Gouvernement de Transition : Le ministre Abdoulaye Diop vers la primature ?

11

Il ne cesse de prendre de l’étoffe et de l’envergure à travers sa communication tranchante, mais responsable sur la gouvernance du pouvoir de Transition. Le ministre Abdoulaye Diop, puisque c’est de lui qu’il s’agit, selon des observateurs avertis, est en train de tracer son sillon vers la primature.

 « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément », disait Nicolas Boileau. Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale continue de séduire plus d’un de ses compatriotes sur les interventions publiques ; par le biais des médias. Le week-end dernier, le chef de la diplomatie malienne était sur BBC en pédagogue posé et raffiné dans son expression. Il n’a rien à envier à Jean-Yves Le Drian qu’il a récemment envoyé à ses livres de Diplomatie et de Droit international… Il gagne des points au point qu’il dans la visière des hommes forts du pays, en particulier du Colonel Assimi. « Il pourrait succéder au Dr Choguel Kokalla Maïga, un peu trop décrié ces derniers mois », murmure-t-on dans les couloirs de certaines institutions du pays.

Dans l’interview diffusée sur la radio BBC, le dimanche dernier, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Abdoulaye Diop est revenu sur les « allégations d’exactions » sur les civils à Moura. Abdoulaye Diop a aussi répondu aux questions sur le retrait de certains partenaires militaires du Mali et l’importance de la place accordée à la Russie.

  « Il n’y a pas eu de massacres de civils à Moura », a tranché le chef de la diplomatie malienne. Les allégations mensongères propagées çà et là avaient deux objectifs selon Abdoulaye Diop. D’abord, «démoraliser l’armée malienne» ; ensuite « défendre les positions de certains pays en perte de vitesse au Mali ». « Ces allégations sont un moyen pour se donner une position au Mali», a expliqué le ministre Diop.

Sur insistance de la journaliste, qui brandissait les « témoignages recueillis sur place », Abdoulaye Diop répond : « On a vu des cas où des témoignages ont été achetés ou fabriqués ». Aussi, a rappelé Diop, des membres du gouvernement se sont rendus à Moura, rencontrer la population et une association peule Tabital Pulaku reçue à la Primature a déclaré « devant les caméras » n’avoir pas de « témoignages directs » de civils tués. Pour terminer sur ce point, M. Diop a invité les uns et les autres à attendre les résultats de l’enquête ouverte sur cette opération militaire à Moura.

« L’Union européenne arrête sa mission de formation. Tout comme la France, l’Allemagne annonce le retrait de ses troupes. Cela n’a-t-il pas un impact sur la sécurité des Maliens ? », interroge la journaliste. La réponse du Chef de la diplomatie est claire : « La sécurité des Maliens est d’abord entre les mains des Maliens ». Le ministre Diop ajoute : « Nous apprécions le concours des autres, mais si à un moment donné, quelqu’un veut se retirer, nous respectons sa décision ». Et le ministre Diop de se montrer magistral : « Utiliser cela (ndlr, le retrait) comme un moyen de chantage sur l’Etat malien par rapport au choix de ses partenaires, cela ne marchera pas », a affirmé le ministre Abdoulaye Diop. Une déclaration qui intervient seulement 24 heures après que le ministre Diop ait reçu son homologue allemand, venu demander la fin de la coopération entre le Mali et la Russie. La diplomate allemande était repartie avec le « NEGATIF » du Colonel Assimi Goïta.

Comme on le voit, le ministre Abdoulaye Diop, qui est dans la posture de vice-Premier ministre, semble blanchir sous le harnais et n’attend que son huere pour prendre les clés de la Primature, avec la bénédiction du Colonel Assimi Goïta.

Bruno D SEGBEDJI

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. It is not established that Prime Minister Choguel Maiga is leaving his position for any reason. However, despite controversy he have on occasions boldly went forth to expose plus challenge before this world France plus EU giving evidence in support of his position. He have done much same to political groups of Mali making them aware Transitional Government is fully aware their power or/ plus value is far below what they profess it to be plus it center around creating chaos for government that practical Greater Good approach Transitional Government will not long tolerate being it is injurious to Mali plus goal of return to constitutional order. On negative side Prime Minister Choguel Maiga have drifted in plus out of practices of government of IBK imposing nepotism that promote criminality among common citizens for belief of being excluded from access to better living conditions government control. In addition on being drunk with power Prime Minister Choguel Maiga have violated legal processes when those processes do not impose conditions to his liking in way he like. If he applied little more brain power instead of muscle power he would be better prime minister plus eliminate some conditions that create turmoil for him plus weigh badly on government. Whatever above all in most instances he have proven to be right prime minister for moment. What do future indicate Mali need in prime minister?
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. Encore les mauvaises langues pour mettre dos à dos la junte et Choguel. Sachez que c est Choguel qui a ouvert le chemin ( avec son parler direct et tranchant devant la france et la communauté internationale) à Diop.
    Soyez intellectuel reconnaissant et patriote, même si voulez faire partir Choguel pour empêcher la souveraineté et l intégrité du pays. Je ne suis pas Dieu, mais si Choguel est renvoyé de la primature contre son gré, le Mali tombe, parce que les ennemis du Mali auraient réussi pour accomplir leur rêve de détruire le pays avec les puissances et organisations internationales ennemis du Mali. A non entendeur salut. Malheureusement beaucoup de médias à l intérieur du pays ne veulent pas le bonheur du Mali et de son peuple; ces hommes de médias sont non professionnels, très incompétents. Dommage!!!

  3. Être compétent dans la diplomatie ne signifie nullement qu’on a forcément des atouts nécessaires pour gérer l’administration d’un pays dans son ensemble, a fortiori un pays qui souffre des difficultés aussi multiples que variées.
    Laissons du temps à choguel pour qu’il mette en pratique ses ambitions. 6 mois de plus seront encore nécessaires pour évaluer concrètement les résultats de sa gouvernance.

  4. LES ENEMIS INTERIEURS DU MALI SEMENT LA DISCORDE, OPPOSER LES MEMBRES DU GOUVERNEMENT QUI FONCTIONNE BIEN ! EN QUOI DIOP SERAIT MIEUX QUE CHOGUEL COMME PREMIER MINISTRE? DIOP EST DEJA BON MINISTRE LA OU IL EST! MAIS, LA STRATEGIE EST INFILTER LA MAISON ET Y SEMER UNE DISCORDE ENTRE LES OCCUPANTS!

    😊CHOGUEL REMPLACE PAR DIOP ET CHOGUEL REMPLACANT DIOP, QUE CHANGERAIT ON?😊

  5. Bruno décidément tu as quelque chose contre Choguel à sa convocation à l assemblée tu lui as adressé les qualificatif de populiste et de belliqueux et aujourd’hui tu trouve déjà un remplaçant à Choguel
    Pour qui tu roule et organiser cette cabale
    Si Choguel coule il n ira pas seul une certaine frange de la population est pour le duo Choguel Assimi

  6. ali, je connais Diop depuis Washington, puis a Bamako puis avec le PAM et avec l’Union Africaine et il n’est pas cet homme que tu decris, je n’ai pas vu beaucoup de Maliens de son trempe et avec ses vertus et principes!

  7. Bruno, il faut reconnaitre que Diop est bien et il est meme tres bien dans son post actuel, il nous semble important de lui donner l’opportunite de continuer son travail de diplomate chevronne et exceptionnel qui a rendu au Mali sa dignite, sa souverainite et son honneur a l’interieur comme a l’exterieur car Abdoulaye est tres bien dans son post actuel.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here