Pour dénoncer les violations de la constitution malienne et des droits humains : Le CDR, les APM et alliés marcheront le 10 décembre

2
Le porte-parole du Collectif pour la Défense de la République (CDR), Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath
Le porte-parole du Collectif pour la Défense de la République (CDR), Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath

Le porte-parole du Collectif pour la Défense de la République (CDR), Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath a animé une conférence de presse hier, mercredi 5 décembre 2018, à la Maison de la presse. L’occasion pour lui de dénoncer le vote du projet de loi prorogeant le mandat des députés par les élus nationaux membres de la coalition COFOP-FSD et aussi d’annoncer la marche que son mouvement organise le 10 décembre en alliance avec les APM, l’association des conducteurs des « Katakatani » et des activistes.  

Dans son intervention, le chroniqueur Ras Bath a, au nom de son association, exprimé son mécontentement du vote de la loi organique portant prorogation du mandat des députés par les élus de la nation dont ceux des partis membres du FSD et de la COFOP. Pour lui, la prorogation du mandat des députés viole la constitution et est inadmissible. Il affirme que son mouvement est pour le report de ces élections législatives, mais contre la prorogation du mandat des députés et se battra jusqu’au dernier degré pour la non promulgation de ladite loi. Il estime que le FSD et la COFOP n’ont pas été cohérents en votant cette loi « anticonstitutionnelle ». « Partout où il y a tendance de dévier de l’éthique, nous nous devons de le dire », a-t-il laissé entendre. Donc, pour lui, il faut dénoncer le vote de cette loi par les députés dont les partis décrient les violations des lois maliennes.

Le CDR salut le communiqué conjoint du FSD-COFOP mais  invite leurs  responsables à  demander à IBK de ne pas promulguer la loi votée par l’Assemblée nationale

Pour le porte-parole du Collectif pour la Défense de la République (CDR), les deux fronts, le FSD et la COFOP, ont reconnu leur erreur d’avoir voté cette loi anticonstitutionnelle à travers leur communiqué conjoint, dans lequel ils se sont démarqués de ladite loi par leurs députés. Sans détour, il affirme que ce communiqué ne suffit pas. Le CDR et ses alliés invitent le FSD et la COFOP à s’opposer à la promulgation de cette loi « anticonstitutionnelle ». « Nous osons espérer que la COFOP et le FSD demanderont à IBK de ne pas promulguer la loi organique prorogeant le mandat des députés », a déclaré Ras Bath. Ce n’est pas tout, le conférencier demande aux deux fronts de sanctionner leurs députés qui ont voté pour la prorogation de leur propre mandat. Le chroniqueur Mohamed Youssouf Bathily sollicite l’introduction de la protestation de la promulgation du mandat des députés aux points de réclamation de l’alliance COFOP-FSD lors de la marche prévue pour le 08 décembre.

Le CDR et ses alliés marcheront le 10 décembre

Le chroniqueur Ras Bath affirme que son mouvement ne participera à la marche pacifique de l’Alliance FSD-COFOP-Adema Association. Il marchera, en alliance avec les Associations pour le Mali de Mohamed Ali Bathily, les associations des conducteurs de motos tricycles « Katakatani », le 10 décembre prochain, pour dénoncer les violations de la Constitution du Mali et des droits humains.

Selon Ras Bath, ils ont déjà déposé la demande d’autorisation au niveau de la Mairie de la commune III avec comme ampliation le Gouvernorat du district de Bamako. Au cas où ils auront l’autorisation, ils marcheront de la place de la Liberté à la Bourse du travail.

A l’en croire, la marche est bien maintenue, même sans autorisation. Dans ce cas, il affirme qu’ils vont marcher sur le trottoir de la Pyramide du souvenir pour aller à la place de la Liberté et venir faire la déclaration à la Maison de la presse. Ce qui est étonnant, Ras Bath affirme qu’ils feront cette marche la louche en main, pour se différencier des autres piétons. « Pour nous différencier des autres piétons lors de cette marche, nous allons tenir en main la louche », explique le chroniqueur vedette Mohamed Ali Bathily.

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. ahiwa Le père et le fils se retrouvent. Les gueulards par excellence. Ils disent blanc la journée et la nuit ils disent rouge. C’est la famille des saints intérêts. Après avoir trahit tous ceux avec qui ils ont collaboré, bathily e fils se retrouvent aujourd’hui. On verra qui des deux trompera l’autre. Ils étaient ensemble avec tout l’armada d’aigris pour faire partir IBK. Ils ont échoué. Ces deux-là sont donc dans leur rôle de gueule. Ils aboient mais ne mordent pas.

  2. ahiwa Le père et le fils se retrouvent. Les gueulards par excellence. Ils disent blanc la journée et la nuit ils disent rouge. C’est la famille des saints intérêts. Après avoir trahit tous ceux avec qui ils ont collaboré, bathily e fils se retrouvent aujourd’hui. On verra qui des deux trompera l’autre. Ils étaient ensemble avec tout l’armada d’aigris pour faire partir IBK. Ils ont échoué. Ces deux-là sont donc dans leur rôle de gueule. Ils aboient mais ne mordent pas.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here