Célébration de la nouvelle année : Constance dans l’Engagement du MIRIA

0

Le 30 décembre de chaque année est une occasion pour le Mouvement pour l’indépendance, la renaissance et l’intégration africaine  (MIRIA), depuis sa création en 1994, de réunir ses militantes et militants afin de se prononcer sur les grandes réalisations avant de projeter des perspectives d’avenir.

Le parti de l’Etoile Rouge a célébré le week-end dernier, à son siège à Bolibana, la .nouvelle année 2017, dans l’union des cœurs et des esprits. Une occasion pour le parti de jeter un regard sur le passé afin de projeter un meilleur avenir pour le Mali et le continent. La soirée a regroupé autour du président, le Pr Mamadou Kassa Traoré, un monde important de militants du MIRIA, de la société civile et d’autres militants venus d’autres cieux pour partager cet instant de bonheur et d’espoir avec le parti. C’est un sentiment de fierté et d’optimisme qui a animé le Pr Traoré à l’occasion de la célébration de cette nouvelle année.  «S’inscrivant dans la ligne politique du MIRIA, cette soirée permet au parti d’être en contact avec les militants réels, ses amis et sympathisants. Elle ouvre le terrain des actions du MIRIA et permet d’être collé au peuple », a déclaré Naffet Keita.

A l’entame de ses propos, le Pr Mamadou Kassa Traoré a remercié toutes les forces vives de la nation ainsi que les acteurs et les  militants sincères. Des militants à qui continue de demander  leur confiance car toutes les réalisations resteront insuffisantes tant qu’une partie du peuple continuera de souffrir des conditions pénibles de la vie, qu’elle éprouve le sentiment d’être marginalisée, malgré tous les efforts consentis.   «Nous sommes dans les difficultés, mais il y a de l’espoir. Il ne faudra pas tomber dans le pessimisme en  disant  que tout est foutu. Au contraire, tout est possible car un peuple ne peut avancer que s’il accepte de se battre dans les difficultés. Et celles que nous connaissons aujourd’hui, nous devons les vaincre pour présenter au peuple malien des résultats  concrets. C’est pourquoi au MIRIA, nous saluons tous les patriotes qui s’engagent à aller vers une unité des  fils de ce pays au-delà de nos considérations », a expliqué le Pr Kassa.  Suffisamment mûr et politiquement aguerri, le MIRIA observe toutes les tractations en cours au sein des états-majors des partis politiques dans la perspective de 2018 dont l’année 2017 s’annonce  surtout comme le tour de chauffe de cette présidentielle. «Nous, nous avons l’habitude, nous avions fait dix ans avec ATT et c’est à un mois de la fin de son mandat que nous avions cherché à faire alliance. Malgré que les gens font du bruit, nous préférons travailler dans le peuple parce que tout ces bruits, nous les entendons de la poche de certains. Il ne s’agit point le bruit de leur tête mais de leur poche. Acteur de la majorité présidentielle, nous osons croire que grâce au leadership du président IBK, la paix sera une réalité dans les communes du pays dans un bref délai par la mise en œuvre de l’Accord de Bamako issu du processus d’Alger », a-t-il conclu.

Kissima Diarra 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER