Au CNSP de faciliter le départ d’IBK pour les soins médicaux

2

Le mouvement IBK Kanu a animé un point de presse le vendredi 4 septembre 2020 à la Maison de la Presse. A travers cette rencontre avec les médias, les soutiens de l’ancien Président Ibrahim Boubacar Keita ont décliné leur vision sur l’actualité  politique,  demandé au CNSP de faciliter  les soins à  l’extérieur à l’ancien président. Et de libérer “les personnes détenues”.
Le  mouvement plaide pour l’amélioration des conditions de l’ancien président, qu’il  lui soit accordé  le statut d’ancien président mais surtout qu’ il puisse avoir la latitude de pouvoir à se faire soigner en dehors du pays dans un bref délai à  cause de sa santé fragile .En plus de ces requêtes,  le mouvement demande “la libération  des personnes mises en détention “.
Quant à  la gestion  de la transition,  le MIN souhaite l’implication de l’ensemble des fils du pays. Une inclusion pour la bonne marche du pays avec l’implication de la jeunesse et des hommes d’État.  Pour  Ismael Coulibaly coordinateur du mouvement IBK Kanu (MIK), aucun citoyen ne devrait  être en marge pour cette étape importante du pays et ce quelque soit son niveau d’instruction.

” Pour une bonne transition le MIk demande au CNSP de s’assumer en toute responsabilité, de ne pas se laisser intimider, influencer,  ou manipuler par aucun parti politique, ni aucun mouvement.  En outre nous demandons aux leaders des partis politiques de ne pas s’impliquer dans la gestion de la transition mais d’attendre plutôt  les prochaines élections ”  exhortent les soutiens de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita
Pour réaffirmer leurs considérations aux force armées,  MIK a rappelé leurs différentes contributions en soutien aux familles des forces armées à savoir les donations aux veuves et orphelins de l’armée.
Khadydiatou Sanogo/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. QUELLE HONTE

    APRES PLUS DE 60 ANNEES D`INDÉPENDANCE PAS D`HOPITAL DIGNE DE CE NOM POUR LE SOIGNER ?QUELLE HONTE. QUELLE HONTE

    IL DOIT SE SOIGNER A SES FRAIS…..LE CONTRIBUABLE A ASSEZ SOUFFERT DE CES CHARGES INJUSTES…..

  2. Évacuation ok mais a ses frais pas aux frais du contribuable Malien

    Avec ses 150 millions de FCFA par mois l état n am as a mettre un centime

    D ailleurs ne serait il pas logique que il subisse l embargo lui aussi afin qu il fasse venir le matos qui manque a ses soins et en profiter pour équiper l hôpital Malien lui qui parle du Mali d abord.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here