Dialogue politique: Le premier ministre poursuit la concertation avec la classe politique

1
Dialogue politique: Le premier ministre poursuit la concertation avec la classe politique

Depuis une dizaine de jours, le Premier ministre Soumeylou Boubèye MAIGA ne ménage ni son temps ni son énergie pour apaiser le climat social et conforter le dialogue politique. Après les forces vives, le Chef du Gouvernement continue sa tournée des états-majors politiques à la rencontre des acteurs politiques de notre pays.

Ce jeudi 8 novembre, il s’est rendu successivement à Faladié et à Djélibougou à la rencontre du Président de la Plateforme pour le Changement, M. Moussa Sinko COULIBALY et de M.Houseiny Amion GUINDO, président de la CODEM.

« NOUS PARTONS TOUJOURS DU POSTULAT QUE LE GOUVERNEMENT EST ANIMÉ DES MEILLEURES INTENTIONS »

Moussa Sinko COULIBALY, après avoir brièvement présenté la Plateforme qu’il dirige, a salué la démarche du Premier ministre qui participe à la décrispation du climat social. L’ancien candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet a réaffirmé la disponibilité de son regroupement à renforcer le dialogue et la concertation, avec comme axe central l’amélioration de la gouvernance.

M.Soumeylou Boubèye MAIGA a eu un échange de vues approfondi avec son interlocuteur entouré pour la circonstance de responsables de la Plateforme dans un climat empreinte de grande cordialité. Il les a entretenu de l’agenda du Gouvernement sur trois chantiers prioritaires qui engagent la vie de la Nation et nécessitent le consensus le plus large possible. Il s’agit de la conférence sociale, de la réorganisation du territoire et des réformes politiques et institutionnelles.

Le Premier ministre a justifié sa démarche par le sens de l’écoute et l’exigence pour tous les acteurs de la vie publique d’œuvrer, de concert, pour une démocratie de courtoise, dans le respect des différences et la capitalisation des convergences.

C’est dans cet esprit qu’ il a remis à ses interlocuteurs du jour des copies des termes de références des concertations régionales sur la réorganisation territoriale dont l’unique objectif est de rapprocher l’administration des citoyens.

LE GOUVERNEMENT N’EST PAS UNE OPTIQUE DE CRÉATION DE NOUVELLES RÉGIONS

Poursuivant sa journée de contact, M. Soumeylou Boubèye MAIGA a rencontré autour du Président de la CODEM, M. Housseyni Amion GUINDO, des responsables des PUR (Partis Unis pour la République) et de la nouvelle plateforme politique appelée COFOP (Coalition des forces patriotiques).

M. GUINDO s’est réjouit de la démarche du Premier ministre venu à leur rencontre, tout en déplorant le manque de concertation source parfois d’incompréhension et de tension.

Le Chef du Gouvernement a indiqué la volonté du Gouvernement de mener les réformes à venir dans un esprit d’inclusion, d’ouverture et de transparence. Il a saisi l’occasion pour préciser que la réforme administrative envisagée est la continuation et la mise en œuvre de la loi de 2012 créant les 19 régions. Dès lors, l’objectif du Gouvernement n’est pas de créer de nouvelles régions, mais d’opérationnaliser celles existantes, d’ajuster la gouvernance territoriale aux défis et enjeux du moment.

Par Primature du Mali

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. SBM doit reconnaitre que Boua n’a pas ete elu, donc un gouvernement illegitime et ne representant pas le peuple Malien ou son desir d’aller de l’avant. SBM ne te fatiqUes pas car personne ne va accepter le bourrage des urnes par la CMA.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here