Honorable Amadou Thiam 1er Vice-Président de la plateforme An Te A Bana : ” Nous exigeons une élection présidentielle crédible et transparente dans le délai constitutionnel “

1
Amadou Thiam, député: «mes 5 raisons pour dire «non» à la réforme constitutionnelle»
Honorable Amadou Thiam

La plateforme AN TE A BANA refait surface. Après cinq (5)  mois dans la tourmente à cause des querelles idéologiques entre les cadres, le plus grand regroupement populaire du pays qui  a fait barrage à la révision constitutionnelle en août dernier a reprit de plus belle ses activités pour défense la démocratie et les principes républicains. Un manifeste a été signé le week-end dernier devant la bouse du travail par les associations, mouvements et partis politiques membres de la plateforme AN TE A BANA.

La réconciliation est désormais une réalité au sein de la plateforme AN TE A BANA. Car au devant de la scène, on apercevait les grands ténors comme Mme SY Kadiatou SOW ancienne présidente de la plateforme et non moinsl’actuelle présidente d’honneur, HamadounAmionGuindo secrétaire général de la CSTM, Honorable Amadou Thiam, président de l’ADP MALIBA et 1er vice-président de  la plateforme. A ceux-ci s’ajoutent Dr ZoumanaSackode la CNAS FASO HERE, Djiguiba Keita dit PPR du PARENA et plusieurs autres leaders d’associations, de  mouvementset de partis politiques. Le nouveau directoire dirigé par la CSTM à travers AlbachardHaidara a donc la lourde mission de mettre une pression populaire sur l’exécutif afin qu’il organise l’élection présidentielle crédible et transparente dans le délai constitutionnel.

Selon Honorable Amadou Thiam 1er vice président de la plateforme AN TE A BANA, le regroupement veillera au respect des valeurs républicaines du Mali, au respect de la laïcité de notre nation et surtout à la tenue de l’élection présidentielle crédible et transparente dans le délai constitutionnel. A l’en croire, la pression ne baissera plus sur l’exécutif jusqu’à ce que le scrutin soit organisé comme le prévoit la constitution de février 1992.  Aux dires  de l’honorable,  le cap c’est la transparence dans les élections à venir à savoir la présidentielle et les législatives de 2018. Honorable Amadou Thiam a tout de même salué les avancés notoires dans la nouvelle loi électorale comme les signatures de l’opposition et de la majorité apposées au verseau, la prise en charge des représentants de l’opposition dans les bureaux de vote et au niveau de la centralisation des résultats par l’Etat. Et de poursuivre que la plateforme AN TE A BANA restera vigilant afin que  la loi électorale puisse être respectée dans son esprit.

 

André Traoré

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. L’escroc Thiam qui a vendu les maliens à Qnet tape dans une porte déjà ouverte. Les élections crédibles et transparentes, c’est à quoi le gouvernement malien travail. Cette plateforme d’apatrides fait semblant d’exister pourtant ce n’est pas le cas. Des escrocs qui ont pour chef le pornographe Etienne Fakaya Sissoko. Les maliens ne vous écoutent pas.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here