Crise Socio-Politique au Mali : Paroles de mercenaire

0

Face à la grave crise Socio-politique qui secoue actuellement le pays, des mercenaires de la plume sont mis à contribution pour tenter de sauver et de la plus vile manière la première Institution de la République du Mali à travers la publication de farfelus éléments vidéo et écrits, attribuant les échecs du président IBK à une mauvaise gestion du pays dont il a hérité.

Le chef de peleton de ces journalistes alimentaires, le plus zélé et vorace c’est Mr Saïd Penda, un ancien recalé de l’ECICA, journaliste d’investigation auto proclamé qui n’a plus regagné son pays natal (le Cameroun) depuis maintenant une trentaine d’années.

Quand on trouve facilement à boire et à manger dans un pays autre que le sien, on y reste. Mais, de là à s’y convertir en mercenaire aveuglé par l’argent sale et même à diffamer d’anciens présidents de la République, de ce même pays, c’est un pas que Mr Saïd, notre hôte indélicat vient de franchir.

En effet, le bout d’homme est très connu au Mali pour rentrer partout où son flair lui signale la présence d’argent et d’homme ‘’charitable.’’

Il est tantôt correspondant d’une agence de presse, (généralement étrangère) tantôt, un journaliste indépendant, tantôt un rapporteur pour des séminaristes. Mais, Saïd est surtout, un mercenaire de la plume capable de vendre son âme au diable pour une poignée de billets de banque.

Sa dernière ‘’œuvre’’ vidéo et écrite publiée sur Média part est une nauséabonde poésie contre l’ancien président du Mali Alpha Oumar à qui, l’écrivain de la rue attribue tous les malheurs qui frappent le Mali, de l’avènement de la IIIème République à nos jours.

Dans un langage ordurier propre aux chasseurs de primes, le misérable qui imite à la perfection un célèbre journaliste, camerounais d’origine, lui aussi, Saïd Penda conclut ses propos en ces termes :

‘’Aucun de ces problèmes (NDLR : crise actuelle) n’a été créé par IBK. C’est la faute d’un système pervers dont il a hérité. IBK n’a pas failli. Vouloir le renverser est irresponsable et suicidaire’’.

Le ridicule ne tue pas

Ceux qui ont payé le malheureux Saïd (pour une misère certainement) pour des ‘’analyses’’ du genre doivent avoir honte du résultat à faire ‘’rire ‘un âne. Même dans le pire des désespoirs, l’on doit conserver un minimum de dignité et de sérénité.

Les irresponsables, ce sont ceux qui attribuent leur échec à d’autres.

Alors qu’eux-mêmes sont comptables du bilan de ces derniers.

Les irresponsables et ‘’suicidaires’’ ce sont ceux qui au lieu de s’assumer, choisissent comme rampart la provocation et le mensonge gratuit.

Les Maliens ne sont pas des amnésiques.

Pour mémoire, le président Alpha, pendant 10 ans au pouvoir ne s’est jamais offert un avion présidentiel.

D’autres par contre, en plus d’avoir hérité d’un avion du genre, ont investi sur le dos du contribuable plus de 20 milliards de nos francs pour acquérir un autre…plus luxueux.

Aussi, quand on parle de 100 milliards de FCFA destinés à acheter du matériel militaire, (mais qui auraient été détournés), l’ancien président Alpha Oumar Konaré n’est ni de près, ni de loin concerné.

Avec Alpha, aucun journaliste n’a été porté…disparu.

Avec Alpha aucun homme politique n’a été pris en otage.

Enfin, aucun enfant de l’ancien président n’a été mêlé à une histoire d’enrichissement illicite, ou de trafic d’influence.

Aucun enfant du président Konaré ne s’est immixé dans la conduite des affaires de l’Etat pendant que leur père était au pouvoir.

D’ailleurs, combien de maliens connaissent les enfants de l’ancien président ?

Alpha Oumar Konaré est rentré à Koulouba par la grande porte le 8 juin 1992 et en est sorti le 8 juin 2002 avec tous les Honneurs.

Les grands hommes (lorsqu’ils le sont réellement) ne seront jamais des petits parmi les mortels que Tous nous sommes.

Alpha Oumar Konaré est un grand homme.  N’en déplaise à ses éternels détracteurs.

Boubacar Sankaré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here