Pour la victoire dès le 1er tour aux législatives à Dioïla : Six partis politiques font bloc derrière les Tisserands

0

A Dioïla, fief politique de l’incontournable Mamadou Diarrassouba, la fièvre électorale est au beau fixe dans la perspective des législatives qui rentrent aujourd’hui dans sa phase cruciale. Dans la ferveur de la campagne électorale qui bat son plein, depuis ce dimanche, la liste propre du Rassemblement pour le Mali (RPM) bénéficie d’un large soutien à la fois politique et populaire. Ces partenaires politiques de terrain, qui viennent en renfort pour les champions des Tisserands, jouissent de grande réputation : ce sont Yelema, Sadi, le Parena, l’UM-RDA, le Cnid et le Pacp qui s’engagent auprès du RPM pour donner une victoire éclatante à Mamadou Diarrassouba et à ses colistiers que sont : Yiri Keïta, Bafing Coulibaly, Moussokoura Samaké et Marie Noël Coulibaly. Objectif affiché : Le takokelen…

 

Donnés comme des compétiteurs politiques redoutables, compte tenu du rang de première force politique dans la circonscription électorale de Dioïla dont jouit leur parti, les candidats du RPM à ces joutes électorales sont fort attendus par l’opinion ; d’autant qu’ils y sont, au-delà des enjeux politiques, pour respecter cette hiérarchie politique locale de leur formation politique. Si pour certains le pari est risqué du fait de la liste propre dans un contexte de grande hostilité, pour les autres, qui connaissent le stratège Mamadou Diarrassouba, il n’y a pas de contrainte majeure qui se dresse sur le chemin du RPM.

 

Lors des dernières communales de 2016, auréolé avec ses 13 maires sur 23 et plus de 150 conseillers sur les 409 au niveau du cercle, le parti présidentiel est bien parti pour rééditer cet exploit politique lors de ces législatives. Pour cela, nous a-t-on confirmé, c’est la stratégie développée par l’homme de terrain ; Mamadou Diarrassouba, rassembleur politique, au-delà de sa chapelle d’origine, qui fera le reste. Pour le jeu d’alliance qu’il a su concocter, il est en passe de doubler ses concurrents avec la ruée politique dont il bénéficie au sein de sa mouvance. Une adhésion politique et populaire qui se poursuit sans relâche et qui fait que l’homme se bonifie davantage au gré des soutiens et autres ralliements à sa cause. Aux dernières nouvelles, il est crédité de 16 maires et plus de 200 conseillers communaux…

 

A la dernière présidentielle, c’est avec un ratissage politique propre et sans bavure que le parti du Tisserand a mené la bataille politique dans la région, en ne réservant que portion congrue à ses adversaires politiques. Au premier tour, son candidat, Ibrahim Boubacar Keïta, le grand vainqueur de cette présidentielle, a obtenu plus de 54 000 voix, soit 53,38%. Au second tour du scrutin, sous le leadership de Mamadou Diarrassouba, l’enfant du Baniko, le président sortant a été plébiscité avec près de 79%.

 

C’est dire que le RPM a une histoire politique grâce à l’entregent d’un homme d’action, l’honorable Diarrassouba, sur laquelle il devra compter pour concrétiser ses ambitions politiques lors de ces législatives. Ce n’est pas par hasard que les alliances stratégiques se dessinent en faveur de la liste RPM de Dioïla. Ce n’est pas non plus par un système mécanique simple que les ralliements se font au grand bénéfice du RPM. Tout cela a un socle, et un très solide socle politique qui a été savamment façonné par l’honorable Mamadou Diarrassouba, durant des années de travail de terrain. Pour ces élections législatives, la belle illustration de ce soutien politique de terrain qui ne fait pas défaut est le renfort porté par les six partis politiques : Yelema, Sadi, Parena, Cnid, UM-RDA et Pacp, qui ont décidé de rallier la cause de la liste, conduite par Mamadou Diarrassouba dans la circonscription électorale de Dioïla.

 

Il est un fait politique majeur qui est à souligner : ce n’est pas seulement la performance du parti qui a prévalu pour la composition de la liste propre du RPM dans cette circonscription. En fait, par le truchement d’un jeu d’alliance locale, basé sur l’esprit de compagnonnage politique, dont le leader local du RPM a le secret, qui le prédispose à aller vers d’autres horizons politiques, bien au-delà de sa coterie politique d’origine, qui a donné à cette liste du RPM toutes ses couleurs. S’y ajoute l’engagement des ressortissants de la localité qui voient dans l’action du député Mamadou Diarrassouba le confort de toute une contrée, confrontée, on le sait, depuis des années, aux multiples défis de son développement endogène.

Le fait que les cinq candidats, apprend-on de sources concordantes, ont une très bonne réputation auprès de la population, eu égard à leur profond ancrage politique et social qu’ils ont réussi à tisser au sein de la population, depuis des années de militantisme sur le terrain, est également l’un des facteurs importants, sur lequel la bataille électorale de Dioïla se fera.

Pour cela, tout le monde en convient : lors de ces prochaines joutes politiques à Dioïla,  il faut compter sur cette liste RPM, pilotée par le député Diarrassouba, qui est bien dans la dynamique de ratisser plus large…

 

Oumar KONATE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here