2ème conférence nationale de la CODEM : Les quatre vérités de Mr Oumar Guindo

0

Si un intervenant a pu attirer l’attention de l’assistance, c’est bien Oumar Guindo qui a dépeint le tableau peu reluisant de la CODEM dans la circonscription administrative de Kati.

En effet, désigné avec Mr Boubacar Amadou Sidibé pour aller représenter la section de Kati, aux assises de cette conférence nationale, 2ème du genre dans la vie du parti, Mr Oumar Guindo, dans ses propos a tenu un langage on ne peut plus clair et véridique aux responsables du parti.

Un adage de chez nous dit : «  Si ton ami ne peut pas te dire la vérité, paie ton ennemi pour qu’il te la dise ». Ainsi, Mr Oumar Guindo, secrétaire général adjoint de la section de Kati et maire de la commune de Djalakorodji, a profité de ses assises pour dire ses quatre vérités afin d’interpeller les responsables du parti sur certains actes et comportements qui, à la longue, pourront nuire le parti.

Prenant donc la parole au nom de la section de Kati, il a adressé ses salutations militantes pour les assises de cette conférence nationale placée sous  le signe de la tenue  prochaine des élections mixtes communales et régionales. Il fera savoir que l’état du parti dans le cercle  Kati est assez bon, en témoignent les élections présidentielles et législatives dernières.

Cependant, il a fait savoir que la section CODEM de Kati  est dans un schisme politique pareil  à nulle part ces derniers temps à cause es querelles de  clochers de leadership parfois entretenues  par certains responsables au sommet du parti. Le tout placé auprès des militants  et sympathisants engagés mais déconcentrés. Avant d’ajouter que si sous d’autres cieux, il y eu des turbulences du genre, force est de reconnaitre que pour l’extrême majorité des partis, les sections  ont obéi au découpage  administratif du pays. «  Donc sachons raison gardée, nous départir des démons de la division politique », a-t-il  laissé entendre.

Pour les élections à venir, il fera savoir que l’ensemble des communes de Kati se prépare  à présenter des listes, pour la plupart dans des alliances  propres à leurs espaces politiques. Il a aussi demandé au BN et à ses structures  connexes  de laisser libre court  aux communes de choisir  leurs alliances selon les convenances  du paysage politique de la place. Autrement dit il a interpellé le Bureau national du parti et ses structures connexes de laisser les mains libres, dans les communes, au parti de choisir ses alliances selon les réalités ou la convenance du terrain.

Enfin pour la mise en place des commissions électorales, il fera savoir que leur mise en place s’effectue progressivement au regard des données reçues des différentes animations politiques qui se font.

Moussa Diarra

[email protected]

Commentaires via Facebook :

PARTAGER