne font pas  du tout honneur à leur  corporation.

GMT

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here