Mali: Le président de transition dément les rumeurs de démission

42
Le président malien Bah Ndaw a démenti les rumeurs qui le donnaient démissionnaire et invité les Maliens à se “donner la main” pour mener à bien la transition politique lancée après le putsch du 18 août.

“Les gens disent que j’aime démissionner. Cette fois-ci (…) je ne me laisserai pas faire”, a déclaré en bambara le président de la transition, investi le 25 septembre, en allusion à de précédentes démissions, notamment lorsqu’il était aide de camp du dictateur Moussa Traoré (1968-1991).

Il s’exprimait lors d’une rencontre avec la diaspora malienne lundi à Abidjan, en marge de l’investiture du président ivoirien Alassane Ouattara, selon une vidéo authentifiée par l’AFP.”Pour cette mission, on m’a fixé 18 mois, pour moi il me reste 12 mois. Donnons-nous la main afin que je puisse accomplir cette mission et retourner chez moi”, a ajouté M. Bah Ndaw, un ancien officier de 70 ans sorti de sa retraite après le putsch qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta.
Se présentant comme un “président civilo-militaire” qui “fait l’affaire de tous les Maliens”, alors que la militarisation de la transition et la lenteur des progrès accomplis ont engendré un désenchantement croissant,

il a réaffirmé son rôle: “la bonne conduite de la transition avec des élections transparentes”.”Je m’y attellerai!”, a-t-il martelé, en fustigeant les responsables syndicaux qui ont déclenché lundi une grève dans les services publics. “Avec la situation que connaît le pays, quelqu’un qui est conscient ne peut pas parler de grève”, a-t-il dit.Début décembre, Bah Ndaw avait mystérieusement disparu de la sphère publique durant plusieurs jours, suscitant des spéculations sur une possible démission ou une contamination par le coronavirus.

La transition de 18 mois doit paver le chemin,

selon les promesses des militaires, à un retour des civils au pouvoir à l’issue d’élections en 2022. D’ici là, un train de réformes est attendu dans un pays pauvre où les défis sécuritaires, sanitaires et politiques sont multiples.

bur-ah-kt-mk/siu/sst

Publié le mardi 15 decembre 2020  |  AFP

Commentaires via Facebook :

42 COMMENTAIRES

  1. 《MALIWEB 》je ne vous comprends pas; ce matin j’ai essayé d’émettre mon commentaire sur le sujet 《le Président Bah N’DAW dément les rumeurs de sa démission…..》. Vraiment je ne vous comprends pas. Et pourtant beaucoup de personnes ont laissé leurs commentaires ; parfois même doublement.
    Et pourtant j’aime et j’ai beaucoup d’estime pour 《MALIWEB 》.MALIWEB est mon journal WEB préféré. JE suis très déçu ; très déçu.

  2. BAMAKÉ
    Tu t’exprimes comme si les dirigeants des partis politiques sont des brigands rejetés par la société.
    DANS L’ANIMATION D’UN ÉTAT, CE QUI COMPTE LE PLUS C’EST LA COMPÉTENCE POUR L’ÉPANOUISSEMENT DE LA POPULATION QUE LA TENDANCE À ÉVALUER LA MORALITÉ DES HOMMES POLITIQUES.
    On n’a beau être très honnête, si la compétence n’existe pas, le pays s’arrête.
    C’est ce qui arrive à NBA DAW.
    Il est certainement un honnête homme, mais incompétent à diriger un ÉTAT.
    C’est le b.a ba de la gestion d’un ÉTAT que d’éviter d’énerver la centrale syndicale la plus importante d’un pays.
    TOUS LES PRÉSIDENTS DE L’ÈRE DÉMOCRATIQUE ONT COURTISÉ L’UNTM.
    IBK,homme politique qui avait le souci d’éviter une révolte populaire,a privilégié de satisfaire prioritairement l’UNTM.
    C’EST POURQUOI ELLE N’A PAS PARTICIPÉ AUX DIFFÉRENTS MOUVEMENTS CONTRE IBK.
    Une centrale syndicale agit pour satisfaire ses militants.
    Si cette satisfaction est assurée, les bisbilles politiques ne l’intéressent pas.
    IBK a rassuré l’UNTM dès le début de son mandat par des augmentations de salaire.
    Dès lors la confiance s’est installée.
    TOUS LES PRÉSIDENTS DE L’ÉRE DÉMOCRATIQUE ONT PROCÉDÉ AINSI.
    L’erreur d’IBK a été d’être incapable de mettre fin aux agissements malsains de ses proches pendant que l’insécurité ne cessait d’augmenter, la crise économique s’y mêlant.
    D’autres forces organisées en ont profité.
    NBA DAW ne fait pas face à ces forces opposées à IBK, mais il est entrain de créer cette force qui a fait partir MOUSSA TRAORÉ.
    Il faut le rappeler qu’en 1991,les religieux sont restés solidaires au dictateur.
    Un certain MAHMOUD DICKO en faisait partie.
    Ce scénario est en cours contre NBA DAW et ses neveux colonel.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Il serait sage de cesser de critiquer BAH DAW. LE MR NE CONTROLE RIEN!!! CE SONT LES JEUNES BRIGANDS, DROGUE’S, AGITE’S ET CORROMPUS QUI CONTROLENT LE MALI!!! CE SONT EUX QUI DOIVENT QUITTER CARREMENT LA SCENE POLITIQUE POURQUE LE MALI PUISSE REVENIR SUR UN CHEMIN MEILLEUR!!!!

  3. Merci Touramakansi, i TRAORÉ. On peut donner au Mali, si on ne veut pas du nom Djoliba, le nom KOULOUBA ou NIARÉLA. En tout cas, il faut songer à revoir le nom Mali.

    • Pourquoi pas la Republique du Wassoulou ou la Republique du Kenedougou ou la Republique de Koumbi Saleh. A vous de choisir!

  4. CHERS F R ÈRES et SOEURS DES SYNDICATS DES TRAVAILLEURS,

    Négocions, entendons-nous sur ce qui est possible, attaquons-nous à l’essentiel et sauvons notre pays de la crise multiforme dans laquelle il est embourbé. Les concessions du gouvernement constituent un excellent point de départ avant la conférence sociale (arbitrage global) annoncée pour le premier trimestre 2021. Optons pour la cohésion et l’entente sur ce qui est possible afin d’avancer, ensemble, pour un Mali nouveau.

    Sur le front social, plusieurs grèves ont démarré.

    La principale centrale syndicale, l’UNTN (Union Nationale des Travailleurs du Mali), a démarré une nouvelle grève de cinq jours s’étendant du 14 au 18 décembre 2020.

    Avec l’échec des négociations avec le gouvernement et son désaccord avec le message du Président de la transition lors de sa sortie médiatique le 14 décembre 2020 en marge de l’investiture du Président Ivoirien, pour son troisième mandat, l’UNTM durcit sa position.

    Ses revendications sont, entre autres, l’harmonisation des grilles salariales des agents de l’État, l’octroi des primes et des indemnités, la question de l’office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI) et la situation des travailleurs compressés dans les années 80.

    Intéressons-nous à l’harmonisation des grilles salariales des agents de l’État.

    A niveau de diplômes égal, cette harmonisation des grilles salariales est très délicate. Les cabinets de recrutement des ressources humaines au niveau mondial ont essayé, sans y arriver, une telle harmonisation des grilles salariales à niveau égal.

    Pour les agents de l’État, la difficulté de cette harmonisation est réelle dans toutes les administrations des États au niveau mondial. Ceci est dû à plusieurs facteurs dont certains sont liés aux connaissances et profils différents et/ou aux caractéristiques intrinsèques des diplômes qui sont différentes dont la difficulté d’obtention de certains et leurs niveaux d’entrée très sélectifs. C’est pourquoi, à niveau égal, certains diplômes sont plus cotés et plus appréciés que d’autres, donc, les salaires correspondants sont nettement plus élevés.

    Voilà pourquoi, chers f r ères et sœurs des syndicats, il est très difficile, voire impossible, d’harmoniser les grilles salariales des agents de la fonction publique.

    En cette période de transition, optons pour la cohésion et l’entente sur ce qui est possible afin d’avancer, ensemble, pour un Mali nouveau dans lequel les travailleurs sont considérés et sont conscients de leurs droits et de la différence de salaires liée à la différence de leurs grilles salariales, de la spécificité de leurs diplômes et/ou de leurs expertises. Donc, même à niveau égal et à profils différents, grilles salariales différentes, donc, salaires différents.

    Négocions et entendons-nous sur ce qui est possible, attaquons-nous à l’essentiel et sauvons notre pays de la crise multiforme dans laquelle il est embourbé.

    Chacun(ne) doit jouer sa partition. Le droit de grève peut être utilisé à tout moment mais la crise ne nous fait pas de cadeaux, serrons-nous les coudes en ces moments difficiles et avanÇons unis pour un Mali nouveau de paix et de prospérité.

    Bien cordialement
    Dr Anasser Ag Rhissa
    Expert TIC, Gouvernance et Sécurité, TEL 78731461

    • Les militaires du CNSP doivent donner le bon exemple. Pour le moment tel n’est pas le cas! ILS SONT TRES GOURMANDS. ILS VEULENT AVOIR TOUT ET MAINTENANT!!!! AUJOURD’HUI, ASSIMI ET SON CNSP SON LE PLUS GRAND PROBLEME QUE LE MALI A!!!! ILS DOIVENT CHANGER DE COMPORTEMENT OU QUITTER LA SCENE!!!! Si ce qu’ils sont entrain de faire est ce qu’ils appellent …. sauver le Mali, ANYAFARA OUMA. OUKATA KABO ANKOUNA!!!!!!

  5. Amadou DIARRA, Ingénieur des Mines 16 Déc 2020 at 18:26 ;

    ” … Qu’il change le nom de la République du Mali et qu’il propose le nom de la République du Djoliba (faisant allusion au fleuve Djoliba), car le nom Mali n’est pas un bon nom, l’hypopotam n’a jamais eu pitié de ses progénitures (ses enfants)… ” …///…

    :
    Ce n’est pas à un DIARRA, Bamanan pur jus, qu’on va expliquer la signification du mot ” Djoli -Bâ “, DJOLIBA.
    Pour les Maliens qui ne parlent pas Bambara ( il y en a ). Djoli – Bâ, peut vouloir dire ” Fleuve de sang “, traduit en Français.
    Tu voudrait donner ce NOM à ton pays… ?
    Dommage que le NOM ” NIGER ” soit déjà pris. Ça aurait fait l’affaire !
    Diarraké, tu viens de donner à un Touramansi que je suis de me moquer des Khonté.

    Si tu veux, on peut lui donner le NOM ” SANGARAN “. Le pays d’où viendraient les DIARRA.
    Amadou DIARRA…, i DIARRA ” Sangaranga “.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  6. Amadou DIARRA, Ingénieur des Mines 16 Déc 2020 at 18:26 ;

    ” … Qu’il change le nom de la République du Mali et qu’il propose le nom de la République du Djoliba (faisant allusion au fleuve Djoliba), car le nom Mali n’est pas un bon nom, l’hypopotam n’a jamais eu pitié de ses progénitures (ses enfants)… ” …///…

    :
    Ce n’est pas à un DIARRA, Bamanan pur jus, qu’on va expliquer la signification du mot ” Djoli -Bâ “, DJOLIBA.
    Pour les Maliens qui ne parlent pas Bambara ( il y en a ). Djoli – Bâ, peut vouloir dire ” Fleuve de sang “, traduit en Français.
    Tu voudrait donner ce NOM à ton pays… ?
    Dommage que le NOM ” NIGER ” soit déjà pris. Ça aurait fait l’affaire !
    Diarraké, tu viens de donner à un Touramansi que je suis de me moquer des Khonté.

    Si ti veux, on peut lui donner le NOM ” SANGARAN “. Le pays d’où viendraient les DIARRA.
    Amadou DIARRA…, i DIARRA ” Sangaranga “.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  7. J’ai toujours dénoncé les tares de notre pays sur ce réseau même au temps d’IBK, mais toi le ROI BITON sans royaume, tu l’as toujours encouragé aveuglément. Nos opinions sont largement différentes, moi je dénonce les problèmes qui font que mon pays recule tous les jours et toi tu continues à soutenir un régime déchu pour incompétence. Je l’ai toujours dit sur ce réseau, laissons les vieux de 60 ans et plus se reposer et confions ce pays aux jeunes qui ont les compétences nécessaires pour le gérer : Mamadou Igor DIARRA, Dramane DEMBÉLÉ, Modibo Mao MACALOU, Arouna Modibo TOURÉ dit Papou, Oumar Tatam LY, Abdel Kader MAÏGA. Ils peuvent bien sortir ce pays de l’ornière, ils l’ont fait à d’autres niveaux. Au Mali, on aime les beaux discours que le travail.

    • Je constate que les vieux sont beaucoup plus sages, beaucoup plus strateges et beaucoup moins corrompus que plusieurs des jeunes qui sont a’ la surface! Sanogo est un jeune. Je l’ai defendu ici sur maliweb. J’avais meme pris le pseudo capitaine Sanogo puis General Sanogo pendant longtemps. C’est bien maliweb qui etait traumatise’ par mon pseudo General Sanogo, qui decida de me donner le pseudo LE ROI BITON DE SEGOU! J’ai bien critique’ le regime IBK DANS LE TEMPS. j’AI CHANGE’ DE POSITION EN DECIDANT DE SOUTENIR NOTRE BOUA NATIONAL PARCE QUE JE ME SUIS RENDU COMPTE QUE PLUSIEURS ACTES DIRIGE’S CONTRE LE PRESIDENT IBK ETAIENT ANCRE’S DANS
      L’ ETHNOCENTRISME, LE RACISME ET LA MECHANCETE’!!!! HARI SINI JE SOUTIENDRAI IBK!!!!! LE REGIME IBK EST MILLE FOIS MEILLEUR QUE L’ACTUEL REGIME!!!!!! CES JEUNES FELONS ARME’S, DROGUE’S ET AGITE’S NE SAVENT POINT CE QU’ILS SONT ENTRAIN DE FAIRE. ILS SONT ENTRAIN DE PRENDRE DES CAISSES DE L’ETAT N’IMPORTE COMMENT ET ILS SONT ENTRAIN DE NOMMER N’IMPORTE COMMENT!!!! QU’ATTENDEZ-VOUS DES DROGUE’S QUI ONT COMME IDEOLOGUE UN TRUAND DE PREMIERE CLASSE ET UN VAGABOND DU NOM DE KAOU DJIM!!!!!
      AMADOU DIARRA, UN INTELLECTUEL DOIT RESTER HONNETE!!! JE NE DIRAI RIEN DE MAUVAIS A’ BAH DAW PARCE QUE JE SAIS QU’IL N’A AUCUN POUVOIR. CE SONT CEUX QUI L’ONT NOMME’ QUI FONT LA PLUIE ET LE BEAU TEMPS. BAH DAW FAIT CE QU’ILS VEULENT!!!
      JE DIS HAUT ET FORT AUX JEUNES DROGUE’S QU’ILS N’INSTALLERONT PAS LA PEUR DANS LES COEURS DES MALIENNES ET DES MALIENS! IL N’ Y AURA PLUS DE DICTATURE AU MALI!!!!!
      AMADOU, TU DOIS ETRE FOU POUR DEMANDER QU’ON CHANGE LE NOM DE NOTRE FASO!!!!! YOU JUST DON’T KNOW ANY BETTER!!!!!

  8. Sangare 16 Déc 2020 at 20:22 ;

    ” … les responsables des partis politiques.
    TOUS LES RESPONSABLES DE PARTI POLITIQUE N’ONT,DEPUIS LE DÉBUT DE LA TRANSITION, MANIFESTÉ AUCUNE ADVERSITÉ ENVERS LE PRÉSIDENT DE LA TRANSITION.
    C’est plutôt NBA DAW qui s’éloigne d’eux.
    Ne confonder pas les activités syndicales et celles politiques.
    Il n’y a aucune activité politique contre les autorités de la transition… ” …///…

    :
    Tu le sais bien ” sangare”… En ce moment, ou depuis le PUTSCH du 18 Août ( très pacifique, zéro violence, zéro mort ). Les POLITIQUES et leurs PARTIS politiques sont très discrets. Ils n’osent pas trop sortir du bois. Car, ils savent qu’ils n’ont pas tellement la côte auprès des POPULATIONS Maliennes.
    Ces Populations Maliennes qui ne les ont pas en estime, parce qu’elles savent que si on en est là, c’est parce que les POLITIQUES ont échoué.
    Il n’y a plus en effet que le M5-RFP qui fait figure de Parti politique qui ose la parole critique à l’égard de la TRANSITION.
    Et en fait, ce n’est même plus le M5-RFP dans son ensemble. Mais uniquement le COMITÉ STRATÉGIQUE du M5-RFP. Le PEUPLE qui suivait le M5-RFP est maintenant pour le soutien à la TRANSITION.
    Éh oui ” sangare “, tu ne veux pas l’admettre, mais c’est bien aux SYNDICATS que Bah NDAW a affaire.
    Et chacun sait que ceux qui appellent à la grève, comme ceux qui sont en grève illimité…, ils sont de mèche avec les PARTIS POLITIQUES, surtout ceux qui étaient au POUVOIR jusqu’au 18 Août dernier. Les PARTIS POLITIQUES, eux même ne pouvant pas sortir du bois à cause de leur impopularité en ce moment, ils envoient les SYNDICATS au Front social contre la TRANSITION.
    Ils craignent de pas pouvoir gagner les prochaine élections générales… Des fois qu’un illustre inconnu sortirait de nulle part pour se présenter à l’élection présidentielle et la gagnerait… Comme Emmanuel MACRON en FRNCE… ?

    Vivement le Mali pour nous tous.

  9. L’ exilé dans le pays de l’Oncle SAM le pseudo nom ROI BITON DE SEGOU, mon message ne s’adresse pas uniquement aux gens qui ont détourné pendant le régime d’IBK, mais à tous ceux qui ont détourné les deniers publics et qui continuent à le faire. On parle du nouveau Mali, çà ne peut se construire qu’avec de nouveaux Maliens qui sont prêts à se sacrifier pour leur pays. Tout le monde parle aujourd’hui des États-Unis première puissance économique et militaire, les américains se sont sacrifiés pour faire de leur pays ce qu’il est aujourd’hui. J’aimerais que mon père, Tonton Bah N’DAW réunit toutes les conditions pour mettre les travailleurs dans leurs droits, mais aux travailleurs aussi de faire leurs devoirs. Quand tu as besoin aujourd’hui d’un service au niveau d’une administration publique qui ne depasse pas 45 minutes, on te fera trainer pendant une semaine, soit le secrétaire n’est pas à l’heure à son poste, soit le Directeur n’est pas arrivé au travail, même sa secrétaire ne sais pas pour quelle raison, soit l’agent qui doit traiter le dossier n’est pas arrivé non seulement à l’heure et pourqu’il s’intéresse au dossier, il faut mettre quelque chose la-dessus. Le Premier Ministre et les différents Ministres après cette grève doivent faire souvent des visites inopinés au niveau des différents services relevant de leurs départements et ils s’en rendront compte. L’excellent travailleur qui vient à l’heure et qui fait correctement son travail n’est pas du tout recompensé, même une simple médaille, mais le mauvais travailleur qui ne vient pas à l’heure au travail est bien noté, bénéficie de tous les privilèges du service, est même décoré et au bout du compte est même promu à des postes de responsabilité. Comment dans ces conditions, on veut que les gens croient à leur pays, quand le mérite n’est pas du tout récompensé, même par une simple félicitation ou un merci pour le travail bien fait.

    • SELECTIVE MORALE OUTRAGE!!!!! Si tu as detourne’ avant ou apres le regime IBK, AMADOU DIARRA VOUS DIT QUE C’EST OK! En d’autres termes, on peut balancer 6 milliards de FCFA pour alimenter les caisses des terroristes afin d’obtenir la liberation de Soumaila Cisse’! On peut meme acheter un avion sans demander l’avis du peuple ou ses representants! COMME TOUTES LES BETISES SONT ACCEPTABLES DANS LE MONDE D’AMADOU DIARRA, UN SEUL HOMME SE DONNE LE DROIT DE NOMMER 121 CONSEILLERS NATIONAUX!
      Amadou, SABALI! L’ANCIEN COMBATTANT BAH DAW SE CHERCHE!
      C’EST AUJOURD’HUI QUE TU AS SU QUE NOS ADMINISTRATIONS EN AFRIQUE NE TRAVAILLENT PAS?
      TU NOUS LAISSERAS RESPIRER!!! BAH DAW A’ AFFAIRE A’ DES JEUNES AGITE’S ET DROGUE’S!!!! IL FAUT ABSOLUMENT ETRE DROGUE’ POUR POSER CERTAIN ACTES!!!

  10. L’ exilé dans le pays de l’Oncle SAM le pseudo nom ROI BITON DE SEGOU, mon message ne s’adresse pas uniquement aux gens qui ont détourné pendant le régime d’IBK, mais à tous ceux qui ont détourné les deniers publics et qui continuent à le faire. On parle du nouveau Mali, çà ne peut se construire qu’avec de nouveaux Maliens qui sont prêts à se sacrifier pour leur pays. Tout le monde parle aujourd’hui des États-Unis première puissance économique et militaire, les américains se sont sacrifiés pour faire de leur pays ce qu’il est aujourd’hui. J’aimerais que mon père, Tonton Bah N’DAW réunit toutes les conditions pour mettre les travailleurs dans leurs droits, mais aux travailleurs aussi de faire leurs devoirs. Quand tu as besoin aujourd’hui d’un service au niveau d’une administration publique qui ne depasse pas 45 minutes, on te fera trainer pendant une semaine, soit le secrétaire n’est pas à l’heure à son poste, soit le Directeur n’est pas arrivée au travail, même sa secrétaire ne sais pas pour quelle raison, soit l’agent qui doit traiter le dossier n’est pas arrivé non seulement à l’heure et pourqu’il s’intéresse au dossier, il faut mettre quelque chose la-dessus. Le Premier Ministre et les différents Ministres après cette grève doivent faire souvent des visites inopinés au niveau des différents services relevant de leurs départements et ils s’en rendront compte. L’excellent travailleur qui vient à l’heure et qui fait correctement son travail n’est pas du tout recompensé, même une simple médaille, mais le mauvais travailleur qui ne vient pas à l’heure au travail est bien noté, bénéficie de tous les privilèges du service, est même décoré et au bout du compte est même promu à des postes de responsabilité. Comment dans ces conditions, on veut que les gens croient à leur pays, quand le mérite n’est pas du tout récompensé, même par une simple félicitation ou un merci pour le travail bien fait.

  11. BAMAKÉ
    “Laisser les coudées franches à NBA DAW en arrêtant les appels à la grève”!!!!
    L’adversaire politique d’une autorité politique qui incarne l’État n’est pas les syndicats, mais les responsables des partis politiques.
    TOUS LES RESPONSABLES DE PARTI POLITIQUE N’ONT,DEPUIS LE DÉBUT DE LA TRANSITION, MANIFESTÉ AUCUNE ADVERSITÉ ENVERS LE PRÉSIDENT DE LA TRANSITION.
    C’est plutôt NBA DAW qui s’éloigne d’eux.
    Ne confonder pas les activités syndicales et celles politiques.
    Il n’y a aucune activité politique contre les autorités de la transition.
    Même le M5-RFP, malgré les humiliations répétitives,évite d’affronter les autorités de la transition.
    NBA DAW EST ENTRAIN D’AFFRONTER LES CONSÉQUENCES DE SON INCOMPÉTENCE À GÉRER L’ÉTAT puisque les revendications des syndicalistes sont légitimes.
    Il reconnaît naturellement que le pays vit une situation très difficile.
    Mais qu’il le montre dans ses activités étatiques au lieu d’accuser lâchement les syndicalistes.
    Qu’il commence d’abord à prendre des décisions qui prouvent que chaque denier public compte.
    AU LIEU DE S’OPPOSER À LA SIGNATURE DES DÉCRETS QUI TENDENT À AUGMENTER LES DÉPENSES PUBLIQUES,DE PERMETTRE UNE INCLUSION DE TOUTES LES FORCES POLITIQUES, IL PRÉFÈRE S’ATTAQUER AUX SYNDICALISTES.
    C’est à l’autorité politique d’éviter les grèves soit en acceptant les revendications, soit en négociant une trêve qui exige une contrepartie de la bonne gestion des maigres ressources de l’État.
    NBA DAW n’arrive pas à comprendre ainsi.
    Il pense que les syndicalistes doivent avoir le patriotisme d’arrêter tout mouvement du fait du moment tragique pendant que les militaires et ses alliés refusent de doser les dépenses publiques.
    L’intelligence politique exige que NBA DAW cherche à rencontrer les dirigeants des différents syndicats afin d’espérer à les convaincre d’arrêter tout mouvement le temps que le gouvernement s’organise à remettre de l’ordre dans les finances publiques en ce qui concerne les revendications d’ordre financier,s’engager à satisfaire les revendications liées au fonctionnement régulier des services publics.
    C’est à l’État d’éviter les grèves, pas les syndicalistes qui sont pressés par leurs militants du fait de l’attitude révoltante des gouvernants dans la gestion des finances publiques.
    Le militaire à la retraite semble ne pas comprendre ainsi.
    Il se complique la tâche comme un amateur de football qui attaque sans assurer ses défenses.
    La multiplication des mouvements est inévitable, si NBA DAW ne s’entoure pas des HOMMES POLITIQUES AGUERRIS.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  12. Bah Daw n’a pas besoin de demissionner. Il doit plutot travailler sur sa methode de communiquer avec le monde politique et le syndicat. Je lui conseillerais les elements suivants:
    “…. 1- Personalize communication
    2- Listen to and act on feedback
    3- Take some time to respond
    4- Actively engage your listener
    5- Make Communication a top priority
    6- Ensure understanding from both ends
    7- Maintain eye contact while speaking
    8- Use nonverbal communication techniques
    9- Time your jokes appropriately
    10- Simplify your answers as much as possible
    11- Be honest
    12- Over-communicate at all time
    13- If possible avoid visual aids while speaking
    Ce sont des techniques que j’enseigne regulierement a’ mes eleves! J’aimerais penser que les dirigeants de notre faso maitrisent chacune des techniques cite’es plus haut!!!
    LES EMOTIONS, LES INSULTES ET LES MENACES DOIVENT ETRE MISES A’ COTE’!!!! PERSONNE NE FERA LE MALI A’ LA PLACE DES MALIENNES ET DES MALIENS! VOUS ETES CONDAMNE’S A’ TRAVAILLER ENSEMBLE POUR FAIRE SORTIR NOTRE FASO DE L’IMPASSE!!!!

  13. Je demande solennellement à mon père (il est rentré le même jour dans l’armée que mon Feu père et ils ont travaillé ensemble dans l’armée de l’air), le Président de la transition Tonton Bah N’DAW sur qui nous fondons beaucoup d’espoir, qu’il commence à mettre rapidement aux arrêts tous ceux qui ont détourné l’argent publique, ils ne sont pas cachés et on sait où les retrouver, qu’ils remboursent jusqu’au dernier centime l’argent du contribuable Malien. Qu’il demande au Ministre de la fonction publique, au Ministre de la Défense et au Ministre de la sécurité intérieure de débuter au plus tard le 25 Janvier 2021, un contrôle physique des agents de la fonction publique et des forces armées et de sécurité, ils existent dans la fonction publique plus de 15 000 fonctionnaires fictifs et le même nombre au niveau des forces armées et de sécurité. D’après l’excellent économiste Modibo Mao MACALOU, l’état débourse dans les salaires chaque année 700 Milliards de F CFA, je ne sais pas pour quel résultat ? Çà circule aussi à travers le pays, que le Président de la transition, mon père Tonton Bah N’DAW touche comme fond de souveraineté 150 Millions de FCFA par mois et qu’il a décidé de donner au Vice Président 50 Millions de FCFA par mois sur ce fond, si celà s’avère vrai, en guise de solidarité nationale, qu’il amène son salaire y compris son fond de souveraineté à 8 Millions de FCFA. Qu’il donne 6 Millions de FCFA comme salaire mensuel à son Vice-président, 4 Millions de FCFA comme salaire mensuel au Premier Ministre, 1 Million 500 Milles FCFA comme salaire mensuel aux Ministres et 500 Milles FCFA comme salaire mensuel aux 121 membres du CNT et que celà soit instituer. Qu’il change le nom de la République du Mali et qu’il propose le nom de la République du Djoliba (faisant allusion au fleuve Djoliba), car le nom Mali n’est pas un bon nom, l’hypopotam n’a jamais eu pitié de ses progénitures (ses enfants). Enfin, qu’il demande au Premier Ministre d’interroger le logiciel de gestion des agents de la fonction publique qui avait été acheté à son temps par Feu le Président Amadou Toumani TOURÉ. Dans ce logiciel qui dresse la carrière des Agents de la fonction publique, il y trouvera sûrement de très bons cadres secteurs d’activités par secteurs d’activités qui pourront lui aider dans le redressement du pays s’ils sont désignés comme Ministre, Secrétaire Général, Chef de Cabinet, Conseiller Technique, Directeur National ou Directeur Général. Présentement les choix se font par clientélisme et non par compétence et ce qui viennent à ces responsabilités, comme ils ne sont pas l’homme qu’il faut à la place qu’il faut, ne prennent que de mauvaises décisions qui joueront sûrement sur l’évolution du pays. Pour le gouvernement de transition, il pense qu’ils ne sont qu’à 3 mois et pour le peuple 3 mois sur 18 mois c’est trop et rien ne bouge. Il faut que mon père, le Président de la transition Tonton Bah N’DAW prend de fortes décisions à son retour de voyage, çà ne peut pas continuer comme çà. J’aimerai lui rencontrer pour l’informer de ce qui se passe dans le pays, parcequ’il me semble qu’il n’est pas bien informé des réalités du pays et lui éviter les mêmes erreurs que son prédécesseur, mais je ne sais pas comment ?

    • Amadou, SABALI!!!!
      EST-CE QU’IL PEUT METTRE AUX ARRETS LES JEUNES MILITAIRES DE KATI QUI L’ONT NOMME’ PRESIDENT DE LA TRANSITION? OUBIEN TU VAS NOUS FAIRE CROIRE QU’ILS N’ONT PAS DETOURNE’ DEPUIS LE 18 AOUT 2020!!!
      ON NE PEUT PAS ARRETER LES GENS ARBITRAIREMENT! IL Y A DES JUGES AU MALI!!!!!!!!!
      AMADOU, CES JEUNES MILITAIRES QUI SE SONT EMPARE’S DE LA REPUBLIQUE SONT TRES LOIN D’ETRE CLEAN!!!!! JE VOUS CHOQUERAI EN VOUS DISANT QUE LE REGIME IBK EST MOINS CORROMPU QUE L’ACTUEL REGIME DE LA TRANSITION!!!!!!!
      “LE POUVOIR CORROMPT ET LE POUVOIR ABSOLU CORROMPT ABSOLUMENT.”
      AMADOU, TWO WRONGS DON’T MAKE A RIGHT!!!! SI ON DOIT JUGER LES GENS QUI ONT DETOURNE’ DES MILLIARDS DE FCFA DES CAISSES DE L’ETAT, NE PENSEZ-VOUS PAS QU’ON DOIT EGALEMENT JUGER LES GENS QUI ONT DETOURNE’ L’ETAT TOUT ENTIER PAR LE CANAL D’UN COUP D’ETAT?????
      UN INTELLECTUEL DOIT RESTER HONNETE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  14. Mes amis, n’oubliez pas que notre faso est toujours dans l’impasse! Ce n’est pas parce que Bah Daw a fait une declaration qu’il faut faire tomber le ciel. J’avoue etre d’accord avec lui quand il dit qu’il faut etre mentalement deregle’ pour parler de greve pendant cette periode tres difficile pour notre faso. J’ajoute rapidement que je ne suis pas d’accord avec lui lorsqu’il menace les travailleurs. La greve est reconnue par la Constitution du Mali. JE CONSEILLERAIS AUX SYNDICALISTES DE METTRE FIN A’ LEUR GREVE POUR DES RAISONS EVIDENTES! JE CONSEILLERAIS A’ BAH DAW DE RETIRER SES MOTS ET PRESENTER SES EXCUSES! PRESENTER DES EXCUSES N’EST PAS UN SIGNE DE FAIBLESSE!!!
    C’EST IMPORTANT DE SAVOIR COMMENT COMMUNIQUER!
    BAH DAW, VOUS N’ETES PAS DANS UN CAMP MILITAIRE!!!!! VOUS AVEZ AFFAIRE A’ DES POLITICIENS ET DES TRAVAILLEURS!!!! CERTAINS PARMI EUX NE SAVENT RIEN DE LA DISCIPLINE MILITAIRE! VOUS ETES SUR LEUR TERRAIN. QUAND ON EST A’ ROME, ON FAIT COMME LES ROMAIN!!! JE VOUS CONSEILLE D’ABANDONNER LE LANGAGE MILITAIRE ET UTILISER UN LANGAGE QU’ILS PEUVENT COMPRENDRE ET ACCEPTER!
    Winton Churchill a dit: ” … The least important is what you said. Next is how it was said. The most important is who said it.”

  15. Sangare 16 Déc 2020 at 13:50 ;

    ” … CEUX QUI VEULENT LE POUVOIR pensent qu’il faut organiser les élections de façon transparente et sincère.
    CEUX QUI VEULENT LE POUVOIR se soucient de la légitimité de l’autorité politique car nécessaire pour exécuter des programmes ambitieux.
    CEUX QUI VEULENT LE POUVOIR espèrent des réformes nécessaires… ” … ///…

    :
    ” … CEUX QUI VEULENT LE POUVOIR espèrent des réformes nécessaires… ” Mais encore faut-il que vous lui laissiez le temps à la TRANSITION d’opérer ces reformes que vous réclamez.
    Encore faut-il que vous lui laissiez les coudés franches en arrêtant les appels à la grève, les grèves et ces multitudes de revendications que vous n’avez pas osés formuler du temps du Président IBK et des ses Prédécesseurs.
    Le seul Syndicat qui a de tout temps revendiqué chaque fois que nécessaire…, et cela sans discrimination aucune de Régimes…, et peu importe qui est au POUVOIR à Koulouba…, c’est le Syndicat des Enseignants du FONDAMENTAL. Du POUVOIR de GMT ( même les aller-Retour en prison ne les ont pas dissuadés )…, jusqu’au POUVOIR d’IBK en passant par AOK et ATT.
    Bah NDAW est bien l’HOMME qu’on nous a décrit. C’est à dire l’HOMME qui ne va pas se laisser faire et qui va nous organiser des élections sincères et transparentes…
    Vous aimeriez bien le voir rendre le tablier plutôt que prévu. Dans l’espoir qu’on vous serve le POUVOIR sur un plateau. Eh bien non, mon Gars… ! Va falloir aller le chercher en passant par la voie des urnes comme l’a fait AOK.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  16. Sangare 16 Déc 2020 at 13:50 ;

    ” … CEUX QUI VEULENT LE POUVOIR pensent qu’il faut organiser les élections de façon transparente et sincère.
    CEUX QUI VEULENT LE POUVOIR se soucient de la légitimité de l’autorité politique car nécessaire pour exécuter des programmes ambitieux.
    CEUX QUI VEULENT LE POUVOIR espèrent des réformes nécessaires… ” … ///…

    :
    ” … CEUX QUI VEULENT LE POUVOIR espèrent à des réformes nécessaires… ” Mais encore faut-il que vous lui laissiez le temps à la TRANSITION d’opérer ces reformes que vous réclamez.
    Encore faut-il que vous lui laissiez les coudés franches en arrêtant les appels à la grève, les grèves et ces multitudes de revendications que vous n’avez pas osés formuler du temps du Président IBK et des ses Prédécesseurs.
    Le seul Syndicat qui a de tout temps revendiqué chaque fois que nécessaire…, et cela sans discrimination aucune de Régimes…, et peu importe qui est au POUVOIR à Koulouba…, c’est le Syndicat des Enseignants du FONDAMENTAL. Du POUVOIR de GMT ( même les aller-Retour en prison ne les ont pas dissuadés )…, jusqu’au POUVOIR d’IBK en passant par AOK et ATT.
    Bah NDAW est bien l’HOMME qu’on nous a décrit. C’est à dire l’HOMME qui ne va pas se laisser faire et qui va nous organiser des élections sincères et transparentes…
    Vous aimeriez bien le voir rendre le tablier plutôt que prévu. Dans l’espoir qu’on vous serve le POUVOIR sur un plateau. Eh bien non, mon Gars… ! Va falloir aller le chercher en passant par la voie des urnes comme l’a fait AOK.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  17. La démission de bâ ndaw est un montage des ennemis de la transition .Il ne le fera pas il est là pour 18 mois tous çà pour c est de l intox Malgré les attentes les maliens patriotes sont derrière les autorités de la transitions Vous avez aussi le soutien de la communauté internationale et des partenaires du mali .Le mali vit une situation exceptionnel ,donc tout ne pas être parfait comme on l aurait On a voulu coûte que coûte le changement de régime sans penser aux conséquences et aux incertitudes Menageons avec ses autorités pour sortir le pays de la crise ici c est la l’égalité qui prime en attendant l élection d autorités légitimes .Certes on veut plus de faits surtout en sécurité mais les autorités n ont pas un kilisi ou Formule magique pour résoudre tous les maux du mali en un laps de temps .Nous n avons pas écouter les avertissement de la CEDEAO dons assumons nous Vive la paix la cohésion ,la justice, le pardon,le sécurité, la solidarité au mali et en Afrique

  18. BAMAKE
    CEUX QUI VEULENT LE POUVOIR pensent qu’il faut organiser les élections de façon transparente et sincère.
    CEUX QUI VEULENT LE POUVOIR se soucient de la légitimité de l’autorité politique car nécessaire pour exécuter des programmes ambitieux.
    CEUX QUI VEULENT LE POUVOIR espèrent des réformes nécessaires de cette transition pour qu’on dissocie le rôle du politique de celui des juges afin que les hommes politiques ne soient pas tout le temps jugé par son aisance financière alors qu’il doit l’être par l’exécution de son programme.
    ALPHA OUMAR KONARE est allé battre campagne après être sûr que la transition est engagée sur de bon chemin puisque ses représentants siégeaient et dans le gouvernement de transition et dans l’organe législatif de la transition.
    Cette transition a décidé d’écarter la classe politique comme si elle n’est pas concernée.
    NBA DAW ASSISTE À CETTE FORFAITURE.
    Est-il réellement l’homme qu’on nous a décrit?
    L’homme politique qui va décider de laisser les autorités de la transition gérer le pays croyant naïvement qu’ils vont organiser les élections sincères et transparentes,s’engager à battre campagne est entrain de jeter l’argent de son parti.
    C’est un pléonasme de dire que les hommes politiques sont pressés d’avoir le pouvoir.
    UN HOMME POLITIQUE QUI NE NOURRIT PAS L’AMBITION D’EXERCER LE POUVOIR NE FAIT PAS LA POLITIQUE,MAIS L’HUMANISME.
    C’est pour cela l’attitude du président de la transition est surveillée comme le lait sur le feu.
    Va t’il se laisser manipuler par le clan autour de MAHMOUD DICKO qui a certainement scellé un accord avec les quatre officiers supérieurs dont l’ambition est d’imposer un candidat?
    Ou va t’il organiser les élections sincères et transparentes comme l’a fait ATT en 1992 sans se choisir un candidat?
    Ces questions résument les préoccupations des maliens qui pensent aux intérêts supérieurs du Mali, pas de ceux qui supportent des parents qui ont une place aux côtés des militaires.
    Il n’y a pas de doute que le processus de mis en place des organes de la transition montre que l’intention est d’imposer un candidat aux maliens.
    Pousser les hommes politiques à arrêter de s’intéresser à la gestion de la transition, c’est exprimer l’intention de confisquer le pouvoir.
    Ceux qui sont intéressés par la conquête du pouvoir doivent être les premiers à être associés à la gestion de la transition.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Sangare tu as tout a fait raison et c’est a cause de tout ca que l’on a mis la fille d’Alpha Omar Konare dans le gouvernement de transition comme Ministre de l’ Artisanat, la Culture et le Tourisme.

    • LE ROI BITON DE SEGOU FELICITE SA PREMIERE FILLE NC QUI VIENT D'ETRE ACCEPTE'E PAR UNE AUTRE UNIVERSITE' AMERICAINE AVEC UNE BOURSE DE $ 120 000 SUR UNE PERIODE DE 4 ANS!

      Sangare, les contextes sont tres differents. LE MALI DE 1991 N’ETAIT PAS OCCUPE’ A’ PRES DE 70% PAR DES DJIHADISTES! LES TOMBEURS DE MOUSSA SAVAIENT COMMENT L’ETAT FONCTIONNAIT. ILS SAVAIENT DONC COMMENT EVITER CERTAINES ERREURS. LES ACTEURS DU MOUVEMENT DEMOCRATIQUE DE 1991 ETAIENT INTELLECTUELS, SINCERES ET AVAIENT DES IDEAUX! Si vous arrivez a’ comparer correctement Alpha Oumar Konare, Aly Nouhoum Diallo, Mohamed Lemine Traore, ATT, Bacary Coulibaly, Souleymane Sidibe’ et Kafougouna Kone’ d’une part a’ Mahmoud Dicko, Choguel Maiga, Cheikh Oumar Sissoko, Oumarou Diarra, Clement Dembele, Assimi, Diaw, Wague’ et Kone’ d’autre part; vous comprendrez pourquoi le transition de 1991 etait une reussite mais celle de 2020 n’arrive toujours pas a’ demarrer!!! Dois-je ajouter que la transition de 1991 avait la benediction de la France mais celle de 2020 se montre hostile a’ la France!!!!!! MOCTAR OUANE AUSSI N’EST PAS ZOUMANA SACKO DE 1991!!!!
      Mes amis, comme on fait son lit, on s ‘ y couche!!!

      • Votre comparaison ne tient pas, parce que vous noyez exprès Choguel et Cheick Oumar Sissoko dans une liste qui n’est intellectuellement pas la leur. Les Alpha, A N Diallo, Med Lamine Traore ne sont point plus intellectuels ni plus au courant des affaires de l’Etat qu’eux.

        • Tout est relatif!!! J’admirais beaucoup Cheikh Oumar Sissoko jusqu’au jour ou’ il a commence’ a’ raconter les idioties…. SISSOKO a’ propos de la France!!!! JE LE CROYAIS PLUS SAGE QUE BEN LE CERVEAU MAIS TOUT INQUE QU’UN SISSOKO NE PEUT JAMAIS ETRE SAGE!!!
          CHOGUEL DOIT REPONDRE A’ L’AFFAIRE ….. DOMICILE MOHAMED ALY BATHILY!!!!!! QUELLE EST SA VERSION DES FAITS???????
          ALPHA, ALY NOUHOUM SONT DES GRANDS INTELLECTUELS. LE DEFUNT MOHAMED LEMINE AUSSI ETAIT UN GRAND INTELLECTUEL!!!

          • Il faut bien lire ce que et Choguel et Cheick Oumar Sissoko ont écrit et dit dans des conférences et autres lettres ouvertes aux Maliens.
            Quand à la France , elle même a reconnu que la façon de faire au Mali est une erreur maintenant que son butin de guerre ( les 2/3 du territoire malien) a été récupéré par l’Algérie.
            Concernant l’affaire du domicile de Bathily, vraiment c’est léger de votre part de même en parler.

            Mon parent Bathily raconte souvent des histoires. C’est lui même qui a invité choguel à venir chez lui.
            Donc selon vous , Choguel envoie des gens tuer Bathio et va li lui meme avec eux?
            Autre chose, si c’était votre ami Boubeye, on aurait pu croire.

            Enfin, ce ne sont pas des djihadistes qui occupent 70% du MALI mais bien l’Algérie. et cela a été rendu facile par le fait que l’armée voulait profiter de l’intervention française pour éliminer certaines populations qui ont un poids démographique terriblement important.

  19. Nous avons oublie qu’il ya quelques jours seulement que nous apprenions que Ba Ndaw a refuse une partie de son salaire, et maintenant les amis de Boua le ventru IBK ne sont pas contents car il ne peut plus voyager pour aller se faire curer sa vieille cirrhose alcoolique dans l’avion qu’il a achete a trois prix differents dans la grande surfacturation, tournons la page sur Boua le ventru et mettons-le, sa famille, ses amis et ses regimes devant la justice Malienne pour repondre de leurs crimes de sang et economiques. C’est pourquoi j’ai dit qu’au dela du “Mali Kura” nous avons besoin de “Maliden Kuraw”

  20. C’est un récidiviste impénitent…….

    Le propre du Dosokoro c’est mordre donc l’habitude est une seconde nature.

    Cependant un conseil au novice Assimi GOITA : tu embarque illico presto, ton oncle retraité du village et tu le dépose dans son champ de manioc de Zebala…..

  21. Démissionnera pas, qui est fou avec 150millions de fonds de souveraineté, il devient milliardaire au bout des 1mois. Seulement lui comme tout cnsp sont des amateurs et ils ont le malheur de ne pas avoir choisi des maliens compétents pour les conseiller.ils continuent avec le même clientélisme de ibk,et malheureusement pour ce pays

  22. Démissionner ,vous vous amusez ,150millions par mois de fonds de souveraineté, qui est fou?il ne démissionnera point cette fois, au bout des 18mois il esr milliardaire. Seulement lui comme tout cnsp sont des amateurs et ils ont le malheur de ne pas s entourer de gens compétents. Ils ont continué avec le clientélisme de ibk malheureusement, c esr le pays qui est perdant ds tput ca.

  23. Qui est fou ? On ne démissionne pas quand il y a 150millions par mois de fonds de souveraineté en jeu.apres les 18mois il est milliardaire sans rien faire. Fonds de souveraineté signifie que chaque mois on mandate 150millions,on lui remet et il en fait ce qu il veut, car ce montant esr exonéré de tout contrôle, aucune inspection ne peut auditer ce argent. Donc il en fait ce qu il veut. Vous comprenez que ds ces conditions il est difficile pour un malien de démissionner.

  24. Pourquoi il démissionne ? À cause des ces fainéants qui ils veulent pas travailler, le gouvernement a le droit de renvoyer chez eux comme notre chere pays voisin qui a été faire plus de mille fonctionnaires au chômage sans indemnité de chômage !!!

  25. MERCI BEAUCOUP BAMAKE pour ton intelligence, nous allons lutter ensemble pour sortir le Mali de la transition et le remettre sur la voie la democratie, une democratie reelle pilotee par les “Malidens Kuraw” qui sont patriotes et egalitaires, antisegregationistes et antiracistes.

  26. 150 millions gratis et un avion pour voyager tranquille. Pourquoi va t il démissionner? Tous les fainéants réagissent ainsi. Les putschistes ont réveillé un bras cassés, et signé un deal avec lui pour qu’il dorme pendant quelques mois et se remplir les poches sans oublier une deuxième retraite paisible.
    Tout le monde est passé à côté, ce président ne va rien changer au Mali. C’est simplement une marionnette…

  27. TOUS DEBOUT DERRIERE LA TRANSITION AU MALI POUR BARRER LA ROUTE AUX ENNEMIS DE LA NATION.
    DES POLITICIENS DECHUS NE VOUDRAIENT PAS VOIR LEUR PAGE TOURNEE AUSSI FACILEMENT
    DES GENERAUX QUI MANAGEAIENT SUR LA TABLE DES POUVOIRS PRECEDENST AVEC LESQUELS ILS SONT RENDUS COUPABLES NE SONT JAMAIS LOIN DE VOULOIR REVENIR.
    MALIENS RESTONS VIGILANTS
    VIVE LA TRANSITION
    VIVE LE MALI DEBARRASSE DES SANGSUS

  28. Ceux qui veulent le POUVOIR, devront mener campagne et gagner les prochaines élections générales. Ils veulent qu’on leur serve le POUVOIR sur un plateau.
    Le Président Alpha Oumar KONARÉ n’a pas mis de bâton dans les roues de la TRANSITION en 1991 pour être au POUVOIR en 1992.
    Il a mené campagne en sillonnant le pays et même à l’étranger auprès des Maliens de l’Extérieur.
    Alors, soyez gentils, laissez tranquilles Bah NDAW. On est allé le chercher de sa retraite pour servir son pays, pas pour servir de marionnette.
    Il n’est pour rien dans vos difficultés à accéder au POUVOIR.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  29. Les ennemis du Mali ne dorment pas du tout! restons vigilents et protegeons notre patrie c’est la seule chose commune que nous avons et si la transition echoue nous somme perdus car notre patrie risque de disparaitre! Loin du “Mali-Kura” nous avons besoin d’ un “Maliden Kura” patriote et devoue qui est libre, egalitaire, anti-Castes, antisegregationiste et qui a l’amour pour son frere et pour sa Nation.

    • Tout ca c’est bien dit mais et le régime d’IBK et la transition travaillent à soumettre les des populations à d’autres non. Ou bien on ne parle pas du même Mali?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here