6e congrès de l’Adema-pasj / Marimantia Diarra à la tête d’un bureau de 89 membres

0

Le week-end dernier s’est tenu au CICB, le 6e congrès ordinaire de l’Adéma-PASJ en présence de plusieurs militants et sympathisants du parti de l’Abeille. A l’issue des travaux, un nouveau bureau de 89 membres a été mis en place, il est présidé par Marimantia Diarra.

Après maints reports, le 6 e congrès ordinaire de l’Alliance pour la Démocratie au Mali, Parti africain pour la Solidarité et la Justice (Adéma-PASJ), s’est déroulé du 16 au 17 octobre au Centre international de conférence de Bamako (CICB) avec la présence du président d’honneur, le Pr. Dioncounda Traoré et de plusieurs partis politiques de la place.

Durant deux jours, les congressistes se sont penchés sur la relecture des statuts et règlements, la proposition d’un plan de financement du parti et aussi des propositions de motions et de résolutions.

La journée du dimanche a été très mouvementée après 5 h de débat à l’allure d’un marathon parfois houleux et tumultueux entre les congressistes et le président de séance sur beaucoup de points. La plénière s’est ouverte sous l’égide du bureau sortant conduit par le Pr. Tiémoko Sangaré. Au cours de cette plénière, les amendements, résolutions et motions ont été  approuvés par les congressistes ensuite le bureau sortant a rendu sa démission avant l’appel à candidature pour le poste de président du parti.

Une commission d’investiture a été mise en place à cet effet en vue de l’élection du président par les délégués de toutes les régions y compris le district de Bamako. Vu le temps imparti (il était 23h), la commission d’investiture a ajourné les travaux au lendemain (lundi) à 09h.Il y avait quatre candidats en lice. Moustapha Dicko et Adama N. Diarra se sont retirés de la course laissant la voie au président sortant Tiémoko Sangaré et Marimantia Diarra lui aussi membre du bureau sortant. Dans le hall et les balcons du CICB la question qui revenait en boucle était qui serait élu président du parti de l’abeille ? Après 4h de huis clos, la fumée blanche sort de la grande salle du CICB. Marimantia Diarra remporte le scrutin avec 49 voix contre 9 pour son challenger le Pr. Tiémoko Sangaré. Aussitôt élu, le nouveau président a dévoilé la composition de son nouveau bureau. Au total 89 membres parmi lesquels figure le Maire du district de Bamako, Adama Sangaré en prison actuellement élu au poste de 2e vice-président du parti.

Appel à l’union

Dans son discours de clôture, le nouveau président du PASJ appelle à l’union sacrée et au sens du devoir patriotique pour surmonter les difficultés de l’ère.

Ce 6e congrès de l’Adéma-PASJ intervient dans un contexte où au sein même du parti on assiste à des tiraillement concernant le soutien au processus de transition en cours avec une probable prorogation de la transition et d’autres qui appellent au strict respect de la durée de la transition conformément à la Charte de la transition d’une part. Et d’autre part ce 6e congrès est une étape cruciale pour les membres du parti qui veulent redorer le blason et appellent à un retour aux fondamentaux pour l’honneur la mémoire des martyrs du militantisme qui ont donné leur vie pour la démocratie malienne.

A la lumière de ce 6e congrès couplé avec le nouvel attelage du comité exécutif, on peut dire que l’Adéma-PASJ soutient la transition parce que son président et le 1er vice-président sont tous membres du Conseil national de la Transition (CNT).

Ousmane Mahamane

ILS ONT DIT

A l’issue des travaux, des membres du nouveau bureau dont le président sortant de l’Adéma-PASJ se sont prononcés.

TIEMOKO SANGARE (présidant sortant)

« Je continue le combat avec l’ensemble des militants de l’Adéma »

Pr. Tiemoko Sangaré

« J’ai décidé de venir m’adresser à vous dans la salle du congrès pour vous dire un grand merci. Merci pour votre confiance placée en moi d’avoir dirigé ce grand parti durant 6 ans et pour cela je tiens à remercier l’ensemble des militants du parti. Je présente toutes mes excuses pour tout ce que j’ai pu faire et qui a heurté quelqu’un car ma formation et mon éducation ne me permettent pas de porter préjudice à mon prochain. Je le réaffirme dans cette salle.  Je suis un militant et membre fondateur de ce parti, auquel j’ai donné tout ce que je peux donner. Auquel je continuerai de donner tout ce que je peux donner. Je souhaite que le parti continue d’évoluer en accord avec ses valeurs fondatrices. Que le parti puisse répondre aux attentes des Maliens qui placent en lui un certain espoir. Pour ma part, je quitte la direction du parti la tête haute car j’ai fait tout ce qui était à mon pouvoir. Je continue le combat avec l’ensemble des militants de l‘Adema’’.

DIONCOUNDA TRAORE, (ancien président de l’Adéma-PASJ et ancien président de la Transition)

 ‘’Le jour où nous allons nous diviser, nous cesserons de gagner.’’

‘’Camarade militants et maillantes comme le chat, l’Adéma est retombé sur ses pattes.

Dioncounda Traoré
Dioncounda Traoré

Nous sommes toujours là. Chers camarades ce que je peux vous dire, le parti auquel vous militez, dont vous vous battez nuit et jour dans les villes villages…, pour le Mali est un parti qui se porte bien, loin d’avoir fini sa mission. Les gens sont morts pour ce parti et pour le Mali. Nous n’avions pas fini la lutte. Cette lutte continue jusqu’au bout. La seule chose qu’il faut, c’est rester toujours uni comme un seul homme. Au Mali, le seul parti qui peut battre l’Adéma c’est l’Adéma lui-même. Si nous restons unis, nous serons toujours gagnants. Le jour où nous allons nous diviser, nous cesserons de gagner. Ne trahisons pas les peuples de l’Adéma. Ne trahisons pas le Mali et l’Afrique. Je suis certain que l’entier de mandant vient de vous être confié par le peuple de l’Adéma, vous ne faillerez pas à votre mission.

Je vous souhaite bonne mission au nouveau bureau’’.

MARIMANTIA DIARRA, (président élu)

‘’ Nous profitons de l’occasion de déclarer solennellement notre soutien à la transition’’.

Marimantia Diarra

‘’Notre sixième congrès du genre se clôture à un moment où notre parti, notre mère patrie sont assaillis par des difficultés de tout genre. La situation sociopolitique est très tendue. Il y a des deuils partout. Camarades délégués et invités, c’est le lieu pour moi de remercier tous nos devanciers grâce à qui ce parti a pu s’installer dans toutes les difficultés qui viennent d’être évoquées par l’un des pères fondateurs du parti. Nous prenons l’engagement au niveau de tous les organes renouvelés depuis les comités, de fournir les efforts nécessaires pour aller dans leur sens afin que notre parti rayonne. Nous remercions les militants et militantes pour la confiance placés en nous. Nous profitons de l’occasion de déclarer solennellement notre soutien à la transition’’.

 MME KONTE FATOUMATA DOUMBIA, (présidente nationale du mouvement des femmes de l’Adéma-PASJ)

« Au début honnêtement, j’avais des appréhensions, mais j’ai été rassurée »

‘’Honnêtement le congrès s’est bien passé malgré les informations qui faisaient peur à nos militants que l’Adéma va se diviser. Moi-même, au début honnêtement, j’avais des appréhensions, mais j’ai été rassurée. J’ai vécu des instants forts mais comme d’habitude notre parti a montré une fois de plus qu’elle sait supporter les handicapes. Les militants et militantes se sont donnés la main pour qu’on puisse aller à un consensus. Ce consensus a abouti à la mise en place d’un bureau de comité exécutif’’.

YAYA SANGARE, (secrétaire général de l’Adéma, ancien ministre et député) 

” Nous sommes en ordre de batailles pour les élections prochaines”

L'honorable Yaya Sangaré
L’honorable Yaya Sangaré

“C’est un congrès qui relance le parti. Certains avaient déjà annoncé l’éclatement de ce parti. Je pense que chaque fois que les Abeilles se retrouvent, il y a des débats très chauds, mais à la fin c’est l’Adéma qui prime. Ce qui a prévalu aujourd’hui. Nous sommes en ordre de bataille pour les élections prochaines”.

Appel solennel à Alpha Oumar Konaré

Lors du 6ème congrès de l’Adema-PASJ qui s’est clôturé le lundi à Bamako, le parti a lancé un appel solennel à l’endroit de l’ancien président de la République du Mali, Alpha Oumar Konaré. Le congrès a souhaité au Président Alpha Oumar un prompt rétablissement et lui a demandé de s’impliquer davantage dans la gestion du parti. Des messages de soutien et remerciement lui ont été adressés.

Adama Noupounou Diarra (membre du C E Adéma)

« J’ai renoncé à ma candidature pour faire triompher le consensus. C’était pour le respect du consensus. Pour éviter d’aller dans tous les sens. Il est arrivé un moment où il y avait deux groupes le groupe de Tiémoko et le groupe de Marimantia

Fonds de solidarité nationale (FSN) : Le Dg Adama N. Diarra relevé de ses fonctions
Adama Diarra

Je ne pouvais pas adhérer au groupe de Tiémoko. J’étais candidat contre lui pour plusieurs politiques. Nous nous sommes ralliés à Marimantia pour nous faire élire. A part la personne de Tiémoko, toutes les sensibilités sont représentées dans le nouveau bureau. Tous les courants y sont représentés. Nous allons continuer les débats à l’interne ».

 

Mohamed Cherif Coulibaly (président national de la Jeunesse)

« J’ai un sentiment de fierté à l’issue du congrès. L’Adema vient encore de démontrer à la face du monde qu’il est un parti démocratique dans lequel le débat existe toujours et que malgré les postions, nous arrivons au consensus. Fort heureusement, la majorité des sections ont décidé d’aller au consensus qui nous a permis de mettre un bureau en place. Tout bon militant de l’Adema doit être fier de ce qui s’est passé. Il revient à chaque militant de redonner confiance aux Maliens qui commencent à douter du parti. Il faut travailler à redonner confiance aux Maliens”.

 

Rassemblés par

Koureichy Cissé      

Tidiane Bamadio

(stagiaire)

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here