Mali: L’ancien Premier ministre Moussa MARA en tournée politique dans la région de l’Afrique Centrale et déroule sa feuille de route pour la réussite de la transition. EXCLUSIF

2

L’ex-Sherpa du premier quinquennat du déchu régime d’Ibrahim Boubacar KEÏTA, Moussa MARA (avril 2014- janvier 2015 ), a entamé une tournée politique africaine depuis le 10 octobre dernier. Objectif : requinquer les troupes de son parti Yelema et partager dans une approche inclusive son projet de société avec la communauté malienne vivant dans cette région du continent en vue de la prochaine présidentielle. Enjeux

Le Président du parti Yelema, Moussa MARA déroule son agenda politique en contact avec la communauté malienne de l’extérieur. Selon des informations parvenues à Confidentiel Afrique, l’ancien Premier ministre est arrivé dimanche 10 octobre à Brazzaville pour un sejour de quelques jours dans la région.

Dans l’après midi de son arrivée, Moussa MARA a eu une reunion de travail avec les responsables de son parti Yelema, pour faire un point détaillé sur l’implantation et la préparation de la formation politique en vue des prochaines joutes électorales au Mali.

Cap aussi sur Pointe Noire, capitale économique du Congo, lundi 11 octobre pour rencontrer la forte colonie malienne qui vit dans cette ville.

Au menu des activités, Moussa MARA a effectué des visites de courtoisie auprès des notabilités et des échanges fructueux avec des responsables de premier plan de la communauté. Il s’est rendu au marché où officient de très nombreux compatriotes et s’est sacrifié à une rencontre grand public pendant laquelle il a exhorté les Maliens à aider le pays, par tous les moyens et à œuvrer pour une transition réussie du régime actuel.

Au troisième jour de sa tournée, s’affiche sur son prompteur, son audience avec le Ministre en charge des Maliens de l’Extérieur . Ce dernier était en mission au Congo. Moussa Mara a profité de son séjour pour rendre une visite de courtoisie à l’ambassadeur du Mali au Congo Brazzaville, SE M. Maiga qui est en fin de mission. Lors de cette visite, il a eu des échanges avec le personnel diplomatique.

Enfin, il y a eu une séance de discussion avec la CSDM, une organisation des Maliens vivant à l’extérieur. Une discussion très animée et inter-active avec les membres du bureau sur les difficultés auxquelles les Maliens sont confrontés pour l’obtention de papiers administratifs. Le candidat Moussa Mara a fourni des explications et a promis de transmettre les informations aux autorités qui conduisent la transition. D’autres responsables maliens ont eu droit à des visites dont Yoka Bernard. Au Congo, les Maliens se sentent chez eux et vivent en harmonie avec la population. Ils travaillent et rapatrient la richesse au Mali.

Expert comptable et homme d’État malien, Moussa MARA, s’était adjugé 1,5% des suffrages lors de la présidentielle de 2013 avant d’être le tout premier jeune Premier ministre du Mali d’avril 2014 à janvier 2015.

Cette figure emblématique du paysage politique malien est déjà sur ses grandes béquilles pour rassembler les Maliens autour de l’essentiel. En ligne de mire, la prochaine présidentielle que Yelema entend aborder avec sérénité

Par Hugues DESORMAUX (Confidentiel Afrique)

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Il est sûrement le maître de campagne de quelqu’un d autre. Il a démontré à mon avis deux fois aux maliens qu il ne peut pas être président de la république. Dommage !!!

  2. Dites-moi franchement ce qu’il y a d’intéressant dans ce papier. Ce monsieur n’a même pas donné son avis sur la transition, si celle-la doit proroger ou pas. Une campagne sans objet ou plutôt d’un homme qui se voit déjà au perchoir !
    Colonel Marius! Mais je sais que cela ne dit rien aux Maliennes et Maliens. Parce qu’on ne lit pas au Mali. Tout s’oublie et se transforment, faisant des bourreaux ou leur enfants des héros !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here