Office Central de Lutte Contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI) : Les Travaux de la Conférence de Haut Niveau sur la lutte contre la corruption en Afrique s’ouvre ce mercredi à Bamako

0

C’est en partenariat avec l’Office des Nation-Unies contre la drogue et le Crime (ONUDC) que l’Office  Central de Lutte Contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI) organise la première Conférence de haut niveau contre la corruption en Afrique. L’évènement se tiendra les 26, 27 et 28 février 2020 sous la présidence du premier ministre Boubou Cissé.

Maliweb.net Elle vise à favoriser le partage d’expériences et le développement d’une synergie d’actions entre les organismes de lutte contre la corruption pour obtenir des résultats tangibles. Il sera question entre autres des instruments internationaux et sous régionaux de lutte contre la corruption, de l’élaboration, de la mise en œuvre et du suivi des stratégies nationales de lutte contre la corruption, des bonnes pratiques en matière de recouvrement d’avoir et de coopération internationale ainsi que du cadre juridique et institutionnel de la lutte contre l’enrichissement illicite au Mali. Y seront présents, les chefs des autorités nationales, membres du Réseau des Institutions Nationales de Lutte contre la Corruption de l’Afrique de l’Ouest (RINLCAO) et des représentants d’organismes internationaux, régionaux et sous régionaux impliqués dans la lutte contre la corruption. Il faut reconnaitre que la corruption menace sérieusement l’intégrité des marchés et sape la concurrence loyale, ainsi, elle détruit la confiance du public et porte gravement atteinte à la primauté du droit.

La corruption est un obstacle au développement économique d’un pays et crée des frustrations d’honnêtes citoyens. La République du Mali a trouvé une riposte appropriée à ce phénomène, par la décision des plus hautes autorités d’une part de ratifier la Convention des Nations Unies contre la Corruption signée le 09 novembre 2003 à Merida au Mexique, à travers la Loi n° 05-043 du 22 Juillet 2005, portant ratification de l’Ordonnance n°05-013/P-RM du 22 mars 2005, autorisant la ratification de la Convention des Nations Unies contre la Corruption et d’autre part, la création de l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI) par Ordonnance n° 2014-015/P-RM en date du 27 mai 2014 et la signature du décret n° 2015- 0719/P-RM du 09 novembre 2015 qui en fixe l’organisation et les modalités de fonctionnement. Cette conférence de haut niveau permettra à l’OCLEI et ses partenaires de vulgariser au Mali les mécanismes mis en place par les instruments juridiques internationaux pour la lutte contre la corruption, d’échanger sur les bonnes pratiques d’élaboration, de mise en œuvre et de suivi des stratégies nationales contre la corruption. Elle servira d’espace pour renforcer la synergie et la complémentarité entre les institutions nationales d’une part, et entre ces dernières et celles régionales et internationales, d’autre part, dans le cadre de la lutte contre la corruption, le blanchiment de capitaux et l’enrichissement illicite. Et surtout promouvoir la bonne gouvernance, la responsabilité, la transparence, l’intégrité et l’éthique dans tous les secteurs de la société. Au sortir de cette conférence de haut niveau, l’OCLEI et ses partenaires seront outillés et surtout ils seront au même niveau d’information dans la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite.

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here