Jean Yves Ledrian, ministre français des Affaires étrangères et de l’Europe, sur la crise malienne : « IBK n’a pas entendu ce qui se passait »

22

IBK a été bel et bien lâché par la France avant le renversement de son régime. Cette sortie du ministre Jean Yves Ledrian sur la crise malienne le prouve. Il a dit à qui veut l’entendre que le président sortant malien n’a pas écouté les conseils ni de la France ni de ses homologues de la sous-région. 

Devant un média, Jean Yves Ledrian, ministre français des Affaires étrangères et de l’Europe, s’est prononcé sur la crise malienne. Même s’il a condamné le coup d’État militaire, il reconnait le malaise qu’il y avait au Mali. « C’est d’abord une crise de confiance interne au Mali. Il y a eu une rupture de confiance entre le peuple malien et son président à la suite d’élections qui ont eu lieu au mois d’avril dernier, qui ont été contestées en particulier pour l’élection de trentaine de députés », a-t-il déclaré. A entendre son discours, la France a lâché IBK depuis avant le coup d’État car ce dernier n’a pas écouté les conseils qui lui étaient donnés par ses homologues. « Il y a eu des alertes nombreuses qui ont été manifestées à l’égard du président IBK pour lui dire qu’il fallait arrêter ces genres de pratiques politiques », a révélé Jean Yves Ledrian qui a ajouté : « Des alertes ont été faites et par le président Macron mais aussi par les collègues du président IBK. Une délégation des Chefs d’État de la région s’est rendue à Bamako pour dire à IBK : ‘’il faut reformer. Il ne faut pas accepter ces manouvres’’ ».

A en croire ce ministre français, il y a ce coup d’État parce que IBK n’a ni entendu les conseils ni le peuple qui protestait contre lui. « Il y a eu ces révoltes du peuple qui protestait contre cette situation durant plusieurs semaines. Je pense que  le président IBK n’a pas entendu ce qui se passait », a-t-il entonné. Selon ce diplomate, même s’il y a un coup d’État, il y a eu aussi la démission du président IBK.

Jean Yves Ledrian recommande à ce que la transition puisse se faire rapidement, que le pouvoir soit remis aux civils, qu’il y ait un agenda politique qui permette au Mali de retrouver une stabilité politique.

Il a, par ailleurs, rassuré que l’opération barkhane se poursuivra normalement au Mali.

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

22 COMMENTAIRES

  1. Croire qu’un officier supérieur comme le colonel Assimi Goïta, un élément de la CIA américaine, se laissera embobiner comme un lapin, alors là tout le monde fait fausse route.

    Ce que les maliens reprochent à IBK c’est de n’avoir pas écouté leurs cris de détresse.
    IBK a oublié que ce peuple là a bien de méthodes pour terrasser n’importe quel dirigeant fût-il aussi grand qu’une montagne.
    De Modibo keïta à IBK en passant par Moussa Traoré et ATT, tous ont payé les frais de leurs erreurs.
    Aucun pays de ce monde ne pourra empêcher les maliens de chercher leur idéal de démocratie et de gestion de l’État.

    Si la France croit avoir la maîtrise sur un quelconque dirigeant malien, elle se trompe énormément car personne ne pourra dessiner le Mali à la place des maliens.

  2. > « … Il ne faut pas accepter ces manœuvres … »
    > Voilà comment la France est absolument nocive pour les pays et leur dirigeants africains : si un Président qu’elle cible tombe dans l’erreur de suivre ce leurre, c’en est fini pour lui : il sera à la CPI et cyniquement accusé d’avoir provoqué lui-même le morcellement de son propre pays.
    > C’est exactement comme ça que Nicolas Sarkozy s’est comporté en ami sincère de Kadhafi pour ensuite le détruire avec tout son pays, la riche Libye.
    > IBK étant plus intelligent que la France et tous ses sbires africains, sachant bien toute les techniques et toutes les tactiques d’imposture des Français, il n’a point écouté qui que ce soit ; il est resté très prudent et fidèle à lui-même : un vrai démocrate patriote qui n’entrave aucune liberté publique pour éviter de conforter ses pires ennemis dans leur malveillance, celle d’attaquer et diviser les États à la fois faibles, mais aussi riches, comme la Libye, l’Iraq, etc. .
    IBK est parti sans avoir mordu à leur sale appas ; les sots qui n’ont jusqu’à présent rien compris, le glorifieront et le regretteront amèrement bientôt chaque jour et de plus en plus.
    > Maliennes et Maliens, chers compatriotes, faites extrêmement attention : la France n’a que des intérêts ; faites comme IBK, méfiez-vous de cette France-là, même quand elle vous fait des cadeaux ou des louanges, elle pratique une politique de perfidie très avancée et ne lâche point prise sur ses ex-colonies, qu’elle considère toujours comme des citadelles mal attaquées.
    > Le jour où vous serez à terre, elle vous diffamera comme nous la voyons actuellement le faire indignement avec IBK, l’auguste : quelle traîtrise, quelle ignominie ! seule la France sait faire cela.
    > Une des pires stratégies de cette France-là, c’est la fabrique du mensonge éhonté autant que sophistiqué dont elle est professionnelle, à l’instar de tous les autres impérialistes du monde ; qui ne vous connaît pas !
    > Vive SE M. IBK, l’auguste béni ; nous te serons éternellement reconnaissants et admiratifs ; la France comprendra, mais trop tardivement que tu restes l’homme digne le plus populaire du Mali dont le départ et la popularité explosent de plus en plus chaque jour ; que s’en prendre à toi est juste une absurdité suicidaire …

  3. Notre choix comme président de la transition, si elle sera civile sera Tienan COULIBALY. Au cas, ou le CNP gardera ce poste et donnera la Primature aux civils il deviendra PM.

  4. Sangare 28 Août 2020 at 12:07 ;

    ” … Un soulèvement populaire qui aurait poussé IBK à fuir comme on l’a vu en Tunisie serait plus une victoire du peuple malien qu’un coup d’État… ” … ///…

    :
    Sauf qu’on y serait encore…, dans le soulèvement populaire, si les Militaire n’étaient pas intervenus… !

    Rappelles-toi, ” sangare “. Les manifs contre le Régime du Président IBK n’ont pas commencé en Juin 2020, en réalité.
    La contestation contre le Régime a commencé dès le Lendemain de la ” Réélection ” du Président IBK en 2018.
    Les manifs depuis Juin 2020 n’ont été que des accélérant.
    Si tu a bien entendu l’interview du Ministre Jean-Yves LE DRIAN, la contestation était déjà en cours, mais avec des périodes de trêves et des compromis depuis 2018.

    Tout ça pour te dire que si les Militaires n’étaient pas intervenus IBK ne démissionnait pas…

    Il aurait tenu jusqu’en 2023. S’il fallait massacrer des manifestants pour ça, il aurait laissé faire.

    D’ailleurs ç’avait déjà commencé quand ils ont fait tirer sur les Jeunes devant la maison et dans la mosquée de l’Imam DICKO.
    C’était pas pour rien qu’il aurait dit à une conférence des Chefs d’Etats de la CEDEAO, que l’attitude de DICKO était un coup d’Etat latent en l’accusant de vouloir instaurer un Régime islamique dans le pays… Histoire de faire passer DICKO pour un Djihadiste, non seulement aux yeux des Chefs d’Etat de la CEDEAO, mais aussi aux yeux des Chefs d’Etats Occidentaux.
    Ce qui aurait mis la vie de l’Iman en danger, quand on sait la présence des Occidentaux dans notre pays pour combattre les Djihadistes.
    On n’arrête pas de dire… La France est au Mali pour ses intérêts ou la France est au Mali pour nos matières premières.
    Pourquoi voulez-vous que la France envoie ses Soldats dans un endroit où il n’y – a – pas d’intérêts… ?

    Qui enverrait ses enfants risquer leur vie dans un pays où il n’y – aurait pas d’intérêts… ?

    C’est à nous aussi de veillez à nous faire respecter dans notre notre pays.

    En faisant savoir à notre ALLIE tout puissant quels sont nos intérêts à nous Maliens.

    En commençant par la Défense de l’intégrité territoriale de notre pays.
    La Défense de nos populations.
    La Défense de notre souveraineté.
    La Défense de notre Unité Nationale et l’Indivisibilité de notre Territoire, de notre pays et le refus d’une mise sous tutelle de notre souveraineté…
    Moi, je dirais même que c’est dommage que la France ne soit pas présente dans notre pays pour nos matières premières.
    La France serait bien inspiré de nous aider avec son expérience, son savoir faire, son Industrie développée, à exploiter nos matières premières dans un partenariat Gagnant-Gagnant.
    Il y aurait moins de pauvreté dans notre pays.
    Nos Jeunes seraient moins tentés d’aller gagner leur vie en la mettant en péril, en traversant le Désert et la Méditerranée.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  5. Sangare 28 Août 2020 at 12:07 ;

    ” … Un soulèvement populaire qui aurait poussé IBK à fuir comme on l’a vu en Tunisie serait plus une victoire du peuple malien qu’un coup d’État… ” … ///…

    :
    Sauf qu’on y serait encore…, dans le soulèvement populaire, si les Militaire n’étaient pas intervenus… !

    Rappelles-toi, ” sangare “. Les manifs contre le Régime du Président IBK n’ont pas commencé en Juin 2020, en réalité.
    La contestation contre le Régime a commencé dès le Lendemain de la ” Réélection ” du Président IBK en 2018.
    Les manifs depuis Juin 2020 n’ont été que des accélérant.
    Si tu a bien entendu l’interview du Ministre Jean-Yves LE DRIAN, la contestation était déjà en cours, mais avec des périodes de trêves et des compromis depuis 2018.

    Tout ça pour te dire que si les Militaires n’étaient pas intervenus IBK ne démissionnait pas…

    Il aurait tenu jusqu’en 2023. S’il fallait massacrer des manifestants pour ça, il aurait laissé faire.

    D’ailleurs ç’avait déjà commencé quand ils ont fait tirer sur les Jeunes devant la maison et dans la mosquée de l’Imam DICKO.
    C’était pas pour rien qu’il aurait dit à une conférence des Chefs d’Etats de la CEDEAO, que l’attitude de DICKO était un coup d’Etat latent en l’accusant de vouloir instaurer un Régime islamique dans le pays… Histoire de faire passer DICKO pour un Djihadiste, non seulement aux yeux des Chefs d’Etat de la CEDEAO, mais aussi aux des Chefs d’Etats Occidentaux.
    Ce qui aurait mis la vie de l’Iman en danger, quand on sait la présence des Occidentaux dans notre pays pour combattre les Djihadistes.
    On n’arrête pas de dire… La France est au Mali pour ses intérêts ou la France est au Mali pour nos matières premières.
    Pourquoi voulez-vous que la France envoie ses Soldats dans un endroit où il n’y – a – pas d’intérêts… ?

    Qui enverrait ses enfants risquer leur vie dans un pays où il n’y – aurait pas d’intérêts… ?

    C’est à nous aussi de veillez à nous faire respecter dans notre notre pays.

    En faisant savoir à notre ALLIE tout puissant quels sont nos intérêts à nous Maliens.

    En commençant par la Défense de l’intégrité territoriale de notre pays.
    La Défense de nos populations.
    La Défense de notre souveraineté.
    La Défense de notre Unité Nationale et l’Indivisibilité de notre Territoire, de notre pays et le refus d’une mise sous tutelle de notre souveraineté…
    Moi, je dirais même que c’est dommage que la France ne soit présente dans notre pays pour nos matières premières.
    La France serait bien inspiré de nous aider avec son expérience, son savoir faire, son Industrie développée, à exploiter nos matières premières dans un partenariat Gagnant-Gagnant.
    Il y aurait moins de pauvreté dans notre pays.
    Nos Jeunes seraient moins tentés d’aller gagner leur vie en la mettant en péril, en traversant le Désert et la Méditerranée.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  6. C’est rocambolesque que la France tourne vite la “page IBK”.
    Cela nous rappelle cette petite notion qu’on entend souvent dans les cours de Rélations Internationales”: “les Etats n’ont pas d’amis, mais des intérêts “.😁😁😁

  7. Bamake
    Pourfendre le régime d’IBK?
    Défendre son pays et pourfendre un régime, c’est différent.
    J’AI DÉFENDU MOM PAYS DIRIGÉ PAR UN HOMME POLITIQUE QUI N’A PENSÉ QU’À DÉFENDRE SES INTÉRÊTS.
    Mon commentaire consiste à faire comprendre que c’est naïf de croire que ces jeunes officiers supérieurs ont fait ce coup de force pour parachever un soulèvement populaire.
    ILS SONT MANIPULÉS PAR LA FRANCE POUR QUE L’ÉTAT DU MALI SOIT TOUJOURS AU SERVICE DE LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS FRANÇAIS.
    Un soulèvement populaire qui aurait poussé IBK à fuir comme on l’a vu en Tunisie serait plus une victoire du peuple malien qu’un coup d’État
    La France a voulu éviter ce scénario car ça équivaut à la perte du contrôle de l’État du Mali.
    On est revenu à la case de départ c’est-à-dire manipulé pour imposer un autre IBK, mais en mieux c’est-à-dire qui va profiter moins des deniers publics tout en appliquant les instructions de la France.
    Pendant que les patriotes luttent pour la refondation de l’État du Mali, la France va agir à l’international pour qu’on organise les élections présidentielles afin de faire élire rapidement son poulain.
    Il n’y aura ni refondation, ni réforme du code électoral, si les maliens laissent les militaires conduire la transition.
    La France a abandonné IBK pour ne pas perdre le contrôle de l’État du Mali.
    Autant la personne d’IBK n’intéresse pas la France, mais ses intérêts,autant j’ai défendu les intérêts de mon pays en s’opposant aux agissements d’IBK.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • ….COMME TU PENSES QUE TU AS RAISON ….CONTINUES DE PENSER COMME TU LE FAIS !
      😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂
      C EST TERRIBLE ….VISIBLEMENT POUR UN MALIEN D AVOIR A SE REMETTRE EN QUESTION !
      😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂
      C EST D AILLEURS CE QU A CONSTATE MON AMI …ADAMA DRAME !
      TU VAS L ALLUMER AUSSI …QUAND IL VA REVENIR ?
      😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂
      BIENTOT …LE SPHINX VA RESSORTIR …ECRIT DE BAMAKO !
      ….BRAVO !
      👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍

    • ET LE DRIAN NE DIT POURTANT QUE LA VERITE ….
      MOI …CE QUI ME PREOCUPE , C EST BIEN LA SUITE ….
      PARCE QUE LES VOLEURS , ILS EXISTENT …NOUS DE S-I-C-G MALI …ON EN SAIT BEAUCOUP !
      …BA.SS.ALI.FOU SY.LLA …AVOCAT . ..EN TETE …
      ET PUIS TOUS LES AUTRES …OU COMPLICES …OU ACTEURS …
      MAIS ON DEVRAIT Y ARRIVER …PARCE QUE LE MALI EST BIEN GENTIL ….MAIS NOUS DOIT BEAUCOUP BEAUCOUP D ARGENT …ET CELA DERANGE .! ! ! ! …MEME MAINTENANT LA B-C-E-A-O ….QUI S EST RENDUE COMPTE DERNIEREMENT …QU ELLE AVAIT RECU NOTRE COURRIER …EXPEDIE LE 15 JUILLET 2009 ….
      SACRE BA.SS.ALI.FOU SY.LLA …AVOCAT . .. ! ! ! …
      LUI ..IL FINIRA ….OU ?

      • …NOUS ….ON RIGOLE ….EN Y PENSANT !
        😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

  8. Lâcher par la France ou Pas, IBK ne devrait il pas savoir qu’il a besoin de la confiance de son Peuple plus que celle de la France? L’individu IBK n’est rien pr la France mais c’est IBK- dirigeant d’un peuple qui interesse la France. La France se ralliera au nouveau Responsable que le Peuple choisira, tant pis pr Boua!
    IBK est un paresseux sinon il n’a ni manqué de conseils, ni d’hommes capables.

  9. C’est vrai que L’Enfant Maudit de Sebenikoro Boua le ventru IBK n’a rien entendu de la souffrance de son peuple et n’a jamais compris que ce peuple est tres fort et tres puissant car il sait comment faire tomber les dictateurs et tyrans!

  10. Sangare 28 Août 2020 at 09:10 ;

    “…les puissances étrangères pour ne pas se retrouver ennemis de toute une nation comme les américains l’ont connu en Iran.
    LE PRINTEMPS ARABE EST VENU CONFIRMER L’ATTITUDE NOUVELLE DES PUISSANCES OCCIDENTALES.
    BEN ALY et MOUBARAK étaient les alliés des occidentaux.
    On préfère les abandonner pour miser sur les nouvelles autorités…
    … La France l’a fait aussi plusieurs fois dans deux petits pays, le gabon et le Togo avec succès,a échoué au Rwanda.
    Elle a abandonné BLAISE COMPAORE face à un mouvement populaire pour miser sur son ancien collaborateur de plus de vingt ans.
    Au Mali d’IBK,c’est la même attitude qu’elle est entrain de prendre.
    ON A ABANDONNÉ IBK FACE À LA CONTESTATION POPULAIRE… ” … ///…

    :
    Tu devrais être content, non… ??? Que les Grandes Puissances se rangent enfin du côté des Peuples et non du côté des Despotes ‘’ sourds ‘’ qui les gouvernent… !
    Quand tu dis ” ON A ABANDONNÉ IBK FACE À LA CONTESTATION POPULAIRE “. Venant de toi ” sangare “…, c’est curieux de te voir pleurer sur le sort du Régime IBK. Tu l’as tant pourfendu… ???

  11. Ferme ta gueule vieux con singe juif batard🤢 Le Mali sera unifié elles français chassés du Mali puis des autres pays francophones. Votre francophonie mettez la où vous savez! Cest le début de la fin de la naine France en Afrique inchaa Allah.

    • oh la la la France a fait ceci la France a fait cela il faut laisser la France en paix et travailler mais ives le drian a dit la verité non ibk n’a ecouté personne et voila il ramasse les pots cassés

  12. Est-ce possible qu’un projet de coup d’État soit pensé, préparé sans que le service de renseignement français soit informé avant son exécution?
    IBK a été adoubé par la France en 2013 exprimé par l’accord donné à lui seul de se rendre dans la ville rebelle de kidal.
    En 2018,on a organisé les élections présidentielles dans les conditions chaotiques pour permettre à IBK de faire un deuxième quinquennat.
    IBK LUI-MÊME N’A CESSÉ DE POSER DES ACTES POUR MONTRER SA FIDÉLITÉ À LA PRÉSENCE FRANÇAISE AU MALI.
    Là où l’armée française est installée, les services de renseignement français s’assurent de la qualité de l’autorité politique par rapport à leur présence.
    Au TCHAD,en CENTRAFIQUE, en CÔTÉ D’IVOIRE la France n’a pas hésité à susciter une rébellion pour installer son élément.
    ON PEUT PASSER LE TEMPS QU’IL FAUT AU POUVOIR, MÊME PASSER LE TÉMOIN À SON FILS OU À L’HOMME POLITIQUE DE CONFIANCE,SI LES INTÉRÊTS DE LA FRANCE SONT DÉFENDUS.
    Les exemples sont HOUPHOUET,SENGHOR, BONGO,EYADEMA.DEBI
    On est dégagé, si on décide d’empêcher la France de défendre ses intérêts:Hussein habre, plusieurs présidents en centrafique, gbagbo,même WADE quand il a demandé le départ de l’armée française.
    M.SALL a été soutenu par la France par le soutien apporté par ALI BONGO très ami à l’homme politique par l’intermédiaire de SEYDOU KANE,un richissime peul malien au GABON.
    Depuis la RÉVOLUTION DES AYATOLLA EN IRAN,constatant les américains perdre un allié très fidèle,les puissances occidentales savent qu’un soulèvement populaire aboutit inéluctablement à la perte de la maîtrise de l’État, si rien n’est fait pour dégager le président mal aimé.
    Depuis lors un président mal aimé est abandonné par les puissances étrangères pour ne pas se retrouver ennemis de toute une nation comme les américains l’ont connu en Iran.
    LE PRINTEMPS ARABE EST VENU CONFIRMER L’ATTITUDE NOUVELLE DES PUISSANCES OCCIDENTALES.
    BEN ALY et MOUBARAK étaient les alliés des occidentaux.
    On préfère les abandonner pour miser sur les nouvelles autorités.
    AVANT L’ALLIÉ ÉTAIT DÉFENDU PAR TOUS LES MOYENS EN PARTICIPANT À L’ASSASSINAT CIBLÉ DE LA POPULATION.
    Les américains l’ont fait plusieurs fois en Iran avant de reculer devant la force de la masse populaire.
    La France l’a fait aussi plusieurs fois dans deux petits pays, le gabon et le Togo avec succès,a échoué au Rwanda.
    Elle a abandonné BLAISE COMPAORE face à un mouvement populaire pour miser sur son ancien collaborateur de plus de vingt ans.
    Au Mali d’IBK,c’est la même attitude qu’elle est entrain de prendre.
    ON A ABANDONNÉ IBK FACE À LA CONTESTATION POPULAIRE.
    Pour ne pas perdre le contrôle de l’État, on préfère un push qu’une démission permettant à des hommes fidèles, des jeunes officiers supérieurs disciplinés dont les dossiers sont connus pour avoir tous passés par les écoles militaires françaises,d’agir dans l’intérêt de la France.
    On sait que parmi eux n’est pas caché un SANKARISTE.
    Ils sont tous entrain de découvrir la politique.
    Leur stratégie politique est conduite par un ESPRIT BRILLANT dans l’ombre compte tenu de la méthode adoptée qui ne peut pas être l’œuvre des novices en politique.
    APPAREMMENT, LA FRANCE A BIEN CALCULÉ PUISQUE DES VOIX SE FONT ENTENDRE QU’IL FAUT LAISSER LES MILITAIRES CONDUIRE LA TRANSITION.
    Le mal aimé IBK n’étant plus là, il va être de plus en plus difficile aux animateurs du M5-RFP de mobiliser la population contre les poulains de la France.
    La stratégique a marché au Burkina.
    Elle va sans doute réussir au Mali.
    Il faut maintenant manipuler pour faire élire un allié sûr qui va aider à appliquer l’accord d’Alger.
    La souveraineté populaire est confisquée tant que l’armée française est installée au Mali.
    Il en est ainsi en CÔTE D’IVOIRE, au GABON,au TCHAD…
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Sangaré, vous avez un esprit analytique brillant et tout ce que vous venez de corroborer est la réalité géopolitique actuelle.
      Il faut extrêmement est analytique pour voir ces réalités.

  13. On ne veut pas recevoir de leçons de quiconque. Surement pas de la France qui est confronté aux gilets jaunes depuis des années. La transition rapide vers cette soit disante stabilité politique est un trompe-œil. Si on le fait, un autre coup suivra que Dieu nous en garde. On a vraiment besoin d’une transition de plusieurs années (avec un Président civil neutre sans coloration politique ou militaire). Alors la priorité de cette transition doit être de mettre en place les organes de la transition et de procéder à un audit du pays sur les 20 dernières années au moins, institution par institution. En parallèle, il s’agira d’exploiter les différents rapports de nombreux services de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite. Pour qu’il y ait justice et que l’état de droit revienne, il faut que les responsables de ces malversations financières soient arrêtés et les fonds détournés récupérés. Qu’ils soient jugés et emprisonnés, c’est à ce seul prix que les maliens vont faire confiance à nouveau aux institutions de ce pays. En même temps cela servira de leçons à ceux qui viendront après dans la gestion des affaires publiques.

  14. Qu’est-ce qui gène à l’ORTM… ?
    Pourquoi on n’a plus accès au Journal Télévisé de ORTM en Vidéo, ni parmi les vidéos du Site ORTM.ml, ni sur YouTube et encore moins en direct sur le Site de ORTM.ml … ?
    C’est pas pour critiquer…, c’est juste comprendre POURQUOI… !

    Vivement le pour nous tous.

  15. Donc Mr le coq de Marianne la France, dites a Allassane Ouatara qu’il court le meme risque dans son pays la Cote d’Ivoire et que lui risque de ne pas etre temoin de ce qui se passera car pouvant etre rappeler a cote de Gon Coulibaly. Dites la meme chose au vieux Conde qui fait la sourde oreille aux Guineens.
    Enfin vous nous rappeler des trois singes legendaires….le single qui ferme sa bouche est la CDEAO, le singe qui ferme les yeux sont vos valets UEMEOA en Afrique et le singe ferme les oreilles est le France
    Black Power in Africa, long live African Unity.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here