Le Mali compte désormais dix régions

0

Beaucoup de gens ne s’en souvenaient plus : les régions de Taoudénit (nord-ouest) et Ménaka (nord) avaient créées en 2012, avant le départ du pouvoir d’Amadou Toumani Touré, par un putsch militaire dirigé par Amadou Aya Sanogo. Le dernier conseil vient de matérialiser ce fait par la nomination des gouverneurs de ces deux régions.

Plus d’un Malien a été surpris par la nomination des gouverneurs des deux nouvelles régions administratives créées dans le nord du Mali. En effet, si cette décision est justifiée par les autorités comme conforme aux accords de paix qui prévoient une décentralisation accrue, il conviendrait de noter que la création des régions de Taoudénit et Ménaka est antérieure à la décision de nomination des gouverneurs de ces régions. Ces régions avaient été créées en 2012, suite à un découpage administratif.

Le Conseil des ministres de mardi a donc matérialisé la création de ces régions en nommant leur gouverneur. Ainsi, la région de Taoudénit sera dirigée par Abdoulaye Alkadi, on dit qu’il est membre de l’aile pro-gouvernementale du Mouvement arabe de l’Azawad (MAA), et Daouda Maïga dirigera celle de Ménaka. Ce dernier est connu pour avoir dirigé le Programme intégré de développement rural de la région de Kidal, financé par des bailleurs étrangers.

Précisons que Taoudénit faisait partie de la région de Tombouctou, tandis que Ménaka était partie intégrante de celle de Gao. Avec le nouveau découpage, le Mali compte désormais dix régions : Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Gao, Tombouctou, Kidal, Ménaka, et Taoudénit, en plus du district de Bamako.

SK

PARTAGER