Commune II : Karim Keita en campagne tous azimuts

11

Apres l’ouverture officielle de la campagne pour le scrutin législatif du 29 mars 2020, le conducteur de la liste RPM-MPM-Adema, de la Commune II, du district de Bamako, l’honorable Karim Keita a arrêté un programme lui permettant d’aller dans toutes les directions à la rencontre des habitants de chaque quartier.

Avec une équipe de campagne majestueusement constituée, dirigée par, Mamadou Togola, le candidat Karim Keita, est dans le respect du programme établi. Ce qui l’a conduit ce lundi 16 mars au marché de Médine, au petit soir et à la Zone industrielle, dans la nuit.

Dans ces différentes localités, nombreux sont les habitants, qui n’ont pas voulu se faire raconter l’événement. C’est pourquoi, ils sont sortis en masse, pour venir accueillir et écouter, l’illustre hôte. Celui-ci n’était autre que Karim Keita, leur député, qui a su garder contact avec sa base électorale, tout le temps qu’il a siégé à l’hémicycle.

Comme partout, où il a été durant cette campagne électorale, l’ancien élu de la commune, a d’abord écouté les préoccupations des notabilités de ces différents quartiers, qui ont pour l’essentiel trait à celles des populations. Karim Keita après avoir prêté une oreille attentive  à ses interlocuteurs a pris bonne note de tous les problèmes soulevés par eux.

Conscient du rôle d’un député à l’Assemblée nationale, le candidat Keita s’est abstenu de ternir toute promesse électorale. Il dit avoir bien entendu les problèmes qui ont été soulevés ça et là et qui ne peuvent avoir de solutions que par une vision commune .

L’ex-président de la Commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale, a, à son tour pris la parole pour remercier les uns et les autres pour la marque de considération magnifiée à son égard.  Cette affection qu’il juge réciproque, est la matérialisation de la confiance établie entre lui et sa base électorale. Confiance va demeurer d’actualité, quand il sera réélu au soir du 29 mars prochain.

Et pour que cela soit, Karim Keita a invité les uns et les autres, qui sont acquis pour sa cause, à aller  retirer leurs cartes d’électeurs.  Les électeurs devraient aller exprimer valablement leurs suffrages pour le bien de la Commune II en particulier et celui du Mali en général.

Auparavant, un partisan de l’honorable est intervenu pour expliquer le modus opérandi du vote aux militants et sympathisants mobilisés pour la circonstance. Il consiste à poser l’index de la main gauche sur la partie blanche du bulletin, de la liste RPM-MPM-Adema. Ce qui signifiera que l’intéressé a voté pour Karim Keita et ses colistiers.

Sans lui-même rappeler les bonnes œuvres déjà faites à l’endroit de la population de la commune II, nous ne pouvons ne pas citer quelques unes.  Au nombre de celles-ci, il faut retenir : la réhabilitation du CSCOM de Missira ; la construction d’un château d’eau potable, au Carrefour des jeunes de Bamako ; l’octroi des bourses d’études à des bacheliers de la Commune II ; l’envoi des pèlerins chaque année à la Mecque ; l’organisation de la rupture collective du jeûne, chaque année, dans certaines mosquées de la Commune II ;  la célébration du 8 Mars, chaque année, par la donation des matériels aux groupements des femmes de la commune II, sans oublier les bonnes actions posées dans l’anonymat.

Au regard de tous ces actes posés, Karim Keita et ses colistiers sont biens partis pour remporter le scrutin du 29 Mars prochain. Sans aucune prétention, nous pouvons dire que la partie est déjà gagnée. Le reste n’est qu’une procédure de formalité.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Karim KEITA est le principal artisan de la construction du CSCOM de Bagadadji dont l’inauguration a été faite en janvier 2018, de l’aménagement du CSCOM de Médina-Coura en 2016. Sur son initiative, en octobre 2018, mois de la solidarité, le CAKK a organisé une importante donation de sang au profit du Centre national de transfusion sanguine afin de sauver la vie des malades en manque de sang.

  2. Juste pour dire que la générosité de l’homme ne date pas aujourd’hui.

    Karim KEITA est resté depuis toujours sur ce terrain de l’humanitaire aux côtés des couches et des personnes nécessiteuses. (Les indigents, femmes seules, chefs de famille, les orphelins, enfants de la rue, les veuves, etc.)

  3. KARIM KEITA est Très sensible au handicap humain, l’honorable a pensé à la réinsertion socio-économique des sourds-muets en les formant en électricité, plomberie et en carrelage!!! beau geste mon ami

  4. L’élu de la commune II l’honorable Karim KEITA a envoyé 14 personnes à la Mecque, le lieu saint de la religion du prophète Mohamet (PSL) pour accomplir le 5e pilier de l’Islam. MERCI KARIM

  5. je cite notre honorable karim keita

    “Sur les accusations fallacieuses portées contre lui, dans l’affaire dite de la disparition de notre confrère Birama TOURE, l’honorable Karim KEITA dit à ses partisans et aux nombreuses populations venus l’écouter pour ce démarrage de campagne qu’il se doit de parler, qu’il était de son devoir de parler et qu’il va parler aujourd’hui. Démentant toute implication dans cette douloureuse affaire, le député-candidat se demande comment se peut-il que quelqu’un puisse disparaître sans qu’on ne s’inquiète pendant trois ans et qu’un beau jour on se lève, on dit c’est le fils du Président qui l’a enlevé et fait disparaître ? Regardant droit le public dans les yeux, Karim KEITA se déclare totalement étranger à cette affaire. « Les accusations portées contre moi sont fausses, totalement fausses. Ce sont des mensonges », a-t-il dit s’exprimant en bambara.”

    VOILA !!! LA VRAIE VERITE SUR NOTRE KARIM

  6. : ce n’est ni Facebook ni WhatsApp qui élisent les députés, encore moins Snapchat ou Instagram !
    le peuple veut karim !

  7. Karim Keita profite de la tribune de la campagne législative pour enfin parler! content de l’entendre machallah

  8. Quel genre de journaliste est ce Diakalia M Dembélé qui fait tant honte à sa plume et ne mérite que d’être radié de la corporation. Ne sait on pas avec quel argent Karim a mené les actions que vous magnifiez tant en commune ll? Qui ne l’a pas connu à Bamako avant l’arrivée de son père aux affaires? “Tel père, tel fils.” Vraiment honte à vous, plutôt griot que journaliste.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here