En 6 ans d’existence : Les grandes réalisations du PRVM-FASOKO

0

Les Responsables du Parti pour la restauration des Valeurs du Mali (PRVM-FASOKO) étaient face à la presse pour informer l’opinion nationale et internationale des éminents résultats obtenus par le parti  durant ses six années d’existence .Ces  travaux colossaux abattus montrent à suffisance le dévouement des militants à travers son Président, Mamadou Oumar Sidibé, pour atteindre les objectifs fixés par le Parti.

Le  parti pour la Restauration des Valeurs du Mali (PRVM-FASOKO) est enregistré sous le récépissé N°042/MATDAT-DGAT du 20 mars 2013. Depuis sa création en 2013, le PRVM-FASOKO a toujours préparé son État financier Annuel pour la demande du financement public, conformément aux règles de la charte des partis politiques du Mali, à la section des comptes de la Cour Suprême et à la Délégation Générale de l’Élection.

Selon ses cadres, c’est à partir de 2014 que le PRVM Fasokoa été régulièrement financé par l’État. Il  est parmi les Partis à disposer d’un siège national bien équipé avec un parc auto et moto conséquent, avec des équipements et des mobiliers estimés à 96 000 000 francs CFA.

Dans le District de Bamako, il existe (4) des sièges de sections du parti et aussi des petits sièges pour plusieurs communes un peu partout.

Aux dires du président,  huit (8) mois après la création du parti, il a proposé 32 candidatures à travers 12 circonscriptions sur le territoire national aux élections législatives de novembre 2013. « À l’arrivée, le parti obtient un (1) député à l’Assemblée, un mois après un 2e député nous a rejoints, par la suite, ce dernier nous a quittés. Ainsi le PRVM-FASOKO est un parti parlementaire 9 mois après sa création », nous apprend-on.

En décembre 2013, le PRVM-FASOKO clarifie sa position sur l’échiquier politique nationale et s’inscrit avec les partis de l’opposition. Il en a été à tous les combats. « Du coup, les  députés du PRVM-FASOKO intègrent le groupe parlementaire VRD au niveau de l’Assemblée Nationale », nous précise le 1er responsable du parti.

À partir de janvier 2014, le Parti s’est  inscrit  dans un large programme d’implantation et d’ancrage  qui ciblait l’ensemble des circonscriptions du territoire national. Ce processus est désormais, itératif, dynamique et continu dans la mise en œuvre des actions du parti.

Le niveau d’implantation de PRVM Fasoko

A en croire  son président, le PRVM-FASOKO est bien installé partout à travers le pays. Ce processus d’implantation  est, selon lui,  estimé à environ 85 à 90%,  sur l’ensemble du territoire national. « Dans la région de Kayes, on constate la présence des organes du parti dans les 7/7 cercles ; dans la région de Koulikoro 7/7 cercles ; dans la région de Sikasso 7/7 cercles ; dans la région de Ségou 7/7 cercles ; dans la région de Mopti 7/8 cercles ; dans la région de Gao 4/4 cercles et dans la région de Tombouctou 5/5 cercles ; Sans oublier que le Parti est fortement implanté dans les six (6/6) communes du district de Bamako », lit-on dans le document .

En ce qui concerne l’année 2015, plusieurs activités ont été menées, notamment  figurer le parti dans les grandes rencontres politiques, les préparatifs des élections communales et à la formation des militantes et des militants du PRVM-FASOKO dans plusieurs domaines.

Pendant l’année 2016, un premier défi consistait à faire la tenue du Congrès National du PRVM-FASOKO, précisément le 02 Avril 2016, dont les résolutions (au nombre de 6) sont au cœur des actions du parti jusqu’au prochain congrès. Aussi l’année fut consacrée aux préparatifs des élections communales, qui se sont tenues le 20 novembre 2016. Résultat époustouflant, le PRVM-FASOKO se fait une part louable avec 310 Conseillers. Et le parti compte aujourd’hui 381 conseillers.

En 2017, l’une des évènements les plus marquants, c’est la lutte contre la révision constitutionelle et le PRVM-Fasoko en a brillamment participé.

En 2018, les actions du parti sont orientées vers l’élection du président de la République, le PRVM-FASOKO a porté la candidature de Mamadou Oumar SIDIBE. Les résultats obtenus politiquement par le Parti ont permis de susciter la création d’une « Coalition pour le Renouveau politique (CRP) » qui est un regroupement de (17) partis politiques, d’une centaine d’associations et de groupements de femmes et de jeunes, déterminés à porter et à accompagner le Candidat du PRVM-FASOKO. Le parti a participé à la présidentielle et son candidat est arrivé 10e sur 24 candidats au 1er tour avant d’appeler à voter IBK au second tour.

Aussi le parti, conformément aux résolutions issues de son congrès, a commencé et continue à mettre en place les organes des mouvements des jeunes et des femmes sur toute l’étendue du territoire. En termes de résultats, on estime cette mise en place des différents organes à environ 65% selon son président.

Abdramane   SAMAKE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here