Des militants RPM, encore hier au tribunal de la commune II

0
Nanoucouma Keita,membre du BE RPM
Nanoucouma Keita,membre du BE RPM

La liste de Madou Diallo, proche de Nancouma Keïta, «seule valable» selon le tribunal ! La tendance Bocary Téréta décide de faire appel et d’aller au pénal

«Le tribunal, déclare irrecevable l’action de Seydou Wologuem annule la liste «RPM» de Seydou Wologuem et juge que seule la liste  commune II Alliance RPM, CODEM, ADEMA-PASJ, ASMA-CFP représentée  par la mandataire Mme Touré Djeneba Sissoko reste valable pour les élections communales du 25 octobre 2015 met les dépens à la charge du défendeur». C’est en ces termes que le Tribunal de la Commune II a vidé l’«affaire RPM ». Mais le dossier est loin d’être classé.

C’est finalement après cinq (05) renvois que le Tribunal s’est enfin prononcé en faveur de la tendance Madou Diallo : « Le tribunal de la commune II délibère à l’audience du 04 novembre 2015, l’affaire recours en annulation les listes élaborées communales du 25 Octobre 2015  affaire  entre Seydou Wologuem et Check Abba Niaré. Le tribunal, vidant son délibéré : Rejette les exceptions soulevées par le défendeur  Seydou Wologuem. Déclare irrecevable l’action de Seydou Wologuem annule la liste «RPM» de Seydou Wologuem et juge que seule la liste  commune II Alliance RPM, CODEM, ADEMA-PASJ, ASMA-CFP représentée  par la mandataire Mme Touré Djeneba Sissoko reste valable pour les élections communales du 25 octobre 2015 met les dépens à la charge du défendeur».

Le verdict n’a pas été du goût de la tendance de Mme Sissao Yakaré Toungara  soutenue par le secrétaire général du Bureau Politique National en la personne Bocary Téréta et dont le Conseil a décidé de faire appel.

Mais comment en est-on arrivé là ? Pour rappel,  à la faveur la mise en place  d’un premier  bureau le 22 aout dernier, Mamadou Diallo a été élu secrétaire Général de la section II. Huit sous- sections ont contesté le processus électoral. Et dix (10)  jours plus tard (31 aout), un autre bureau présidé par Mme Sissao Yakaré Toungara  a vu  jour. Les deux tendances réclamant toutes la légitimité  ont décidé d’aller aux élections initialement prévues pour le 25 octobre dernier et reportées.

Le Tribunal vient donc de déclarer que seule la liste de la tendance Madou Diallo reste valable, mais seulement dans le cadre des élections reportées.

En marge de cette procédure civile, la tendance Mme Sissao Yakaré Toungara  a confirmé sa volonté d’introduire une requête au pénal pour faux et usage de faux, faux en écriture, etc. Car selon ses avocats, «des gens ont été déclaré avoir signé la liste de la tendance de Mahamadou Diallo alors qu’ils n’étaient pas à Bamako. Les personnes qui sont parties à la Mecque  le 6, et leurs signatures ont figuré le 10 sur la liste de Check Abba Niaré (tendance  Madou Diallo)… Il y a écart entre la requête et la conclusion…».

En attendant, le verdict du tribunal, bien que n’ayant pas d’impact réel (il reste valable seulement pour les élections déjà reportées) n’a fait que creuser davantage le fossé entre les deux clans. Chacun reste campé sur ses positions pendant que la direction du parti observe un silence religieux.

A suivre…

Saba Ballo 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER