Organisation des élections : Dr Bocary Tréta attire l’attention du ministre de l’Administration territoriale sur les opérations de révision des listes électorales

3

Le président du Rassemblement pour le Mali (RPM), Dr Bocary Tréta dans une lettre en date du 14 octobre adressée au ministre de l’Administration Territoriale attire son attention sur les opérations de révision annuelle des listes électorales. Il l’invite à prendre des dispositions afin de suivre et superviser les opérations de révision annuelles des listes électorales.

Les listes électorales font l’objet de révision annuelle du 1er octobre au 31 décembre, chaque année. A partir du 1er novembre, les tableaux rectificatifs sont dressés pour des réclamations, les listes étant définitivement arrêtées le 31 décembre de chaque année. Et c’est peu dire que le président du Rassemblement pour le Mali (RPM), Dr Bocary Tréta n’est pas satisfait de la conduite des opérations de révision annuelle des listes électorales de cette année. Il l’a fait savoir dans une lettre datée du 14 octobre, dont le Wagadu s’est procurée une copie, adressée au ministre de l’Administration Territoriale.

Inquiet, le tisserand en chef sollicite auprès du ministre de l’Administration Territoriale, la convocation sans délai du cadre de concertation Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation-Partis politiques et Organisations de la société civile avec comme ordre du jour : la révision annuelle des listes électorales. Car convaincu que l’importance des listes électorales fiables et consensuelles n’est plus à démontrer pour la définition d’un collège électoral juste et sincère et la prévention des crises post-électorales.

Aussi, le tisserand en chef invite le ministre de l’Administration Territoriale à engager en toute urgence des consultations en vue de la désignation des nouveaux membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Ceci dit-il, afin de superviser et de suivre les différentes étapes du processus de révision des listes électorales, conformément aux dispositions de l’article 10 de la loi électorale qui stipule : « les membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante sont nommés par décret pris en Conseil des Ministres avant le début des opérations de révision annuelle des listes électorales précédant l’année de l’élection ».

Enfin, le président du RPM recommande incessamment la soumission de l’avant-projet de la loi électorale issu des travaux de « l’atelier de relecture de la loi électorale », organisé par votre département les 29 et 30 juin 2021, pour adoption en Conseil des ministres et par la plénière du Conseil National de Transition (CNT).

Cette lettre du président du RPM intervient à un moment où l’organisation des élections est débat dans le pays. Le Premier ministre ayant laissé entendre, dans une interview accordée à RFI et à la télévision France 24, un possible report de quelque semaine voire quelque mois des élections. Elle accroit de tout même la pression sur les autorités de la transition, elles qui sont enjointes par la CEDAO de publier un chronogramme des élections avant la fin de ce mois de février.

Anne Marie Soumouthéra

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Je pense que Treta devrait plutôt parler des engrais frelatés, voire se constituer prisonnier pour avoir dilapidé les deniers publics. Je pense que Assimi ne devrait plus s’encombrer de ces espèces car Treta et Co devraient être en prison jusqu’à ce que l’on sache où sont partis les fonds détournés et les récupérer au besoin.

  2. Treta n’a qu’à se foutre ses testicules dans son derrière. Il n’apprend au Ministre son travail. La liste électorale est l’occasion pour se faire entendre. Pourquoi ne parle t-il pas en rappel des engrais frelatés ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here