Ismael Sacko : “Le PSDA est un parti d’avenir et d’espoir pour les Maliens”

0

Le Parti social-démocrate africain (PSDA) a présenté le samedi 9 janvier 2016 ses meilleurs vœux de nouvel an aux Maliens à travers une conférence de presse, tenue à son siège à Quinzambougou. C’était une occasion, pour les militants du parti, de faire une démonstration de force en termes de mobilisation. Ils étaient venus d’un peu partout, même les coins les plus reculés du pays.

Après avoir souhaité au nom du secrétariat exécutif national du parti ses vœux de voir le peuple malien uni et solidaire pour faire face aux épreuves à venir et pour partager les heureux moments que la vie nous réserve, le président Ismaël Sacko n’a pas manqué de faire l’état d’implantation du PSDA.

Créé en mars 2013, le PSDA continue de combler ses insuffisances en matière d’occupation du territoire. Selon les responsables de cette formation politique, le maillage du territoire se fait progressivement  et des activités ont été organisées dans plusieurs localités. La force du PSDA n’aura pas attendu le nombre des années.

En 2013, lors des élections législatives, le PSDA est arrivé 3e en Commune II et a soutenu le RPM au 2e tour. A Kati, le parti est arrivé 5e et  a reporté ses voix sur le RPM. Grâce au travail de terrain que les militants abattent depuis, le parti a l’espoir de connaître le franc succès aux élections à venir. Mais d’ores et déjà plusieurs conseillers communaux ont regagné les rangs du parti.

“Lentement et sûrement, le PSDA est un parti d’avenir et d’espoir pour les Maliens et s’engage avec nos compatriotes à former et à construire de nouveaux types de militants aptes à relever le défi de la production intellectuelle et technique, de la mobilisation et de la discipline”, a souligné le président Sacko.

Membre de la mouvance présidentielle à travers la CMP, le PSDA est aussi très attaché à l’esprit et aux valeurs de la social-démocratie qu’il partage avec certains partis comme le RPM, l’Adéma, le Parena, le PS-Yelen coura, la Cnas/Faso-Hèrè etc. C’est du reste l’une des raisons pour lesquelles le parti soutient indéfectiblement le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. Le parti renouvelle sa confiance au président de la République qui a promis le meilleur et qui a à cœur la promotion du mérite.

A . M. C.

PARTAGER