Communication Présidence-Gouvernement : Choguel –Racine, le duo gagnant !

3
Choguel Kokalla Maïga  et Racine Thiam (G-D)
Choguel Kokalla Maïga et Racine Thiam (G-D) – Photo montage maliweb.net

Avec Choguel Kokalla Maïga au ministère de l’Economie Numérique, de l’Information de la Communication, non moins porte-parole du gouvernement et Racine Thiam, récemment nommé directeur de Communication et des Relations Publiques de la Présidence de la République, les Maliens sont désormais mieux informés sur les moindres actions du gouvernement et ceux du président de la République. Ces deux hommes, depuis leur nomination, ont donné un coup de fouet à la communication gouvernementale et de la présidence à travers des innovations que les Maliens ne voyaient que sous d’autres cieux.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avec ces hommes, les Maliens sont informés en temps réel des décisions qui sont prises en leur nom par les autorités actuelles. Mais qui sont ces deux  hommes ?

D’abord Choguel Kokalla Maïga, ministre de l’Economie Numérique, de l’Information et de la Communication. Après avoir été ministre de l’Industrie et du Commerce  sous le Président Amadou Toumani Touré de 2002 à 2007, il retourne dans le gouvernement en tant que  ministre de l’Economie numérique, de l’Information, de la Communication, Porte-parole du gouvernement. Avant d’être appelé au gouvernement pour diriger le portefeuille de la Communication, il a occupé divers postes notamment  au sein de la SOTELMA : ingénieur des projets à la Direction des Etudes et de la Planification, coordinateur national du Programme National de la Mise en œuvre du Plan Directeur des Télécommunications, directeur de l’Ecole Nationale des Postes et Télécommunications. Avant d’être nommé ministre dans l’actuel gouvernement, il était le directeur général de l’Autorité Malienne de Régulation des Télécommunications et des Postes (AMRTP). Candidat à l’élection présidentielle de 2013, il fait partie des grands soutiens d’IBK lors du second tour de l’élection contre Soumaila Cissé.

Depuis son arrivée à la tête de ce département, Choguel Kokalla Maïga a fait de nombreuses innovations pour plus de cohérence et de promptitude dans la communication gouvernementale. Il va réunir les différents chargés de communication dans les départements ministériels à travers un atelier afin d’élaborer un document cohérent sur la communication gouvernementale. S’y ajoutent ses nombreuses actions en vue d’améliorer  la qualité des services de l’ORTM, de l’AMAP et même de la presse privée, afin que les populations aient accès aux bonnes informations et en temps réel. Ce qui se passe aussi par ces nombreuses interventions dans les journaux télévisés pour expliquer aux Maliens les grandes décisions qui sont prises par les autorités en leur nom. En plus de lui, ces différentes interventions et explications sont traduites dans de nombreuses langues nationales afin que tous les Maliens puissent avoir la même information au même moment. Il intervient aussi très souvent pour couper court aux fausses rumeurs à travers des communiqués.

Comme pour faire prospérer deux styles promoteurs en communication, le président de la République a choisi un jeune bouillant pour  diriger la communication de la Présidence. Il s’agit de Racine Thiam. A peine installé dans ses fonctions de patron de la communication présidentielle, il  a déjà fait tache d’huile. Mais avant sa nomination, il fut directeur de la communication de la société Orange Mali. Avant ce poste, il a fait partie de l’équipe de vente de la Malienne de l’Automobile  pour se voir proposer le poste de Chef d’agence de Mali Vision à Ségou et Sikasso.

Ensuite, il a travaillé en France au cabinet Nizon Consulting à Angers puis devient, de 2003 à 2006, chef de produit télémarketing TELOG France. De fin 2006 à 2008, il est directeur adjoint Marketing et communication de la BDM S.A.

De 2008 à 2013, il sera chef de division communication puis directeur de la communication et des relations extérieures d’Orange Mali. En plus de cela, Racine Thiam est consultant international en marketing et communication et promoteur du groupe ISC Business School comprenant l’Institut Supérieur de Commerce Business School et Global Initiativ Consult

Il fut le candidat de la Convergence d’Actions pour le Peuple (CAP) à l’élection présidentielle de 2013. Il soutient le candidat Ibrahim Boubacar Keita au second tour de l’élection présidentielle à l’issue duquel, il a été élu avec plus de 77%  des voix.

Depuis sa nomination à la tête de la cellule de communication de la présidence, Racine Thiam a fait des innovations  qui ont déjà porté leurs fruits. Il ne se limite pas aux simples communiqués, mais invite à chaque déplacement du chef de l’Etat à l‘intérieur comme à l’extérieur du pays, les hommes de medias pour leur donner les détails sur ces missions présidentielles. Ce fut le cas lors de la visite du chef de l’Etat dans la région de Sikasso. Nommé à la veille de cette mission, il avait briefé les journalistes qui accompagnaient le chef de l’Etat dans son périple Sikassois. Ensuite arrive sa visite d’Etat en France avant laquelle, il avait fait appel aux journalistes pour leur donner le maximum d’informations. Et ensuite les visites du président à Malte et à Paris où il doit prendre part à des réunions. Autant d’actions du nouveau chef de la cellule de communication de la présidence qui ont été saluées par l’opinion nationale. Des sorties médiatiques qui ont évité que la rumeur  tue la bonne information comme c’était souvent le cas lors des déplacements du chef de l’Etat à l’Etranger. Avec ces deux hommes, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ya de l’innovation dans la communication gouvernementale et présidentielle.

D . Diama

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Des titres pompeux ” directeur de la cellule de com de la PR ” attaché de presse serait plus correct car le Boss n’a tjrs pas de coach pour sa com et je ne vois personne qui a la qualité de pouvoir le coacher Un Boss n’a que faire d’un coach , il est son propre coach L’urgence est de chercher un interprete pour le Boss afin que ns arrivons a le comprendre lors de ses interventions a la tv , j’ai beau me concentrer j’arrive pas a comprendre ce qu’il dit

  2. Excusez moi, juste une question : combien vous a t-on payé pour écrire ce texte? J’écris bien “texte” car ce n’est pas un travail de journaliste, mais celui d’un communicant qui se fait rémunérer

Comments are closed.