Gouvernement d’Union nationale : Le nom du ministre des postes et des nouvelles technologies, Bréhima Tolo ne figurait sur aucun des CV envoyés à la primature

12

Au bas mot, ce sont 800 CV qui ont été adressés au Premier ministre pour la formation du nouveau Gouvernement d’union nationale. Seulement, la grande surprise est venue du fait que sur aucune liste ne figurait le nom de celui qui allait occuper le portefeuille des postes et des nouvelles technologies. Bréhima Tolo doit sa nomination à un coup de fil de dernière minute échangé entre le président déchu de la COPAM Hammadoun Amion Guindo et Cheick Modibo Diarra. C’est dire donc que le nouveau ministre n’a pas eu droit à une enquête de moralité.

Boubacar Hamadoun Kébé et Bréhima Tolo siègent dans le gouvernement d’union nationale en qualité de représentants de la Copam.  Hamadoun Amion Guindo et Adama Traoré,  les deux têtes de proue déchus de ce regroupement ont été pressées par leurs camarades de se prononcer sur le choix des personnes siégeant au nom de la COPAM dans le Gouvernement d’union nationale. Hammadoun Amion Guindo qui avait été chargé d’envoyer les CV des ministrables au nom du regroupement a eu maille à partir avec ses camarades convaincus d’avoir été roulés dans la farine.  C’est en cherchant à calmer le jeu que le patron de la CSTM a fait des révélations qui ont provoqué l’ire de ses alliés. Lesquelles révélations en disent beaucoup sur la nature des relations entre le premier ministre Cheick Modibo Diarra et Hammadoun Amion Guindo. Selon Hammadoun Amion Guindo, après avoir envoyé à la primature le CV de Boubacar Hammadoun Kébé, Cheick Modibo Diarra l’a a appelé lorsqu’il partait dans son champ pour fournir un autre nom. C’est ainsi qu’il a donné le nom de Bréhima Tolo.

De source proche de la COPAM, sur les 800 CV envoyés à la primature ne figurait pas celui du ministre des postes et des nouvelles technologies Bréhima Tolo. Ce qui prouve que le jeune ministre n’a pas été soumis à l’enquête de moralité pourtant promise et gaillardement brandie par le chef du Gouvernement.

                  Cléophas TYENOU

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Franchement, Monsieur Tyenou, en ces temps d’occupation et de tyrannie, QU’EST CE QU’ON EN A FOUTRE???? QUEL INTERET DE PONDRE 25 LIGNES LA-DESSUS?

  2. vous vous attardez encore à des questions de gouvernement? de grace ces journalistes étrangers n’ont qu’à plaider notre cause auprès de leurs gourrous de présidents(ADO, Boni, Kondé, Faure…) pour qu’ils nous permettent d’avoir accès à nos armements bloqués dans leurs ports. Qu’on nous foute la paix avec ces articles bidons. Tolo mérite ce poste et d’ailleurs beaucoup plus de jeunes mériteraient d’être dans ce gouvernement en lieu et place de certains anciens qui n’ont plus rien à demontrer. Vous voyez le bon boulot que fait Malik au niveau de la justice!!! Arrêtons tous ça et fonçons vers la reconquête du nord du Mali avec ou sans nos armes bloqués par nos “faux frères” de la CEDEAO comme le disait GBAGBO.

    • Bonjour,
      Il serait respecteux pour tous de ponderer vos propos.

      Si tous les Maliens pouvaient être opportunistes en s’engageant tous pour sauver le Msli, en transformant l’espoir en opportunités comme dit Obama et en contribuant positivement à résorber la crise, ça serait bien.

      L’opportunisme mal placé, c’est celui qui consiste à vouloir favoriser ses intérêts personnels au profit de l’intérêt général ou en bradant ce dernier.

      Faut-il condamner les huit cent Maliens pour avoir fait ce geste patriotique de présenter leurs CV ?

      Certainement pas, c’est un acte, à priori, louable d’engagement.

      Les maliens doivent éviter l’opportunisme mal placé qui retarde la convergence vers une solution définitive et perenne de la crise Malienne.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
      E-MAIL: [email protected]

  3. Bonjour,
    Ce n’est pas important. Même ceux qui, comme moi, ont présenté des CV ne sont pas sûrs qu’ils aient été analysés à partir de critères de choix. J’avais proposé, dans plusieurs contributions sur maliweb et essor, de tels critères.

    Imaginez huit cent CV à étudier sans critères acceptés et appliqués par un comité de sélection. Ce n’est pas évident.

    L’essentiel, maintenant, comme je l’ai toujours dit, est de faire front autour de ce gouvernement d’union nationale pour relever les défis auxquels est confronté le Mali.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: [email protected]

  4. IL EST IMPOSSIBLE, MÊME “ÉLECTRONIQUEMENT, PAR LOGICIEL SPÉCIAL” DE TRAITER 800 CV POUR UNE ENQUÊTE DE MORALITÉ DIGNE DE CE NOM EN FONCTION DES CRITÈRES PRE-ÉTABLIS. MÊME PARMI LES MINISTRES QUI ONT ÉTÉ “GARDES”, IL Y EN A QUI SONT SOUPÇONNÉS DE TRAÎNER DE “VIEILLES CASSEROLES” QUI AURAIENT DU QUITTER LE GOUVERNEMENT POUR ALLER DÉFENDRE LEUR HONNEUR ET LEUR CASIER JUDICIAIRE.
    PUISQUE M. Amion GUINDO et Dr. Adama TRAORE ont été “éjecté” de la COPAM, (NÉPOTISME AVÉRÉ, TRAHISON..etc.), il REVIENT LOGIQUEMENT QUE LA COPAM “ASSAINIE” PUIS REVENDIQUER LES DEUX POSTES MINISTÉRIELS QUI A ÉTÉ ATTRIBUES à la COPAM. QUE JUSTICE SOIT RENDUE et BIEN RENDUE DANS UN PAYS DE DROIT.

    • Ce Guindo ment plus qu’un arracheur de dents!!!!!!! C’est Dioncounda ou son pote CMD qui lui a donné cadeau ce poste! N’importe quoi! Dans tous les cas moi je suis d’accord que ces deux ministres Kébé et Tolo ne représentent pas la vrai COPAM… mais la famille de GUINDO. Alors pourquoi les garder? 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 La nouvelle Copam est bien aimable de ne pas demander à ce qu’on les débarque pour usurpation et poste. 😈 😈 😈 😈 😈 😈 😈 😈 😈 😈 😈 😈 😈 😈 😈 😈 😈

    • c est comprehensible pour des gens qui savent qu ils vivent dans un Etat le plus crompu du monde qui est le MALI.Au fait kaaya sache que la corruption, le favoritisme, la mauvaise gouvernance qui regnent dans ce fameux pays réputé trés democratique apparemment sont causes de son retard, de sa pauvreté, et de tous les problemes qui prévalent actuellement.vive la liberté d expression.merci

  5. Des propos qui n’ont même de sens quoi, ce qu’il faut se poser comme question c’est de savoir si c’est l’homme qu’il faut pour ce poste et ce de par ses compétences. Moi je dis oui, c’est l’homme qu’il faut et quand à l’enquête de moralité il l’aurait passé haut les mains !!!

  6. Donc c’est le choix du PM lui meme ! Et d’ailleurs il de contradiction dans vos differentes version. La precedente disait que c’est Dioncounda qui l’a appelé quand il était au champ.

    • De Guindo on dit qu’il traîne beaucoup de casseroles 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 vrai ou pas, il ne pouvait que trahir et essayer ensuite de salir les politiques. Il n’a qu’à s’occuper de son syndicat et puisqu’il a eu deux ministres dans sa famille ficher la paix aux gens sérieux qui dans le RPDP, l’ADR et le MP22 travaillent pour le Mali et pour une sortie de crise afin de libérer le Nord. Guindo et Adama Traoré refusent le règlement intérieur qui propose une présidence tournante de la Copam… ils ont cru qu’ils pouvaient escroquer les militants à vie!!!
      Bon vent à la Copam débarrassée des faux patriotes Guindo et Adama Traoré! 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

Comments are closed.