Arcane politique : Le Mouvement Anw Bè Faso Do de l’ambassadeur Cheick Sidi Diarra se retire du FSD/SAP

5

Rien ne va plus au Front pour la Sauvegarde de la Démocratie, Signataire de l’Accord politique de gouvernance (FSD/SAP). Un de ses membres, le Mouvement Anw Bè Faso Do de l’ambassadeur Cheick Sidi Diarra, vient de claquer la porte du groupement, le dimanche dernier. Cela après que le groupement s’est déclaré de la majorité présidentielle.

 

Pendant que le rang des demandeurs de la démission du président de la République se grossit, le FSD/SAP, se vide. La nouvelle orientation du groupement oppose ses membres. Si certains partis membres se déclarent déjà de la majorité présidentielle, d’autres trouvent que la base juridique de la participation du groupement à l’action gouvernementale ne devrait pas impliquer l’adhésion à la majorité présidentielle. C’est le cas du Mouvement Anw Bè Faso Do de Cheick Sidi Diarra qui s’est désolidarisé des deux sorties du groupement ces derniers jours.

« Monsieur le Président du FSD/SAP, chers camarades militants,

Nous nous référons à nos deux précédents messages respectivement du 2 juin et du 4 juin 2020. Ces deux messages sont restés sans réponse de votre part », a déploré l’ambassadeur Cheick Sidi Diarra qui a ajouté : «Nous venons également de prendre connaissance du communiqué publié par la majorité présidentielle suite à la marche du 5 juin 2020, communiqué signé par le FSD/SAP ».

A en croire le Mouvement Anw Bè Faso Do, ses responsables n’ont pas été consultés, en tant partie prenante au FSD/SAP, avant la Déclaration d’adhésion du FSD/SAP à la majorité présidentielle. « Nous n’avons pas non plus été consultés avant l’adhésion du FDS/SAP aux deux communiqués de la majorité présidentielle », lit- on dans la déclaration de Cheick Sidi Diarra.

Pour le Mouvement Anw Bè Faso Do, la base juridique de la participation du FSD/SAP à l’action gouvernementale était l’Accord politique de Gouvernance. Et cela, précise-t-on, n’impliquait pas l’adhésion à la majorité présidentielle.

Face à tout cela, le mouvement déclare sa réserve par rapport aux actes posés au nom du FSD/SAP. « Nous décidons de nous retirer du FSD/SAP et de cesser toute participation aux activités dudit mouvement à compter de ce jour 7 juin 2020 », a déclaré le Mouvement Anw Bè Faso Do de l’ambassadeur Cheick Sidi Diarra.

Le retrait d’un mouvement politique est un coup dur pour ce groupement politique qui était même une coquille vide.

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Lansina Togola revoit ton dictionnaire, tu n’as rien compris.Il parle de déception de l’attitude d’un politique,un regroupement toi tu parles d’intérêt et de gravité l’ennemi du Mali c’est nous les Maliens.

  2. VOILÀ ON PEUT DIRE QUE CE DIARRA À MESURÉ L’AMPLEUR DU CAFOUILLAGE POLITIQUE AU MALI. JE NE SAIS PAS S’IL EST UN CADRE HONNÊTE ; CRÉDIBLE ET INTÈGRE COMME LES SOUMANA SACKO ; MALICK COULIBALY; CHEICK OUMAR CISSOKO OU MAHAMADOU KASSOGUE. MAIS JE M’INCLINE CHAQUE FOIS SUR CES NOMS ; PARCE QUE CES GENS ONT MONTRÉ LEUR PREUVE DANS LA GESTION DE CE PAYS. C’EST TRÈS CLAIR. JE PRENDS ÉGALEMENT LE GRAND MOHAMED MAHI OUATTARA DANS LA SPHÈRE DES RELIGIEUX. JE METS MA MAIN SUR LE SAINT CORAN ; JE N’AI AUCUN LIEN AVEC CES PERSONNES CITÉES CI DESSUS. SEULEMENT JE VEUX UN MALI JUSTE ET TAMISÉ DES MAUVAIS CADRES DIRIGEANTS. C’EST TOUT. DE 1968 À NOS JOURS RIEN NE VA. LA CORRUPTION ET LE NÉPOTISME ONT DOMINÉ LA VIE DE TOUS LES JOURS DES MALIENS. JE SUIS UNIQUE DANS MON GENRE. JE SUIS UN LIBRE PENSEUR. JE NE MILITE DANS AUCUN PARTI POLITIQUE. JAMAIS. LES PERSONNES QUI ÉTAIENT DANS LA MARCHE DE CONTESTATION DU VENDREDI 05 JUIN DERNIER ET CEUX SONT LES MÊMES TÊTES ARRIVÉES À LA TÊTE DES AFFAIRES DE L’ÉTAT ; ILS VONT RADICALEMENT CHANGER DE COMPORTEMENT FACE AUX GESTIONS DU PAYS. C’EST POUR CELA QU’ILS NE VEULENT JAMAIS ET JAMAIS PARLER DE FAIRE VENIR SOUMANA SACKO ; MALICK COULIBALY ; MAHAMADOU KASSOGUE OU CHEICK OUMAR CISSOKO LE CINÉASTE. CAR CES HONNÊTES CADRES VONT HERMÉTIQUEMENT FERMER LES ISSUES DES FLÉAUX (NÉPOTISME ; CORRUPTION ; VOL INTELLIGENT ETC ). DES CADRES FONCTIONNAIRES MULTIMILLIARDAIRES DANS UN PAYS PAUVRE COMME LE MALI AAHH C’EST ÇA LE COMBLE. POUR UNE RÉUSSITE INTÉGRALE DES MARCHES DE CONTESTATION, IL FAUT IMPÉRATIVEMENT L’ADHÉSION EFFECTIVE DE L’ARMÉE. EN MULTIPLIANT LES MARCHES DE CONTESTATION À GRANDE ÉCHELLE ; OBLIGATOIREMENT LES CHOSES VONT CHANGER( CAS DU BURKINA FASO UN EXEMPLE TOUT PRÈS ). QUE DIEU SAUVE NOTRE MALI. AMEN AMEN YARABI. MERCI BEAUCOUP.

    • Tu as dit ce que j’allais dire. Merci.
      Mahmoud DICKO et ses amis du jour ne vont jamais accepter que des gens comme Zoumana SACKO, Oumar MARIKO, Mahamadou KASSOGUE, Malick COULIBALY, Modibo SIDIBE… arrivent au pouvoir parce qu’il sait que ces derniers ne vont pas être faibles pour lui donner gratuitement des enveloppes remplies d’argent ou la nomination de ses proches à des postes avantageux.
      Je peux vous garantir que Mahmoud DICKO.
      C’est un maître chanteur qui tient à la gorge un président IBK faible qui croit que ces gens sont ceux qui lui ont fait venir.

      • Bonne décision Monsieur Diarra ,tu es courageux et sincère,nous les Maliens, monsieur Diarra on est des faux types.Le Mali ce sont les politiques qui ont détruit ce pays,ils n’ont pas encore fini.On est entre le mains d’Allah

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here