Législatives 2ème tour / Gao : La victoire se dessine pour la liste RPM-CODEM

0

Arrivée deuxième lors du 1er tour des législatives à Gao après la liste Asma-Adema, l’alliance RPM-Codem aborde le second tour des législatives dans la plus grande sérénité. En effet, plusieurs partis et des associations de la cité des Askia ont manifesté leur soutien en faveur de la liste conduite par l’ancien maire de Gao, Sadou Harouna Diallo.

Après la proclamation des résultats définitifs du premier tour des législatives par la Cour constitutionnelle, la mobilisation dans les états-majors politiques reprend de la plus belle manière pour la conquête des électeurs.

La circonscription électorale de Gao n’échappe pas à cette réalité politique. Et pour cause, les électeurs retourneront aux urnes le 19 avril 2020 pour départager les listes Asma-Adema et RPM-Codem. Dans cette bataille électorale pour gagner les trois sièges à l’Assemblée nationale, le RPM et son allié travaillent pour renverser la situation face à lAsma-Adema. Déjà, le RPM et la Codem viennent de bénéficier du soutien de plusieurs formations politiques. Il s’agit de l’URD, de l’ADP- Maliba, du Cnid, des alliances MPR-RDS, Yelema- Rpdm et du Parti Lumière pour le Mali.

Ce soutien à la liste RPM-Codem traduit la volonté de la population et de la classe politique de barrer la route aux vieux loups. Une manière pour cette population d’ouvrir la porte de l’Assemblée nationale au trio constitué de Souleymane Ag Mehdi, Safiatou Touré et Sadou Harouna Diallo. Selon les responsables  politiques,  le choix en faveur de l’alliance RPM-Codem pour le  second tour des législatives est une décision objective et sans complaisance parce que la victoire de cette alliance à  Gao  est aussi celle de toutes les formations politiques qui optent pour le changement.

Une deuxième défaite profile à l’horizon pour la liste Adema-Asma de Gao. Après celle de 2013 de l’un des candidats de cette alliance, en la personne d’Assarid Ag Imbarcawane. D’où la panique au sein de la liste Asma- Adema.

N.D

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here