Ça se passe au grin : La mort de Soumaïla Cissé rebelote les cartes politiques

0

Ils sont nombreux parmi les membres du grin qui voyaient le président de l’URD, le désormais feu Soumaïla Cissé comme futur Président du Mali vu qu’il a été de toutes les grandes élections de ces 20 dernières années et il s’est toujours classé deuxième. Ce qui dénote pour eux, la force de représentativité de l’homme au sein de la population. Aujourd’hui Soumaïla n’est plus parmi nous. Il était à Niamey lorsque son état  a nécessité qu’il soit évacué vers Paris. Il est ensuite décédé le 25 décembre 2020 des suites du Covid-19. Bien que triste, sa mort aux yeux des membres du grin  va surement rebeloter toutes les cartes politiques de notre pays. Selon eux, les présidentielles à venir seront âprement discutées car,  à ce jour il n’y a ni parti, ni candidat favorable. Ils estiment que  les partis comme le RPM, l’Adéma, Asma, n’avaient pas de chance face à Soumi champion et ils étaient condamnés à faire des alliances pour se maintenir. «Loin d’être leur souhait, mais cette mort de Soumaïla Cissé va certainement ouvrir une fenêtre d’espoir à ces vieux partis politiques qui se voyaient déjà à la morgue», a laissé entendre un membre. Ce dernier dira que cette mort est également un coup dur porté aux transhumants politiques qui avaient commencé à se converger vers l’URD. «Car sans Soumi, aucune chance pour l’URD de remporter les présidentielles à venir», s’est-il convaincu.

Cependant, les membres du grin reconnaissent que le Mali perd un homme d’Etat pétri de sagesse, de compétence et d’une grande expérience. Un homme de paix, de dialogue, de rassemblement, grand serviteur du Mali et de l’Afrique. Il a été pour les membres, un démocrate convaincu. Dors en paix Soumaïla Cissé.

Ainsi,  les membres espèrent voir une nouvelle tête pour les présidentielles à venir.

Ibrahima Ndiaye 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here