JPO sur les institutions : La jeunesse Ă  la source du savoir

0
Mali : le FMI s'interroge
Le president malien Ibrahim Boubacar Keita, arrivé au pouvoir en 2013, a acheté un nouvel avion présidentiel

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a présidé le lancement des Journées portes ouvertes sur les institutions samedi dernier. Il s’agissait, pour les organisateurs, la CNJ et le ministère du Travail, de la Fonction publique et des Relations avec les institutions, d’initier la jeune génération à la maîtrise des institutions de la République au nombre de 8 au Mali. Un portail désormais disponible : www.alecoledesinstitutions.ml.

 

La JPO sur les institutions, le 14 novembre 2015, a réuni des personnalités et des milliers de jeunes venus répondre à l’appel du Conseil national des jeunes, dirigé par Salia Mohamed Touré. Etaient présent également à ce lancement, le Premier ministre Modibo Kéita et tous les présidents des institutions au Mali.

Les institutions de la République sont au nombre de 8 au Mali. Il s’agit du président de la République, du gouvernement, de l’Assemblée nationale, de la Cour suprême, de la Cour constitutionnelle, de la Haute cour de justice, du Haut conseil des collectivités (HCC) et du Conseil économique, social et culturel (CESC).

L’objectif de ces journées portes ouvertes, qui va durer une semaine, vise la vulgarisation, à travers tous les canaux de communication possibles et disponibles, des connaissances sur les institutions à tous les niveaux.

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, s’est adressé à la jeunesse venue à sa rencontre en l’exhortant à la connaissance des institutions dans le cadre d’une formation citoyenne. Il a réaffirmé sa disponibilité à accompagner l’organisation de ces JPO sur les institutions. Il a présenté son institution, la présidence de la République, pilier de toutes les institutions,  qui garantie la souveraineté de l’Etat.

Le président de l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé, représentant des autres institutions, a remercié les organisateurs de ces JPO notamment le MTFP et le CNJ, un projet, selon lui, qui va contribuer à faire connaître leurs institutions respectives, leurs fonctionnements et rôles dans la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit. Il a, au nom de ses homologues, réitéré leur disponibilité à accompagner ce projet porteur.

Pour le ministre du Travail, de la Fonction publique et des Relations avec les institutions, Mme Diarra Raky Talla, toutes ces mesures ont pour but de créer la synergie nécessaire  pour une convergence des actions des institutions de la République vers un Etat fort, respecté et respectueux des droits du citoyen.

“Ce projet qui s’adresse, au-delĂ  de la jeunesse malienne, Ă  toute la population malienne, il devient plus que jamais impĂ©rieux et urgent de faire connaĂ®tre Ă  tous, le rĂ´le et l’importance des institutions de la RĂ©publique dans le fonctionnement rĂ©gulier de l’Etat”, a-t-elle  ajoutĂ©.

“Il n’y a pas de dĂ©veloppement sans paix ; il n’y a pas de paix sans un Etat fort et des institutions fortes ; la force de l’Etat et des institutions rĂ©side en leur respect par les populations”, a conclu Mme Diarra.

Salia Mohamed Touré, président du CNJ, a exprimé toute sa satisfaction à l’organisation de ces JPO sur les institutions. Il a invité les jeunes à s’informer sur le rôle et le fonctionnement des institutions de la République pour le respect des piliers de l’Etat.

Ousmane Daou

 

 

PARTAGER